Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mad Men. Saison 5. Episode 13. SEASON FINALE

11 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Mad Men

vlcsnap-2012-06-11-20h43m03s152.png

 

Mad Men // Saison 5. Episode 13. The Phantom.
SEASON FINALE


Et voilà, cette cinquième saison de Mad Men s'achève et l'on se rend compte qu'il ne reste que deux épisodes avant que la série nous quitte (ce qui donne 26 épisodes seulement). Le personnage que l'on a tenter de développer cette année c'est clairement Don. Sans que l'on ne s'en rende compte. C'est d'autant plus passionnant. Il y a d'ailleurs eu de très bonnes choses durant cette cinquième saison, et notamment la déconstruction totale du personnage. Il a été détruit jusqu'à plus soif. Sauf que l'on a bien vu dans les deux épisodes précédents que c'était pour mieux le faire retomber sur ses pieds. Efficacement. L'éloignement qu'il a subit de la série était nécessaire et pas une mauvaise idée. Bien au contraire. Cela permet à ce dernier épisode de la saison de s'achève sur une bonne note pour ce personnage. D'ailleurs, ce dernier épisode joue plutôt sur la fin infinie, une fin universelle et pas vraiment surprenante certes, mais de toute beauté. Elle aurait pu être excellente de part des scènes plus marquantes, mais en jouant la carte de la simplicité après deux épisodes très forts en émotion, je pense que Mad Men fait un choix des plus judicieux. Comme si l'on prenait le temps de faire le deuil.

"The Phantom" se conclut sur une image intéressante. Don va t-il replonger dans ses travers (tromper sa femme) ou non ? Mon esprit me dit qu'il va dire qu'il est seul et profiter de cette jeune femme innocente. Sauf que de l'autre côté, je me dis qu'il aime vraiment Megan. La scène où il regarde la vidéo de sa femme était touchante, et particulièrement bonne. On voit un Don différent. Il est fier de sa femme, mais aussi un poil jaloux. Elle réussie et lui il est déjà à la fin de sa vie dans le monde de la publicité. Il remarque que certains évoluent encore mais lui est arrivé à un tel niveau qu'il ne peut plus gravir les échelons. Matthew Weiner utilise encore une métaphore dans cet épisode, celle de la rage de dent qu'il refuse de se faire soigner. Comme s'il voulait se punir de tous le mal qu'il a pu faire à sa femme et aux personnages qu'il a rencontré dans sa vie (on peut également parler du suicide de Lane dans l'épisode précédent qui avait particulièrement touché Don). Don conclut donc la saison sur une excellente note. Je ne pouvais pas rêver mieux.
vlcsnap-2012-06-11-20h38m19s128.pngPar ailleurs, la montée en puissance de Joan dans l'entreprise permet aussi d'asseoir la nouvelle dimension de l'agence. L'achat de nouveau locaux qu'elle ne veut pas précipiter afin de s'assurer que l'agence est toujours en bonne forme financière. On voit qu'elle aime cette société et qu'elle compte bien en profiter. Joan est également un personnage qui a beaucoup évolué durant cette saison. D'une manière assez inattendue je dois l'avouer (le fait d'être partenaire de l'entreprise). Mad Men tente donc une approche plus posée pour cette fin de saison et cela permet de mettre les choses à plat afin d'entamer la prochaine saison sur de nouvelles bases. Un choix qui réussi à Peggy. Les scènes avec Don, sous forme de au revoir étaient assez touchantes elles aussi, jouant sur la simplicité de la relation entre les deux personnages. Il est vrai qu'elle n'a jamais été compliquée cette relation, a toujours été fluide et bien servie. Maintenant que Don n'a plus Peggy à ses côtés, je me demande ce qu'il va devenir.

Il permet également de clôturer l'intrigue de Pete. C'est l'histoire la plus ratée de la saison. Son histoire avec Beth m'a déçu jusqu'au bout. Je ne sais pas où la série voulait en venir réellement si ce n'est que la bonne déculotté que le personnage prend est terriblement bien mérité. Au final, ce dernier épisode de la saison 5 de Mad Men permet de partir sur une note plus douce et plus posée. C'est un mal pour un bien. Je pense qu'après deux épisodes aux émotions très joliment dispersées, la série ne pouvait pas se permettre encore d'être aussi forte. Cela aurait fait une gradation d'émotions bâclée et sûrement pas ce que les téléspectateurs attendait. Moi j'ai eu ce que je voulais, après la mort de Lane, il fallait se poser des questions aussi bien sur l'agence que sur les personnages, faire un bilan mais aussi un deuil. Le deuil se fait souvent dans le silence, et cet épisode joue particulièrement bien avec l'univers du deuil.

Note : 8/10. En bref, un season finale doux et simple. Bien loin de ce que la série peut offrir durant ses fins de saison certes, mais particulièrement bien intégré à ce triptyque final particulièrement éprouvant en termes d'émotions.

Commenter cet article