Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mad Men. Saison 6. Episodes 1 et 2. The Doorway.

8 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Mad Men

vlcsnap-2013-04-08-11h19m13s177.png

 

Mad Men // Saison 6. Episodes 1 et 2. The Doorway.


Retrouver Mad Men chaque année c'est un peu comme vouloir prendre des vacances dans une autre contrée. J'adore tellement cette série que je n'ai pas suffisamment de mots pour décrire mon amour. L'an dernier était la première fois que je vous parlais de Mad Men sur mon blog. C'était un peu tardif c'est vrai, mais je ne savais pas vraiment comment parler de la série auparavant. Je n'avais pas les mots et encore j'en manque. Ce que j'avais adoré avec la saison précédente c'est qu'elle était parvenue à déconstruire complètement le personange de Don Draper. Tout en concentrant les efforts des scénaristes sur tout autre autre : les femmes de la série. Car mine de rien, Mad Men est une série féministe. J'en parlais déjà l'an dernier mais malgré le fait que Don Draper est un homme à femme et qu'il trompe sa femme, on a des femmes fortes qui ont de l'ambition (la femme de Don est maintenant une star de la télévision, Peggy a réussie à faire ce qu'elle voulait même si cela a des conséquences, Joan était devenue associée).

La dernière image de la saison était une vraie symbolique. Celle du changement. Mais comment allait justement s'organiser ce changement ? Ce double épisode d'une heure et demie tente donc de nous replonger dans l'univers de Mad Men là où l'on avait laissé la série l'an dernier. C'est si fluide que l'on ne voit pas passer le temps et j'ai envie de dire, vivement la suite. Mais avant toute chose laissez moi vous parler de ce double épisode. Tout débute avec les Draper à Hawaii qui passent du bon temps pour les vacances avant de retrouver tout le monde à New York. Les choses se déroulent assez rapidement et permettent donc de ne pas perdre de temps. C'est ce que j'aime bien dans Mad Men, c'est que tout va plus ou moins vite ou en tout cas nous en donne l'impression (je sais que certains reprochent à Mad Men d'être lente, mais pour moi c'est tout le contraire, elle jongle avec tellement d'histoires et de personnages à la fois que l'on ne sait plus où donner de la tête). Don Draper reste le personnage que l'on aime tous. En tout cas, moi je l'adore.
vlcsnap-2013-04-08-11h55m23s116.pngQu'il vomisse à l'enterrement de la mère de Roger, ou bien qu'il se retrouve seul au monde avec un pitch devant un client quand il tente de les faire rêver avec un homme disparu, ou encore le Don plus touchant quand il parle de la guerre avec un soldat qui a fait le Vietnam. C'est en filigrane mais fait avec beaucoup de justesse et de tendresse. Le personnage de Don reste torturé, et ce qu'il a fait la saison dernière ne l'a surement pas aidé cette année. Il ne sait pas ce qu'il veut, et au fond il sait qu'il est engoncé quelque part où il ne semble plus du tout se plaire. Dans la saison précédente il commençait à remettre en cause sa place dans le monde de la publicité. On sent que ce monde ne l'excite plus autant qu'aux débuts de la série. Mais bien entendu, il reste quelqu'un de professionnel et d'engagé dans ce qu'il fait. Le dernier brief qu'il fait était d'ailleurs assez symbolique de cette lassitude du personnage. Je me demande si son pitch n'est pas ce qu'il imagine pour lui, une empreinte dans le sable et disparaitre dans la nature sans que personne ne vienne le chercher.

