Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mafiosa. Saison 5. Episodes 7 et 8.

18 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-18-15h01m00s12.jpg

 

Mafiosa // Saison 5. Episodes 7 et 8. Sept / Huit.
SERIES FINALE


J’ai eu beaucoup de mal à dire au revoir à Sandra Paoli. A vrai dire, je ne la connais pas depuis très longtemps, notamment car j’ai découvert la série lors de la diffusion de la saison 4. Cependant, en binge-watchant à l’époque les quatre premières saisons de la série (la saison 4 était encore en cours de diffusion quand je l’ai regardé), je dois avouer que je me suis attaché aux personnages et à l’univers de Mafiosa. Cette série était unique en son genre car il n’y avait pas de séries de mafieux en France alors que la Corse était un terrain de jeu parfait pour ce genre d’histoires. Bien évidemment que le cinéma nous en a offert pas mal mais rien n’était comme l’histoire de Sandra Paoli. Hélène Fillières aura été au fil des cinq saisons de la série quelqu’un de réellement excellent. Cette actrice a su jouer le chaud et le froid à merveille, que cela soit dans des moments de passion, d’émotions terribles ou encore de violence. Le face à face tant attendu entre Sandra et Carmen va bien avoir lieu, il conclut même la série. Je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela s’achève de cette façon, notamment car il y a un goût d’inachevé. Sandra est-elle morte ? Carmen a t-elle osé la tuer ? On ne sait pas mais peut-être est-ce justement la fin la plus judicieuse où seul le téléspectateur a le choix de sa propre fin.

C’est malin tout de même. En tout cas, ces deux derniers épisodes étaient très bons mais aussi de véritables boucheries. Je ne m’attendais pas à ce que tous les personnages emblématiques de la série (notamment Tony et Manu) meurent comme ça, sans que l’on ne puisse redire quoi que ce soit. D’ailleurs, la relation entre Tony et Manu, s’achevée de la sorte, c’est très étrange. Notamment car c’étaient à mes yeux un duo inséparable, que rien ne pouvait changer. Mais la série va nous prouver le contraire, que tout peut changer en un rien de temps. C’est assez fascinant de voir à quel point Tony a pu tuer Manu lâchement, dans le dos, et puis ensuite le regretter car il va se rendre compte que finalement Manu a toujours été là pour son meilleur ami, même quand il s’agit de régler un problème d’adoption. Tony de son côté va aussi mourir car ce crime ne peut pas rester impuni pour Sandra. La mort de Tony, lâche elle aussi, permet de clôturer un chapitre de la série de façon sanglante. Car de toute façon, cela ne pouvait pas s’achever autrement. Pourtant, Sandra voulait que tout redevienne comme avant mais avec des avantages pour tout le monde. Son idée que Tony et Manu participent eux aussi était une brillante idée.
vlcsnap-2014-05-18-14h08m57s14.jpgCela aurait pu permettre au business de flamber à nouveau et de rapporter mais de toute façon, cela ne pouvait pas se dérouler aussi bien. Cela aurait été bien trop simpliste. Vous ne pensez pas ? La série s’amuse alors avec ses personnages et créée une vraie folie meurtrière. Même le collègue de Damiani va lui aussi tomber au fond du trou quand il va tuer, pour son propre compte et créer sa propre vengeance. J’aime bien la place de ce personnage, surtout face à un Damiani qui, aveuglé par ses sentiments pour Carmen, va se laisser prendre au piège lui aussi. J’ai beau adorer Damiani, je trouve que sa relation avec Carmen n’a pas toujours de sens. On sent que la série fait plus ou moins ça par souci de simplicité, sans réellement creuser quoi que ce soit et c’est peut-être ce qu’il y a eu de plus décevant cette année. Car l’on en ressent pas les sentiments que les deux peuvent se porter contrairement à ce que l’on avait pu voir pour les relations de Sandra par le passé (et avec la mort de l’amour de sa vie dans la saison 4). Les alliances et les problèmes de chacun font que ces deux derniers épisodes clôturent la série de façon efficace. Mafiosa ne pouvait pas bien se terminer mais aussi pas trop mal se terminer.

Le destin de chacun est certes tragique mais de toute façon, a quoi bon penser que le destin de chacun pouvait s’achever d’une toute autre façon. Entre ces deux épisodes on navigue donc entre les personnages et leurs diverses vengeances personnelles. Pour certains il y a un nouveau départ de possible (notamment pour Sandra) et pour d’autre ce n’est pas possible. Bien au contraire, la vendetta est inscrite dans les gênes des Paoli alors cela ne pouvait pas se dérouler autrement pour Carmen. On sent que Mafiosa a tenté d’éloigner Carmen de sa vengeance personnelle. Mais plus je retourne le tout dans tous les sens et plus je me rends compte que ce n’est pas une mauvaise fin. Au contraire, la série fait ce qu’elle devait faire, ne laissant pas de destins en suspend. Tout le monde a sa conclusion et ce même si la mort est une fin facile vous en conviendrez. Je pense que l’actrice qui a le plus évolué cette année c’est Phareelle Onoyan qui incarne Carmen. Bien que je ne sois pas toujours convaincu de sa prestation on est loin de la tête à claques qu’elle pouvait être au début. Si cette conclusion est donc satisfaisante, maintenant je pense que Mafiosa va me manquer. C’est une série qui était singulière et qui avait des personnages intéressants. Je sais qu’on est arrivé au bout mais bon, ce n’est pas un problème.

Note : 8/10. En bref, belle conclusion pour Mafiosa.

Commenter cet article