Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Magic City. Saison 2. Episode 6. Sitting on Top...

27 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-27-15h16m30s111.png

 

Magic City // Saison 2. Episode 6. Sitting on Top of the World.


Après l'excellent épisode précédent, Magic City montrait encore une fois toute la puissance de ses personnages. Ben Diamond devient de plus en plus fou, de plus en plus incontrôlable et le téléspectateur ne peut qu'en devenir complètement accro. En effet, je dois avouer que je ne m'attendais pas nécessairement à ce que Magic City évolue dans cette direction mais c'est tellement jouissif et efficace que finalement c'est tout ce dont il fallait rêver au premier abord. Tout commence avec un premier face à face entre Ben et Ike. Ce dernier lui explique qu'il ne peut pas le mettre dans sa combine au risque de tout faire capoter. Bien entendu, c'est aussi un moyen intelligent d'éloigner Ben du business que Ike peut faire. Mais Ben a tout un tas d'atouts dans sa manche et notamment celui de Stevie, le fils de Ike, qu'il garde bien au chaud et cuisine aux petits oignons. C'est l'autre grand face à face de l'épisode, Ike et son fils Stevie. Cela sert efficacement de cliffangher à ce épisode et permet également de voir tout autre chose et la série en avant bien besoin.

"I will kill jim with my bare fucking hands"
Il y a quelque chose de jouissif souvent dans les dialogues qui rendent assez drôle Magic City. Ce n'est certainement pas en le voulant, mais en tout cas je trouve cela presque beaucoup plus ingénieux que tout ce que l'on avait déjà pu voir auparavant. Il y a une image assez intéressante au début de l'épisode où l'on voit du haut de ses quartiers, Ike se tenir face à son monde, son univers. Cela pourrait bien être d'où vient le titre de l'épisode et pourtant, l'empire de Ike, bien qu'assez bien construit, ne cesse de se déconstruire au fil des épisodes. Surtout quand Ben commence à placer ses pions chez les fils Evans. Un peu comme Danny dont la relation avec Judi Silver continue d'être développée ("In my extensive expérience, the Evans boys are born liars"). Tout cela permet encore une fois d'ajouter un peu de piment autour des fils Evans alors qu'au fond ce ne sont pas les personnages les plus importants de la saison (on attend le grand face à face entre Ben et Ike bien entendu).
vlcsnap-2013-07-27-15h14m49s122.pngIl y a tout plein de moments où Magic City part dans tous les sens et ce avec une telle efficacité. Finalement, c'est durant ce genre de moments que l'on se rend compte à quel point le tout fonctionne terriblement bien. On a donc Ben et Ike, confrontés de par l'absence de Theresa. Tous les sous entendu autour de Fidel Castro permettent par ailleurs de garder la série dans son univers historique car au fond nous sommes encore dans les années 60 et non pas de nos jours. On pourrait parfois l'oublier (quand l'on ne voit pas d'objets de cette époque). Ben n'est pas quelqu'un qui se laisse marcher sur les pieds alors quand il commence à torturer quelqu'un (qui lui révèle en plus quelque chose sur sa femme), tout cela permet encore de voir à quel point il n'a aucun remords à faire quoi que ce soit de méchant et de mesquin. Magic City reste encore une fois à un très joli niveau. Cette saison est bien meilleure que la première si l'on regarde de plus près les deux derniers épisodes (2.05 et 2.06).

Note : 8.5/10. En bref, un très solide épisode de Magic City, construit de manière de nous laisser sans voix et surtout face à quelque chose de jouissif comme tout.

Commenter cet article