Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mad Men. Saison 6. Episode 7. Man with a Plan.

13 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Mad Men

vlcsnap-2013-05-13-19h56m34s57

 

Mad Men // Saison 6. Episode 7. Man with a Plan.


La fin de l'épisode précédent laissait les téléspectateurs bouche bée quant à la suite des évènements de la série. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre tant le créateur de la série est parvenu à nous mettre face à un blanc. Un blanc car le téléspectateur ne pouvait pas vraiment deviner ce que cette fusion allait pouvoir apporter. Cet épisode sert donc de nouvelle introduction au récit avec de nouveaux personnages dans une toute nouvelle configuration. Comme Pete par exemple qui craint plus que jamais pour ses fesses alors qu'il sait qu'au fond il est le mal aimé de la bande. C'est d'ailleurs quelque chose d'assez bien traité dans la série et l'on sent que les scénaristes n'ont pas froid aux yeux. Pete se retrouve donc encore une fois sur la corde raide. Je me demande parfois comme il fait pour rester encore envie, avoir encore le courage d'aller au boulot tous les matins et de ne pas nous faire un burn-out. Car au fond, il court vraiment droit au bout de sa vie. C'est quelqu'un de sensible pourtant, qui a toujours voulu réussir comme je le disais la semaine dernière. Il a toujours vu Don comme une sorte de modèle à abattre et il ne parvient jamais à la faire.

Surtout quand on lui fait remarquer qu'il est arrivé en réunion après… Don. Le petit jeu des chaises dans la salle de réunion était excellent car encore une fois Pete passe pour le salaud de l'histoire alors qu'il préfère refuser la galanterie. Cet épisode, réalisé par John Slattery qui incarne Roger Sterling dans la série, était donc une bonne idée afin de mettre les personnages dans leur nouvelle situation. J'ai bien aimé Ted également alors qu'il tente de montrer qu'il a aussi sa place dans l'agence. Au fond, tout le monde (plus ou moins) a chaud pour ses fesses comme si certains personnages devaient quitter tout le monde du jour au lendemain. Mais c'est un peu le message que Roger va envoyer à tout le monde en laissant partir Burt Peterson (une nouvelle fois). Ce moment était terrible mais encore une fois John Slattery reste égal à lui même et nous offre une prestation logique et ingénieuse. Mais c'est surtout Don qui nous préoccupe encore une fois dans cet épisode. Le héros de la série a besoin de montrer encore une fois qu'il est le plus fort.
vlcsnap-2013-05-13-20h59m24s126Cela va passer également par une scène assez étonnante face à Sylvia alors qu'il l'appelle comme sa possession. En tout cas, cela permet d'apporter une toute nouvelle dynamique à la série et aux personnages. Don est quelqu'un qui sait comment faire pour montrer aux femmes qu'il est le plus fort et pour qu'elles se plient à lui. D'ailleurs, je pense que cet épisode pourrait en grande partie être vu comme l'un des plus sexiste de l'histoire de Mad Men. Un comble pour une série aussi féministe que celle ci. Mais je pense que le côté machiste de Don était logiquement à démontrer dans cet épisode. Cela permet également au personnage de retrouver Peggy, qui est de nouveau sous ses ordres (et accessoirement de Ted). Mais l'on ne peut pas dire que l'accueil que lui réservait Joan était le plus sympathique qu'il soit. La pauvre. Bien que Peggy ne soit pas le personnage le plus intéressant de l'épisode ses diverses interventions, là souvent pour clôturer des scènes de l'épisode sont efficaces et passionnantes.

Pendant ce temps, Joan a quelques petits problèmes. Tout cela permet encore une fois de mettre Joan face à quelque chose qu'elle ne semble pas contrôler. J'espère que les prochains épisodes sauront faire la lumière sur ce qu'elle nous réserve pour la suite de la saison car j'aime beaucoup ce personnage et la manière dont elle est parvenue à s'imposer dans la série et accessoirement dans l'agence (nous ne savons pas si elle a changé de nom avec la fusion d'ailleurs). C'est là que Bob entre en jeu. Le personnage de James Wolk (Political Animals) est toujours aussi intriguant mais passionnant. Je trouve qu'il apporte un peu de légèreté dans un monde qui en avait vraiment besoin. La série offrait tout de même un épisode oppressant pour ses personnages. C'est ce que l'on ressent chez chacun mais la scène la plus bouleversante est certainement la dernière avec Megan et Don, assis sur leur lit. C'était à la fois touchant et terrible ce moment. Je ne sais pas ce que Mad Men nous réserve encore une fois mais j'ai hâte de le découvrir.
vlcsnap-2013-05-13-20h08m37s116.pngLes personnages sont donc tous plus ou moins dans de nouvelles configurations. Si Don parvient à nous montrer encore une fois qu'il est le maitre à bord, aussi bien avec les femmes qu'au boulot, il n'en reste pas moins sur un piédestal pas toujours très solide. Le personnage devrait être largement bousculé. C'est en tout cas ce que je ressens. Il est trop confiant pour le moment. Il serait donc temps de retrouver le Don que l'on a connu au début de la saison, perdu et pessimiste. Il faut que Don se remette vraiment en question et accepte aussi le fait qu'il vieillit et qu'indéniablement la mort est proche. La série tente alors de tourner le personnage vers un avenir radieux mais ce n'est au fond qu'un mirage duquel il va très certainement redescendre très vite.

Note : 9/10. En bref, un changement de situation qui permet de mettre Don encore une fois dans une position étrange. Cette saison est très mystérieuse sur la direction qu'elle veut réellement donner à son personnage et j'adore ça.

Commenter cet article