Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mad Men. Saison 5. Episode 3.

30 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Mad Men

vlcsnap-2012-05-30-20h54m34s35.png

 

Mad Men // Saison 5. Episode 3. Tea Leaves.


Hier je vous parlais du 2-hour season 5 première de Mad Men. Aujourd'hui je vous parle en toute logique de la suite de cette brillante saison. Il ne faut pas beaucoup de temps pour pouvoir dire que la saison va être brillante. Les promesses du double épisode sont tellement bonnes qu'elle ne peuvent pas laisser dubitatif. Alors que je me plaignais de la mise en retrait du personnage de Betty dans les deux premiers épisodes, elle trouve enfin sa place dans "Tea Leaves". Elle a pris du poids (et prendre du poids est un doux euphémisme, surtout quand on se souvient de sa silhouette parfaite de la première saison), et son médecin l'envoie alors chez un spécialiste afin de quelques analyses. Elle pourrait bien avoir un cancer. A la fin de l'épisode on découvre que ce n'est pas le cas. Si les scénaristes ont astucieusement écrits une histoire afin de camoufler la grossesse de l'actrice, January Jones, j'ai trouvé cette histoire très touchante. L'actrice est vraiment très en forme et elle le prouve. Le constat fait dans la série c'est évidemment que tout le monde vieilli, et qu'ils ont perdus leur jeunesse.

Autre fait intéressant avec ce nouvel épisode, c'est Jon Hamm, celui qui incarne le grand Don Draper, qui a réalisé l'épisode. On ne peut pas dire que ce soit le plus beau travail qui ait été fait dans la série, loin de là, mais il ne se débrouille pas si mal que ça finalement. L'intrigue de Betty va petit à petit gonflée et être de plus en plus captivante. Ce qui s'apparente à une simple prise de poids au début, pourrait bien être pire. Ses quelques interrogations personnelles, le fait qu'elle demande presque la main de son ex mari Don afin de la sortir de cette panade, ou encore la scène avec son mari, Francis, tout ça contribue à ce que l'épisode fonctionne comme sur des roulettes. Mad Men s'amuse encore une fois mais plus dans le registre du drama. Le ton de la saison est très différent de la saison passée, et cela se ressent constamment. J'aurais peut être aimé qu'il ne change pas, mais je fais une confiance aveugle aux scénaristes. Betty a également peur pour ses enfants dans cet épisode. Elle ne sait pas comment ils pourraient gérer cette nouvelle si jamais elle se retrouvait avec son cancer, ou encore Don.
vlcsnap-2012-05-30-20h52m44s217.pngMais l'épisode développe enfin la relation de Betty avec son mari. Ce n'est pas une mauvaise idée car l'on a réellement besoin de passer à autre chose. Elle semblait encore trop attachée à Don il y a quelques épisodes (dans la saison précédente). Pendant ce temps, à Sterling Cooper Draper Pryce, Don doit engager les Rolling Stones pour une publicité télévisée pour Heinz. J'ai trouvé que l'épisode gère assez bien l'histoire, notamment dans la relation des deux hommes, Don et Harry. En effet, on tente de créer une sorte d'amitié étrange mais efficace entre eux deux. Je ne l'avais pas spécialement vu venir. Cela permet aussi de faire évoluer le genre de relation que l'on a au sein de l'agence. Car on a souvent Don et Sterling d'un côté, Peggy de l'autre, etc… Cet épisode tente de reconnecter un peu tout le monde avec finesse. Roger est toujours en opposition avec Pete ce qui permet de conserver quelques éléments des deux premiers épisodes. Ce n'est pas ce qui retient le plus notre attention au bureau.

Le plus passionnant reste l'arrivée de Michael Ginsberg, le nouveau rédacteur que Peggy recrute. C'est un personnage plein de vie, et plein de talent. Je pense qu'il est amené à évoluer rapidement dans l'agence et il pourrait très bien devenir l'un des associés. Sterling sent que sa place n'est plus du tout assurée au sein de l'agence (cela ne m'étonnerait pas qu'il quitte l'agence à la fin de la saison, subissant les pressions de plus en plus forte de Pete, mais probablement d'autres qui verront combien le personnage ne fait rien pour sauver tout le monde). L'évolution de l'agence se fait à vitesse grand V. Le face à face entre Peggy et Michael était sûrement l'un des moments les plus funs que j'ai vu en deux épisodes. Enfin, Don nous offre quelques scènes avec Morgan. L'occasion pour aller (mais aussi pour Don) d'échanger quelques mots de français (et quelques clichés à table). Au final, ce nouvel épisode de Mad Men reste dans la continuité de cette saison, en pleine évolution constante. On sent la série s'offrir un nouveau souffle. Intéressant.

Note : 8/10. En bref, un solide épisode avec de nouvelles intrigues. Jon Hamm signe ici sa première réalisation, pas mauvais comme premier coup d'essai.

Commenter cet article