Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Louie. Saison 4. Episodes 3 et 4.

13 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-13-16h46m42s89.jpg

 

Louie // Saison 4. Episodes 3 et 4. So Did The Fat Lady / Elevator (Part 1).


Je crois que l’une des plus belles choses dont cette série puisse parler c’est l’amour. Ce n’est pas la première fois que Louie tente de parler de l’amour chez son héros mais je dois avouer que « So Did The Fat Lady » m’a fait pleurer. Oui, je n’ai pas honte de l’avouer. Il y a quelque chose de terriblement vrai mais aussi terriblement cruel dans cet épisode. Cette scène silencieuse où Vanessa (incarnée par l’excellente Sarah Baker) demande à Louis pourquoi il ne répond rien quand elle tente de le draguer et surtout pourquoi il semble être si timide vis-à-vis d’elle. Est-ce son poids ? Est-ce elle ? Qu’est ce qui ne fonctionne pas. Vanessa va alors tenter de convaincre Louis de lui tenir la main en déroulant l’histoire de sa propre vie. Notamment quand elle raconte qu’elle peut draguer des mecs particulièrement beaux et ceux-ci vont automatiquement avoir une réaction et répondre à sa tentative de drague. Puis il y a ceux qui comme Louis qui ne font rien et qui restent là à attendre plus ou moins le déluge. La relation entre Vanessa et Louis durant tout cet épisode est très différente de celle que Louis pouvait avoir avec Yvonne Strahosvki dans « Model » (4.02). Cet épisode nous prouve encore une fois à quel point Louie est une brillante comédie.

Mais pas une comédie qui peut faire que rire le téléspectateur car il y a aussi de vraies émotions. Du coup, la fin de cet épisode était brillante et nous amène clairement vers ce que l’on aurait pu attendre de la part de Louie d’un point de vue d’une comédie romantique pour hommes. Car c’est clairement très masculin cette série. Mais mine de rien, l’épisode s’achève donc de façon malicieuse et nous donne aussi de quoi nous émouvoir. C’est un travail de longue haleine malgré tout, notamment car je ne m’attendais pas du tout à être aussi touché par le personnage de Sarah Baker. Cette dernière que j’avais surtout découverte dans Go On il y a de ça deux ans maintenant était l’un des rares atouts de cette comédie. Je suis heureux de voir qu’elle trouve des rôles comme celui ici qui lui vont très bien. Je crois que cela n’aurait pas été pareil avec une autre comédienne (je pense notamment à Melissa McCarthy). En tout cas, « So Did the Fat Lady » était un brillant épisode, inattendu et générant des émotions qui n’arrivent pas tous les jours dans Louie. Mine de rien, la vie de notre héros est tout de même très mouvementée et du coup, c’était logique de retrouver encore une fois la série dans cette direction.
vlcsnap-2014-05-13-17h01m32s26.jpgCar après tout, Louie ce n’est pas qu’une comédie familiale sur la femme de Louis avec ses filles, ses relations avec son ex femme, etc. ou encore une comédie professionnelle où il nous parle de ses mésaventures de boulot (notamment celle du remplacement de David Letterman par exemple). Du coup, je suis content de voir qu’ils vont aussi dans la direction de la comédie romantique. Tout l’épisode prépare le terrain pour la scène finale qui est forcément la plus forte. On retrouve Louis à différent stade de sa vie romantique jusqu’à ce qu’on lui pose une sorte d’ultimatum. On ne sait cependant pas nécessairement pourquoi Louis n’est pas très expressif vis-à-vis des tentatives de drague de Vanessa. Ce n’est peut-être pas par rapport à son poids non plus mais c’est intelligent de voir comment la série peut réellement parler des filles rondes. En tout cas, le scénario est soigné et les dialogues savamment écrits. Mais c’est aussi une question de mise en scène, cet épisode sait très bien ce qu’il veut faire de ce point de vue là également. C’est la preuve qu’il n’y a pas de mauvaise idée dans cette série.

Ensuite, cet épisode ressemblait presque à une sorte de film de Woody Allen mélangé avec une petite dose de ce que Julie Delpy et Ethan Hawke peuvent être dans le cinéma de Richard Linklater. Ce n’est pas la première fois que Louie suit ce chemin de la comédie romantique. On avait déjà eu « Subway/Pamela » ou encore toute cette histoire autour de « Daddy’s Girlfriend » avec Parker Posey la libraire. Puis vient « Elevator (Part 1) ». Cet épisode se découpe à mes yeux en deux partie. La première avec Louis et ses filles et la seconde partie avec Louis et cette vieille dame coincée dans l’ascenseur de son immeuble. La première partie était excellente. Une sorte de course contre la montre dans le métro où sa plus jeune fille pense qu’elle est dans un rêve. C’était tellement drôle mais aussi tellement jouissif. Cette partie de l’épisode m’a donné l’impression de voir une sorte de petit film d’action dans la série. Sans compter qu’il y a tout de même l’explication de la jeune fille sur le fait qu’elle ne bouge pas du quai du métro car elle est dans un rêve et que son père lui a demandé d’attendre là. Quand Louis s’énerve face à sa fille, là aussi on a encore un exemple de ce que Louie peut faire d’excellent jusqu’au soulagement final : l’arrivée chez la mère.
vlcsnap-2014-05-13-16h44m46s210.jpgEn tout cas, la relation entre Louis et ses filles a toujours été quelque chose de mignon et drôle dans Louie. Surtout qu’il y a toujours quelque chose à faire. Que cela soit du point de vue de la relation qu’il entretient avec elles ou encore avec son ex femme. C’est toujours un vrai plaisir de suivre toutes ces petites aventures. Ensuite il y a la seconde partie de l’épisode avec cette dame enfermée dans l’ascenseur. C’était plutôt drôle et bien fait. En tout cas, la série s’amuse clairement avec Louis pour lui permettre de rencontrer d’autres personnages. Le coup de l’appartement et de cette femme qui parle difficilement anglais était donc très drôle et très bien trouvé. Même si je suis persuadé que Louie a encore de quoi faire pour la seconde partie de l’épisode. Cette première partie cherche avant tout à nous présenter les personnages et à nous faire comprendre le pourquoi du comment. La seconde partie se déroule donc dans l’immeuble de Louis. J’ai trouvé ça assez bien fait construit et même parfois très drôle. Même quand Louis décide de faire pleurer le petit baigneur dans l’amphore.

Note : 10/10 et 8/10. En bref, deux très bons épisodes de Louie. J’ai hâte de voir la suite maintenant.

Commenter cet article