Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mad Men. Saison 5. Episode 12.

9 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Mad Men

vlcsnap-2012-06-09-23h34m31s177.png

 

Mad Men // Saison 5. Episode 12. Commissions and Fees.


Mad Men est une succession de chemins, qui se croisent et s'entrecroisent. Cette année, certains ont crus que la série s'étouffait avec des intrigues différentes et pourtant, je trouve que c'est l'une des saisons les plus inventives de Mad Men. Pas vraiment par rapport à ce qu'elle raconte, mais la façon dont elle l'a fait. L'épisode précédent était celui du départ de Peggy, un grand moment d'émotion perdu au milieu d'une intrigue encore plus percutant : Joan se prostituait pour le bien de l'agence et afin qu'elle accède au compte de Jaguar. Cette année aura été celle du grand changement pour Don, celui de la crise de la quarantaine qui semble petit à petit trouver sa fin. Il est de plus en plus fort malgré son inutilité errante dans l'agence. Il pense qu'il n'est plus bon à rien. C'est pour ça que dans cet épisode il veut prouver qu'il est encore bon pour quelque chose : il veut le compte de Dow Chemical, entretenu par notre très cher personnage incarné par Ray Wise, que l'on avait pu voir dans un épisode plus tôt cette saison refusant l'agence de Don à cause de sa lettre.

Le discours de Don était à l'égal de son discours de Noël : il veut prendre les rennes et son dû. Il veut laisser une empreinte dans ce monde de la publicité, et redevenir l'homme féroce qu'il était. C'est une bonne idée que de remettre Don à sa place petit à petit après l'avoir complètement détruit. Car ce qu'a fait cette saison, c'est bel et bien casser le personnage pour qu'il renoue avec ses premiers amours petit à petit. Je trouve que c'est plutôt bien fait et surtout soigné. Matthew Weiner joue encore une fois les métaphores et c'est avec joie que je lis ce nouvel épisode de Mad Men. Mais ce n'est pas tout, Don découvre que Lane a imité sa signature sur un chèque afin de détourner des fonds de l'agence pour son compte. Un petit prêt dont il avait besoin pour se remettre à flot. Don veut qu'il démissionne dignement et lui donne le week-end pour réfléchir à sa sortir. Il va choisir une sortie et pas des moindre : le suicide. Je ne sais pas ce que cela va apporter à la suite de la série, mais Don va avoir le suicide de Lane sur la conscience.
vlcsnap-2012-06-09-23h39m37s167.pngJe n'aime pas vraiment l'idée que ce personnage ce suicide. J'ai été particulièrement touché par la prestation de Jared Harris qui pourrait très bien postuler pour les Emmy cette année aux yeux de sa prestation incroyable de tenue tout au long de la saison. Lane est un personnage qui avait encore du potentiel, au regard de ce que l'on a développé autour de lui depuis le début de la saison. Mais Mad Men a choisi un chemin différent : celui de tuer le personnage. Un choix percutant. Je ne m'y attendais pas du tout et je suis content du résultat. C'était particulièrement bien orchestré et surtout interprété. Le face à face entre Lane et Don au début de l'épisode était de toute beauté. Puis ensuite toutes les scènes entre Lane et sa femme. Cette dernière ne comprend pas l'attitude de son mari. Il devrait être heureux, notamment quand sa femme lui offre une Jaguar (le comble du comble pour lui qui vient de se faire virer) mais non, il n'y a rien qui puisse lui redonner le sourire.

Le sourire ? C'était son travail. Il va même tenter de se suicider avec sa voiture mais cette dernière ne voudra pas démarrer (j'ai trouvé ce moment assez ironique et j'ai ri de façon inopinée). Un vrai grand moment comme Matthew Weiner peut nous en offrir. Il a toujours eu un sens de l'humour bien aiguisé. Et je ne peux que l'en remercier pour ça, puisque le résultat est tout de même excellent. S'en suit donc la fin de ce personnage. Enfin, Sally. Elle a beaucoup grandie cette année. Ce n'est pas toujours juste mais au moins on fait évoluer le personnage. La jeune fille va avoir pour la première fois ses règles. Un personnage qui permet donc le retour de Glen, assez efficace, et surtout qui permet de faire le point sur le personnage pour ce qui est de sa relation avec sa mère, qui a toujours été plus ou moins conflictuelle mais cela semble se résorber. 

Note : 9/10. En bref, malgré le côté théâtral de l'épisode, l'émotion est encore bien présente post-"The Other Woman" et post-"Commissions and Fees". Cet épisode était très bon, et justifie particulièrement bien la réussite du personnage de Don cet année.

Commenter cet article