Au fond, Don a toujours fuit l'adversité. Il avait fuit le front, et il fuit maintenant encore ses problèmes et repousse les échéances. Je ne sais pas où va réellement Don cette année mais je me demande si l'on ne tente pas de le détruire encore plus (après qu'il ait semble t-il enfin trouver un peu de réconfort dans les bras de sa charmante femme avec laquelle tout est beaucoup plus simple). On ne sait donc pas, comme à chaque fois, ce que Don va nous juger comme sérénade dans les prochains épisodes mais j'ai l'envie. L'envie d'en voir bien plus. Du coup, j'espère que tout cela va se décanter dans les prochains épisodes assez rapidement. Cet épisode parlait beaucoup de mort d'ailleurs. Cela ressort pas mal dans toutes les thématiques autour de Don : la guerre, la mort de la mère de Roger, la présentation, ... Pas mal de choses qui viennent se greffer à l'épisode afin d'enfoncer le clou. Je me demande même où Don peut trouver le bonheur qu'il ne l'a pas actuellement. Par ailleurs, j'aime bien ce qui est fait avec Roger dans ce double épisode.
vlcsnap-2013-04-08-13h19m14s253.pngLes choses sont bien décrites et mettent en abime un personnage cassé, brisé. J'ai trouvé Roger bouleversant quand il fond en larme dans son bureau. C'est ce genre de moments qui rendent Mad Men encore plus passionnante finalement. Car c'est là que l'on voit que c'est un vrai bon drama. Roger était donc l'un des personnages sur lesquel l'épisode tenre de compter et c'était à raison. L'enterrement de sa mère était aussi une bonne intrigue. La séquence finie par névroser Roger (le scandale qu'il fait vis à vis du traiteur, Don qui le laisse tomber, des membres de la famille qu'il n'aime pas et à qui il n'a pas envie de parler, ...). Tout un ensemble de choses, jusqu'à même sa femme (maintenant ex) qu'il aime toujours mais elle a tourné la page. Je n'oublie pas pour autant Betty qui se retrouve elle aussi à évoluer. Dès le premier épisode nous sentons déjà que le personnage n'aura pas une saison de tout repos. Elle est donc là surtout pour tenter de faire table ras du passé, notamment en changeant de couleur de cheveux (j'ai adoré le commentaire de sa fille "I hate it. You're ugly". Tellement spontané que j'en ai ri plusieurs minutes).

Et puis il y a Peggy Olson. Alors elle est secouée dans cet épisode mais elle est aussi parvenue à se faire un nom dans sa nouvelle agence et dans un monde d'homme qu'est la publicité. J'aime bien la voir comme ça car l'on sent que c'est ce qu'elle aime et qu'elle veut faire. Je ne dirais donc pas non à la suite et surtout à voir encore plus épanoui ce personnage à l'écran. Au fond elle apporte quelque chose qui manque un peu aux autres. C'est presque le seul personnage heureux de Mad Men. Je me demande si Peggy peut rester dans sa nouvelle agence ou si elle ne sera pas tenter de revenir à Sterling Cooper Draper Price. Affaire à suivre. Mad Men délivrait donc un double épisode suffisamment léger et plein de bonnes choses qui se déguste aussi rapidement qu'un éclair. On peut donc encore une fois se demander de quoi parlera réellement cette saison bien que certaines pistes soient évoquées dans ce premier épisode.

 

"We can't do this anymore..."

 

Note : 9/10. En bref, c'est fluide, léger et passionnant. C'est Mad Men.

Commenter cet article

cha 09/04/2013 23:01


Bonne critique pour un très bon retour de Mad Men. Je n'ai pas vue le temps passer et pourtant l'épisode dure 1h30. Je pense que Don va clairement à sa perte, c'est claire depuis le début de la
série en mon sens, il n'y a qu'à voir le générique. L'année dernière Don était déconstruit, on le voyait heureux pour la première fois grace à sa femme, mais après tout à changer : Megan s'est
émancipé et Don a commencé à sentir le poid du temps.


Cette épisode nous ramène bien évidemment à la mort de tout les cotés, Don pense à la mort, à sa propre mort par rapport au militaire qu'il rencontre (enfin la mort de Dick) et à sa futur mort
avec la pub qu'il créé. Je pense aussi qu'il a des scrupule à tromper Megan, même s'il a l'aire attaché à la voisine (au passage, je suis contante de voir cette actrice dans la série).


En tout cas, j'ai hate d'être à la semaine prochaine pour voir la suite de la saison.

Nic 09/04/2013 02:33


Ha, Quel Plaisir de
retrouver Mad Men, cette série est unique en son genre . Retour Agréable et tout en Douceur pour le show, on sent la patte de Weiner bien posée quoique épisode moins maîtrisé que d’habitude !!
Comme tu l’as dit Don devient un personnage très difficile à cerner, autant la saison dernière son personnage a totalement été déconstruit et avait enfin semblé trouvé un semblant de Bonheur,
autant là je ne vois absolument pas ce que Weiner va faire de lui, mais je ne m’inquiète pas … Très content de l’utilisation de Betty qui avait été la grande oubliée la saison dernière . Peggy
est relativement Épanouie que ce soit Professionnellement ou personnellement cependant ses méthodes de travail ne sont pas si éloignées de celles de son mentor … Quand à Roger sa storyline
apporte la partie émotion mais permet aussi de corrobore le thème central de cette saison ?? qui est la mort comme tu l’as si bien dit dans ta critique(Très Belle au Passage ^^) ! Bref du Mad Men
comme on l’aime, Vivement la suite !
PS : Pete n’a que
quelque lignes mais il est toujours aussi irritant …