Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Louie. Saison 4. Episodes 9 et 10.

6 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-06-03-20h21m01s206.jpg

 

Louie // Saison 4. Episodes 9 et 10. Elevator (Part 6) / Pamela (Part 1).


Encore une fois, Louie a réussi quelque chose de merveilleux avec la dernière partie de « Elevator ». En situation cet épisode en partie en plein ouragan Sandy. La scène de catastrophe est tellement réaliste et drôle à la fois. Rien que le moment où cet homme accoste Louis dans sa voiture afin de lui demandé s’il n’a pas vu un chien. La scène ne cherche pas à être logique mais tout simplement à être incohérente et à déclencher le rire car ce personnage qui interrompt Louis dans sa quête pour rejoindre ses filles et son ex femme n’a pas du tout à être là. La grande partie de l’épisode se concentre donc sur la gestion de cet ouragan dans la vie de Louis. C’est merveilleux car la série parvient à utiliser cet évènement climatique majeur pour la ville de New York comme d’une vraie machine à déclencher à la fois de l’émotion mais aussi du rire par l’incongruité de la situation. Vous auriez envie de sortir en plein ouragan vous ? Je ne pense pas. Il va même penser à prendre le métro dans un premier temps alors qu’au fond c’est logique qu’il ne pourra pas le prendre. Mais toute la situation en elle-même alors que tout s’aggrave petit à petit était merveilleux. En tout cas, Louis C.K. a encore produit ici un épisode sensationnel et ce rien que pour toute cette scène.

Les retrouvailles avec ses filles et son ex femme sont touchantes comme il se doit. En effet, on sait pertinemment que Louis adore ses filles et qu’au fond il apprécie son ex femme. Cette histoire en six parties était donc aussi un moyen d’enterrer plus ou moins la hache de guerre entre les deux ex. C’était déjà amorcé dans l’épisode précédent mais c’est encore plus visible dans cet épisode. La seconde partie de l’épisode se concentre sur la déconstruction de la relation entre Louis et Amia. Cette relation que l’on a suivi pendant près de la moitié de la saison (oui, le temps passe extrêmement vite et c’est terriblement dommage) nous est donc arrachée petit à petit dans cet épisode. La série choisie les dialogues à merveille, de même que les scènes. Notamment celle où les deux vont pouvoir parler avec un traducteur. Le moment est sûrement l’un des plus emblématiques d’une relation que finalement ne peut pas être comprise ni par l’un, ni par l’autre. La série cherche donc encore une fois à creuser la relation entre les deux personnages en explorant l’incompréhension dans la relation. C’est merveilleux car j’ai tout de même été très touché par ce qui est dit, la manière dont cela est dit et surtout ce que la série parvient à faire avec tout ces personnages.
vlcsnap-2014-06-03-19h29m42s133.jpgIl y a encore une fois des scènes assez drôles avec Evanka. J’aime bien cette femme. Il faut dire que Ellen Burnstyn est tout simplement excellente dans son registre. La narration dans cet épisode était donc terriblement bien ficelée et je trouve que Louie pourrait même aller encore plus loin. Mais tout ce que l’on peut voir à l’écran est déjà tellement bon. Pourquoi demander mieux. Puis vient « Pamela (Part 1) ». Cet épisode était beaucoup plus classique pour la série. A commencer par le stand-up qui refait à nouveau son apparition pour le meilleur. J’ai toujours adoré les scènes de stand-up. Dans cet épisode il y en a des assez longues ce qui permet de se rattraper par rapport aux six épisodes précédents où l’on n’avait pas nécessairement eu l’occasion de creuser cet aspect là. Pour ce qui est de cet épisode nous assistons avant tout au grand retour de Pamela Adlon. Après l’avoir brièvement vu dans l’épisode « Elevator (Part 4) », je ne m’attendais pas nécessairement à la revoir mais forcé de constaté que c’est pourtant le cas et je dois avouer que j’adore cette idée. Surtout que cela fonctionne terriblement bien. Malgré le fait que l’épisode soit assez classique dans la forme, le fond reprend la dynamique des doubles épisodes de la série.

Je me demande donc vers où Louie veut aller avec Pamela. Mine de rien, après une relation vouée à l’échec (et il l’a bien vu) avec Amia, Louis retourne vers la seule femme qui semble l’apprécier plus : Pamela. La relation entre les deux personnages fonctionne donc très bien et offre l’opportunité à la série de creuser de nouvelles opportunités. Surtout quand il s’agit d’être mature. Pamela est quelqu’un de mature, qui a un regard assez sincère sur les choses et le tout fonctionne donc terriblement bien. Cet épisode n’est pourtant pas très organisé non plus. Il part dans tous les sens et je crois même que c’est l’un des plus étranges dans une saison très cadrée, très définie. Le côté très bordélique de l’épisode dénote donc du reste de la saison et cela parvient même à le rendre intéressant, jouant presque sur la nostalgie des précédentes saisons de la série, toutes aussi décousues les unes que les autres à passer d’une histoire à une autre, d’un personnage à l’autre. Cette année il y avait de la cohérence de partout entre les personnages, les intrigues, etc. Finalement, nus avons donc encore une fois deux solides épisodes de Louie mais avec une large préférence pour le premier, « Elevator (Part 6) » pour son humour, sa légèreté et les belles émotions qu’il dégage.

Note : 10/10 et 7/10. En bref, deux bons épisodes de Louie, encore une fois.

Commenter cet article