Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mad Men. Saison 5. Episodes 1 et 2.

29 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Mad Men

vlcsnap-2012-05-29-22h10m48s222.png

 

Mad Men // Saison 5. Episodes 1 et 2. A Little Kiss (Part 1 & 2).


Mainte et mainte fois repoussé, mon visionnage de la saison 5 de Mad Men débute. Il est donc temps pour moi d'enfin vous parler de cette série. J'avais réalisé un bilan de la saison 4 dans le cadre du classement de la saison passée, et j'avais envie d'en parler un peu plus de ma passion pour cette excellente série. Mad Men c'est un peu ma vie. Je fais des études dans la communication, et Mad Men parle de publicité, de campagnes, … Ce n'est pas forcément ce qui prend le plus de temps dans la série, mais c'est le thème global : celui d'une agence de publicité de Madison Avenue. La saison dernière nous laissait avec pas mal de doutes. Dans un premier temps sur l'avenir de Sterling Cooper Draper Pryce. En effet, Don Draper avait été jusqu'à dire non aux fabricants de tabac, et il s'était même fiancé avec sa secrétaire, Megan. Ce que j'aime beaucoup dans Mad Men c'est que chaque saison se présente sous de nouveaux hospices. On a cette impression que tout a changé d'un coup, au termes d'une ellipse temporelle dont on ne connait pas la durée (enfin, si, grâce au bébé de Joan). C'est très bien fait une fois de plus. Alors que le ton de la saison dernière, sur sa fin, était plus que morose, ce début de saison est bien plus joyeux.
vlcsnap-2012-05-29-21h42m52s99.pngEst-ce que Don Draper va être heureux dans sa relation avec Megan alors que sa relation avec Betty n'avait pas fonctionnée. J'ai bien peur que non. La scène finale où il rentre à la maison pour retrouver sa femme et qu'il ne semble plus voir celle qu'il a voulu épouser dans un premier temps ne m'a pas surpris de sa part. De même que la scène de sexe qui en découle. La première partie de ce double épisode se concentre donc sur une fête surprise que Megan organise pour les 40 ans de Don. Sauf que ce dernier déteste les surprises et d'autant plus son âge. Le personnage vieilli et il ne semble pas d'accord pour qu'on le lui rappelle. La scène sur "Zoubizou" fait déjà partie des scènes d'anthologie de la série. Elle est mythe cette scène et surtout très fun et dans un esprit bien plus décalé que ce que peut offrir habituellement la série. Je valide donc cette idée. De plus, c'est le regard de Don à ce moment là qui fait lui aussi jaser plus d'une personne. Cela ne manque pas de faire rire Sterling qui chante "Frère Jacques". Toute cette fête pourrait devenir un vrai running gag au sein de l'agence et l'idée me réjouit.

Au sein de l'agence on a également droit à quelques moments de tension grâce à Pete. Ce dernier pense qu'il n'a pas la place qu'il mérite dans l'agence (notamment un bureau plus grand et digne de celui de Sterling) alors que c'est lui qui a sauvé tout le monde. Sauf que personne ne veut le reconnaitre. J'ai beaucoup aimé ce qui se trame autour de Pete. C'est très inspiré. Celui qui avait tenté de faire chanter Don à ses débuts à bien grandi. C'est un homme sûr de ce qu'il veut même si il ne semble pas en avoir encore totalement les épaules. Sterling sait au fond qu'il a perdu la main sur l'agence et il tente de démontrer qu'il sert encore à quelque chose mais il faut dire que perdre Lucky Strike a tout de même été l'une de ses plus grosses erreurs. J'aime bien l'idée que Pete et Sterling se fassent la guerre. Cela relance l'intérêt des intrigues de bureau et c'est très palpitant au cours de ces deux épisodes. Je pense qu'il y a un bon avenir pour la saison.
vlcsnap-2012-05-29-21h53m29s75.pngPendant ce temps, Pete est aussi père de famille. Dans la saison précédente sa femme tenait encore une fois tête à son mari par rapport à sa gestion des finances (il voulait sauver l'agence à tous les coûts) de la famille, mais maintenant il est aussi père et il semble fuir ses responsabilités dans le boulot. C'est donc une intrigue à double tranchant. J'espère que la saison saura saisir les opportunités qui naissent comme des champignons autour de ce personnage que je détestais aux débuts de la série. J'ai fini par avoir beaucoup de compassion pour lui. Peggy doit gérer la campagne Heinz. Cette partie de l'épisode permet également de faire le lien avec le thème principal de la série. Peggy s'en sort de mieux en mieux lors des débriefs devant les clients. J'aime bien le personnage qu'elle est devenue au fur et à mesure des saisons. Elle n'est plus la petite secrétaire, elle est maintenant une femme forte. Et j'aime ça. Son idée de campagne était intelligente malgré les réticences de l'annonceur.

Joan est maintenant mère, sauf qu'elle n'a pas son mari près d'elle. De plus, elle ne peut pas compter sur Sterling pour s'occuper de ce qui est sans aucun doute SON propre enfant. La gestion de cette intrigue choisie l'émotion. J'ai été particulièrement touché par la prestation de Christina Hendricks dans cet épisode. Elle doit gérer son enfant, mais aussi sa mère. Cette dernière est détestable de toute façon. Mais Joan a besoin de son aide. De plus, quand sa mère se mêle de ses affaires au boulot, c'est presque la goûte d'eau qui fait déborder le vase. Je pense que cette saison ne va pas être tendre avec le personnage. J'ai presque peur que son mari meurt. Ce serait presque l'issue logique. Betty fait profil bas durant ces deux personnages. Elle est très absente. Je ne comprends pas vraiment pourquoi mais il faut bien avouer qu'il n'y avait pas vraiment d'enjeux autour d'elle l'an dernier à développer cette année.
vlcsnap-2012-05-29-22h21m43s122.pngAinsi, ce double épisode permet de changer encore une fois la donne. Le créateur de la série a su faire le ménage de printemps et nous offrir un double épisode excitant et terriblement attachant. Le ton est très juste et j'ai déjà hâte de voir la suite (j'ai de la chance, j'ai 9 autres épisodes en stock derrière, mais je ne vais y aller doucement, je vous inquiétez pas). J'espère maintenant que le reste de la saison sera aussi bonne que ce double épisode posant avec sagesse les bases d'une saison qui semble avoir pour but de rafraichir un peu la série, de lui offrir de nouvelles couleurs et de nouvelles idées. Certains personnages ont pas mal de choses à raconter, mais j'espère aussi que ceux qui sont en retrait (et je vise Betty) trouveront eux aussi chaussure à leur pied.

Note : 9/10. En bref, un double épisode choisissant le divertissement avant même l'émotion et le drama. Mad Men semble prendre une toute nouvelle direction. Affaire à suivre...

Commenter cet article