Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mafiosa. Saison 5. Episodes 5 et 6.

10 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-05-00h51m53s121.jpg

 

Mafiosa // Saison 5. Episodes 5 et 6. Cinq / Six.


Plus qu’une guerre de clans c’est avant tout une guerre entre deux personnes : Sandra et Carmen. Forcément, la fin de la saison ne peut qu’être funeste mais ce que j’ai trouvé d’assez intéressant avec ces deux épisodes c’est que l’on sent les choses peu à peu basculer. Les deux épisodes précédents étaient particulièrement navrants. Disons que ce n’était pas du tout digne du grand Mafiosa que l’on pouvait attendre de la part d’une dernière saison. Dans ces deux épisodes, les personnages sont tous importants mais les révélations que l’on nous fait sont tout aussi passionnantes. En tout cas, j’aime beaucoup le fait que Sandra commence à reprendre du poil de la bête car les deux épisodes précédents nous donnaient l’impression qu’elle ne servait plus à rien ou en tout cas qu’elle n’était plus du tout la femme qu’elle était auparavant. Car Sandra est tout de même quelqu’un d’important, c’était elle la grande manitou de l’organisation. Alors qu’elle tente d’apaiser les tensions entre Tony et Orso, la fusillade a fait des dégâts. Sandra demande ainsi au juge Ravanelli de retrouver les coupables. L’autre personnage qui fascine dans ces deux épisodes c’est Carmen. Elle me rappelle un peu Sandra à ses débuts lors de la première saison.

Il faut dire que Carmen a bien grandi et qu’elle est maintenant capable, grâce à sa position, d’être une femme importante. Surtout quand elle propose aux nationalistes de conclure un marché avec eux. Dans l’idée Carmen pourrait être encore plus folle et surtout dévorée par son envie de vengeance mais la série préfère faire monter la pression petit à petit. Elle fait donc évoluer sa relation avec Damiani. C’est une relation confuse mais qui peu à peu devient assez intelligente. C’est un moyen de se mettre la police dans la poche. Mais si Carmen a fait une alliance avec les nationalistes c’est uniquement pour qu’ils tuent sa tante, Sandra. Carmen n’a pas froid aux yeux et se mesure donc à des gens dont elle ne comprend pas encore toutes les combines. L’épisode 5.06 est d’ailleurs intéressant, montrant à la fois les faiblesses de Carmen mais aussi l’image d’une femme qui tente d’en imposer (assise à son bureau à contempler son boulier). J’aime beaucoup voir la série évoluer de façon à nous surprendre car les deux épisodes précédents souffraient justement de ça. On avait l’impression que la série ne cherchait pas à réellement grandir.
vlcsnap-2014-05-05-01h26m43s29.jpgLe bain de sang de la fin de l’épisode 5.06 m’a énormément surpris mais c’est aussi sa façon à Mafiosa de créer une ambiance macabre. Elle seule sait s’y prendre. De toute façon, tout ne monde ne pouvait pas s’en sortir vivant, cela aurait été beaucoup trop simple. Quant à l’histoire de la fusillade de l’épisode 5.05, je ne m’y attendais pas non plus. Encore une fois Mafiosa prouve qu’elle peut encore avoir quelques twists en réserve afin de surprendre le téléspectateur. Pierre Leccia tente de mettre tout cela en scène avec un certain aplomb. On n’a donc plus l’impression d’être dans une série qui fait la fainéante sur ses derniers épisodes mais qui fait réellement évoluer le tout. Les personnages sont tout de même tous intéressants dans ces deux épisodes car ils servent à merveille les petites intrigues de tout le monde. Mais le personnage qui m’intéresse cette année ce n’est pas Sandra. C’est étrange car c’est pourtant l’héroïne de la série. Bien que ces deux épisodes tentent de lui redonner un peu d’intérêt (notamment en l’éloignant de sa relation avec cette escort girl que je trouvais assez ridicule en son genre). Carmen est donc devenue mon personnage préféré de la série.

L’autre intérêt c’est bien évidemment les tensions entre Orso et Tony. Durant l’épisode 5.05, ces deux personnages vont plus ou moins être mis face à face jusqu’à ce que Sandra soit là pour sauver la relation (encore une fois). Sandra joue bien souvent un rôle de cataliseur. Elle calme les choses dans le groupe. Il faut dire qu’elle est là depuis pas mal de temps maintenant et qui mieux qu’elle peut les comprendre. Finalement, ces deux épisodes parviennent à remonter un peu plus la qualité de la saison qui avait tendance à se tasser dans les deux épisodes précédents. Tout reste cohérent et suit un cheminement fluide. Carmen devient de plus en plus importante et surtout sombre. Cette facette du personnage n’avait jamais vraiment été exploré précédemment dans la série. C’est donc ici une belle opportunité. Pour ce qui est de Sandra, elle reprend du poil de la bête. Le personnage s’était endormi, surtout avec son escort. La question de la sexualité de Sandra n’est pas du tout ce qui m’intéresse le plus dans une dernière saison. C’est même ridicule. Cela fait clairement intrigue de remplissage. J’étais donc heureux que cela s’achève dans l’épisode 5.05.

Note : 7/10. En bref, la série reprend peu à peu du poil de la bête.

Commenter cet article