Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Luck. Saison 1. Episode 7. Seven.

12 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-12-22h59m53s246.png

 

Luck // Saison 1. Episode 7. Seven.


Je savais pertinemment que Luck allait réellement décoller. Ce nouvel épisode prouve une fois de plus que David Milch est un pro quand même voire même un as. Cet épisode était très bon, solidement écrit et bâti, avec une certaine finesse des dialogues et de l'histoire en elle même que j'aime tout particulièrement. On fait un plongeons avec cette série et c'est ce que je trouve de remarquable finalement. Encore plus que je ne l'aurai pensé au début. Car même si le pilote était une claque visuelle, on ne pouvait pas dire qu'il l'était au niveau du jeu de Dustin Hoffman qui cabotinait et du scénario qui était très discret. Ce qui était dommage finalement. Mais petit à petit le scénario a su se développer et nous offrir de grands moments (plus particulièrement à Nick Nolte et ses fameux monologues au début de la saison qui sont devenus cultes pour la série, voire même des rendez vous). Efficace en tout cas. Dans cet épisode, Nathan rencontre Mike, DiRossi et Cohen afin d'étoffer un peu leur stratégie. Ces personnages sont bons mais c'est surtout la violence qui sort de cette réunion de personnages qui m'a surpris. Surtout quand Mike attaque le jeune banquier en lui explosant la tête avec vase. Cette scène choquante était étonnante car depuis le début la série reste assez calme à ce niveau là. Tout est suggéré finalement.

Je m'attendais pas du tout à ça de Mike. Pendant ce temps, Ace va rendre une petite visite à l'association de Claire. Une histoire qui ronronne un peu mais ce qui lui permet d'être bonne c'est parce que Dustin Hoffman avec son côté de cabotineur dans la série, s'amuse. Je pense que j'étais passé à côté de ça dans les premiers épisodes de la série, mais petit à petit on découvre un acteur qui s'amuse dans son rôle. Et au fond, je pense que c'est le principal non ? Sa rencontre avec le leader des Indian Gaming Lobby était bien plus passionnante que la partie avec Claire même si j'aime bien Claire et sa relation avec Ace. Mais je pense que Ace est bien mieux quand il est seul, comme durant la scène finale de cet épisode, face à lui même au fond, et son cheval dans sa chambre d'hôtel. Lonnie décide de faire ses trucs de son côté et c'est là que Niagara's Fall fait son entrée. Ce cheval était intéressant au milieu de cet épisode, même si au fond, Lonnie n'est pas suffisamment fort face à Ace. C'est sûrement le soucis. L'histoire qui va s'en suivre était assez malheureuse au fond et touchante.
vlcsnap-2012-03-12-23h09m04s126.pngQuant à Jerry, il va se retrouver avec un ticket pour les championnats du monde de poker. Ce que je regrettais jusqu'ici avec Luck c'est que la série n'exploitait pas bien cette partie là de la série. Outre la scène de sexe dans la voiture qui était bien filmée mais pas utile à l'histoire, j'ai bien aimé le fait que Jerry commence enfin à révéler son jeu même si pour le moment son lien avec Ace reste très étroit (ce qui est dommage). On a du mal à faire le lien entre le poker et les courses hippiques (enfin, pour moi). C'est comme si on suivait deux séries en même temps. Rosie est elle assez perturbée. Elle va demandé à Joey d'être son agent et demander à Walter où elle en est. L'intrigue en soit n'est pas aussi passionnante que l'addiction de Ronnie qui a changé pour les anti douleurs. Le plus touchant reste aussi la fin de l'épisode autour de Rosie. Prometteur d'un côté mais aussi embêtant car j'aimais bien ce personnage. Au final, voilà très bon épisode de Luck, bien réalisé, écrit mais également avec de bons acteurs et actrices au top de leur forme.

Note : 8/10. En bref, un épisode solide de Luck, avec tous les bons ingrédients qui font que cette série gagne des poids au fur et à mesure des épisodes.

Commenter cet article