Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mad Men. Saison 5. Episode 4.

31 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Mad Men

vlcsnap-2012-05-31-17h45m55s187.png

 

Mad Men // Saison 5. Episode 4. Mystery Date.


Mad Men utilise depuis le début de la saison l'actualité comme une figure de proue pour lancer des intrigues. "Mystery Date" s'en sert pour faire évoluer les personnages dans différentes directions. Les femmes ont toujours eu une place de choix dans Mad Men, qui est l'une des séries les plus féministes qu'il m'est été donné de voir. Dans ce nouvel épisode, Don est malade et va même avoir des hallucinations. Même si je ne suis pas un fan de ce genre de procédé, qui s'apparente pour moi à du pur et simple remplissage, l'utilisation dans cet épisode permet de mettre Don face à qui il est. C'est celui qui trompait Betty dans son dos et son subconscient est entrain de lui dire que peu importe ce qu'il fera, il restera celui qu'il est. Mais il va se battre afin d'être sûr de ne pas mettre son mariage en danger. Je ne sais pas si c'était utile de le faire de cette façon (et Don qui tue quelqu'un cela aurait pu être excitant d'ailleurs, mais cela aurait complètement tué le personnage par la même occasion). Les vieux démons du personnage refonds surface et à mon avis, je suis certain que Don ne peut pas être heureux avec Morgan, peu importe ce qu'il tentera de croire.

Cette intrigue n'était donc pas toujours juste mais permet de voir que le personnage de Don est aussi un battant et qu'il aimerait bien laisser son ancienne vie de coureur de jupons derrière lui. Je n'ai pas spécialement aimé le procédé. Malheureusement. Pendant ce temps, nous suivons le retour de Greg. Je parlais précédemment du fait que cela aurait été intéressant qu'il meurt au combat et que l'on gère le deuil vis à vis de Joan, mais les scénaristes sont arrivés avec quelque chose d'encore plus intéressant. Son retour permet de confronter Joan et Greg. Les deux personnages ne sont plus du tout sur la même longueur d'onde. On comprend rapidement qu'ils ne l'ont jamais été et que cette rupture était logique et surtout attendue. Joan quitte Greg puisque ce dernier se réengage au front pour une année supplémentaire alors qu'il n'était pas obligé. Les coups de gueule des deux personnages, la scène au restaurant, tout ça était très intense et je tiens une fois de plus à saluer la prestation de Christina Hendricks et dans une certaine mesure de Sam Page (qui est bien mieux ici que dans Desperate Housewives).
vlcsnap-2012-05-31-17h45m42s49.pngvlcsnap-2012-05-31-17h45m40s30.pngCela va permettre de développer la relation de Joan avec son fils. L'idée qu'elle soit une mère célibataire est vraiment intéressant, surtout qu'elle pourrait inculquer à son fils quelques bonnes notions de morales apprises grâce à Greg. Ce dernier préfère être au front plutôt que d'être avec sa famille tout de même. Vous imaginez l'homme égoïste qu'il est ? Joan est constamment plongée dans une spirale infernale de la femme maudite. Elle ne peut jamais garder un homme dans sa vie sans qu'il ne se passe quelque chose qui fasse tout capoter. J'ai vraiment hâte de voir la suite car Joan prouve une fois de plus toute son utilité dans la série. Sally Draper commence enfin à prendre conscience de ce qui se passe dans le terrible monde qui l'entoure. J'ai trouvé intéressant de développer cette relation entre Sally et la vie adulte au travers de la mère de Mr Francis. Tout est plutôt juste et la série surprend. Le personnage manquait d'un développement, et elle l'a maintenant eu.

Enfin, Peggy qui se retrouve encore et toujours à la botte de Sterling. Elle doit rester faire des heures supplémentaires afin de faire ce que Ginsberg n'a pas effectué. Même si Peggy est une femme forte (son face à face assez remonté dans le ton avec Sterling était excellent), elle n'arrive pas à faire valoir ses droits. C'est dommage mais je pense que c'est la saison de tous les changements pour Peggy aussi et qu'elle aura un jour ou l'autre son heure de gloire. Dawn est également là pour Peggy. Elle va lui permettre de parler de son passé de femme qui n'avait aucun pouvoir, qui était seule dans sa position, et qui a tout fait pour gagner sa place. Elle n'a jamais démérité. Au final, ce nouvel épisode de Mad Men laisse beaucoup de place aux femmes fortes et aux femmes de caractère qui savent ce qu'elles veulent dans la vie. On fait encore évoluer les personnages et même Don Draper même si ses vieux démons reviendront à la charge un jour ou l'autre.

Note : 7.5/10. En bref, malgré une petite faiblesse du côté de Don dont l'utilisation du procédé du malade qui hallucine n'est pas toujours très justement employé, le reste de l'épisode suffit à nous offrir ce que l'on attend de la série.

Commenter cet article