Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mad Men. Saison 6. Episode 8. The Crash.

20 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Mad Men

vlcsnap-2013-05-20-10h36m57s49.png

 

Mad Men // Saison 6. Episode 8. The Crash.


Chaque saison, Mad Men nous offre un épisode original qui se permet de faire quelque chose de très différent de ce que l'on peut voir habituellement. C'était donc le cas avec "The Crash". Après l'avoir vu, j'ai eu beaucoup de mal à le digérer dans le sens où il était excellent mais que je ne savais pas réellement quoi en dire. C'est souvent le cas avec ce type d'épisodes dans Mad Men. Elle nous laisse sur les fesses, avec l'envie d'en voir encore plus. Mais quand l'on a envie d'en parler, on est bouche bée. C'est en tout cas ce que tente de nous montrer "The Crash" comme avait pu le voir "The Suitcase" dans la saison 4 ou encore "Seven Twenty Three" dans la saison 5 (pour ne citer que les plus récents). Il y avait également eu l'épisode du trip sous acide de Roger. Mad Men n'est pas une série conventionnelle, elle préfère avoir un petit côté outsider, qui lui permet de sortir des clous et surprendre le téléspectateurs. Je suis friand de ce genre de choses et Mad Men nous prouve à merveille qu'elle sait comment séduire ses téléspectateurs.

Cette semaine, Don Draper est malade. On ne sait pas vraiment ce qu'il a, ni même si c'est grave ou non (a un moment je me suis demandé si le personnage n'allait pas finir à l'hopital sous perfusion). Par ailleurs, j'ai l'impression chaque année que l'on veut nous montrer que la vie de Don n'a jamais été une grande partie de plaisir. Notamment lors de ce flashback qui remonte dans son enfance alors qu'il rencontrait une prostituée qui va le soigner et finir par le violer par la suite. Toute cette histoire m'a beaucoup surpris car je trouve que le personnage est déjà bien amoché et le fait que l'on en rajoute une couche comme ça, c'est presque s'acharner sur Don. Mad Men a toujours su mettre son héros dans des situations peu accomodantes. C'est très bien fait et je trouve que les scénaristes font leur travail merveilleusement bien. Mais parfois, Mad Men parvient également à créer un sentiment de frustration alors que je me demande ce qu'elle pourrait nous réserver encore par la suite.
vlcsnap-2013-05-20-10h37m35s174.pngDon est à la recherche de quelque chose dans cet épisode, le pitch parfait pour Chevy, ce qui pourrait enfin les séduire. Et accessoirement lui permettre de récupérer Sylvia. Sauf que Don va aussi se rendre compte qu'il ne va pas trouver ce qu'il voulait car il n'est pas au bon endroit. La scène finale de l'épisode est là pour rebattre les cartes et montrer aux gens de l'agence que Don n'est pas celui qu'ils veulent qu'il soit, mais qu'il est toujours le même, un créatif. J'ai beaucoup aimé Don qui se replonge dans ses créations et notamment une. C'est une vraie petite galerie de souvenirs que j'aimerais que Weiner explore un peu plus par la suite dans la série. Il faut revenir sur les pitchs marquants de Don, sur ses heures de gloire alors que Mad Men a toujours montré un personnage particulièrement cabossé qui n'a plus aucun vrai amour pour sa propre vie. Bien qu'il fût coincé dans son mariage avec Betty il y a quelques années, maintenant qu'il en est sorti, il ne s'est pas rendu compte qu'il avait enfin acquis une liberté différente.

Megan reste sa femme et elle a besoin de lui. L'engagement chez Don a toujours été une source de problème. Il préfère les femmes sans attaches, comme Sylvia. Bien que quand elles lui résistent, c'est tout de suite beaucoup plus important pour lui. Don n'aime pas être rejetté ou déçu. C'est surement pour cela qu'il veut retrouver Sylvia. J'ai trouvé intéressant ce que l'épisode tente de faire avec Cutler et Roger. Leur relation est toujours aussi fantastique à mon sens et j'espère que les scénaristes s'en serviront encore par la suite. Le retour de Betty était attendu, surtout qu'il y avait une petite histoire autour des enfants Draper. J'ai trouvé l'ensemble assez intéressant dans le sens où cela permet d'un côté de montrer à quel point le monde de Mad Men ne fait que s'ébranler mais également d'un autre côté de mettre en avant le fait que ce ne sont que des enfants et que même si leurs parents sont absents, ils ne peuvent pas encore faire ce qu'ils veulent. Surtout quand une folle décide d'entrer chez eux.

Note : 9/10. En bref, un épisode différent et intelligent de Mad Men.

Commenter cet article