Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Maison Close. Saison 2. Episodes 1 et 2.

9 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-02-09-01h10m03s203.png

vlcsnap-2013-02-09-00h42m53s34.png

 

Maison Close // Saison 2. Episodes 1 et 2. Episode Un / Episode Deux.


Si la première saison de Maison Close avait été assez critiqué, dans le mauvais sens du terme, la seconde semble avoir mis d'accord les critiques quant à son évolution. Mabroul El Mechri, réalisateur de la série, donne un ton beaucoup plus léger et joli à la série prestigieuse de Canal +. Le scénario est juste et les deux épisodes présentent une certaine constante dans le récit que j'ai bien aimé. La première bonne idée de ces deux épisodes de Maison Close c'est l'arrivée de Michael Cohen au casting de la série. En effet, dans le rôle de Louis Mosca, un homme mystérieux qui propose sa protection en échange d'une part du Paradise, il va apporter un plus non négligeable. La première saison avait eu beaucoup de mal à équilibrer les dangers qui pouvaient roder autour du Paradis. Cette seconde saison se permet avec les deux premiers épisodes de changer les enjeux et ce dans le bon sens du terme. Michael Cohen, le petit nouveau dans la comédie française et surtout dans Maison Close, s'en sort à merveille.

Je ne m'attendais pas à ce qu'il évolue de cette façon, surtout qu'au début, dans le premier épisode, il a tout d'un homme avec une certaine classe et savant amuser la galerie. Mais à la fin du second épisode c'est un homme beaucoup plus sombre que nous allons découvrir et surtout imprévisible. Maintenant que tout le monde est informé de cette part d'ombre qu'il y a chez ce personnage, je ne suis pas sûr qu'ils seront aussi conciliants. Notamment vis à vis d'Hortense qui n'était déjà pas très emballée par l'idée durant le premier épisode et qui se retrouve encore une fois à douter dans le second. La constance entre ces deux premiers épisodes est affolante et bien loin des deux premiers épisodes de la série que j'avais trouvé inégaux. Bien que le premier épisode fût surtout là pour remettre de l'ordre dans les affaires de tout le monde en reprenant les affaires, le second se concentre beaucoup plus sur les intrigues de la saison et ce que nous allons suivre durant les prochains épisodes.
vlcsnap-2013-02-09-01h04m11s11.pngvlcsnap-2013-02-09-00h45m27s41.pngJ'ai bien aimé la manière dont Hortense tente de garder pied alors qu'elle perd de plus en plus sa place de grande meneuse. En effet, nous sommes en 1873 à Paris et la Réplique s'installe. Alors que les partisans de la Monarchie rodent toujours, les filles ont pris le contrôle du Paradis, qu'elles assument complètement. Elles doivent encore et toujours satisfaire les délires, même les pires de leurs clients (et notamment quand un député aime les trips uro). Le retour de l'ordre moral est un vrai coup dur pour le Paradis et je suppose que les choses vont aller de mal en pis. Hortense a bien du mal à gérer à la fois l'ordre dans son établissement et les petites affaires qui rodent. Si la première saison ne parlait pas vraiment du climat autour de la maison close, cette saison va mettre au centre cette intrigue politique plutôt bien fichue pour le moment. De son côté, Marguerite n'a pas perdue de son mordant. Crue comme toujours et surtout aux répliques aiguisées, voilà un bon personnage.

Ce que j'aime bien chez Marguerite c'est qu'elle n'a peur de rien et tout cela pour le meilleur des téléspectateurs. Catherine Hosmalin s'en sort donc à merveille et j'ai hâte de voir la suite. Un peu comme au sujet de Vera (Anne Charrier) alors qu'elle doit assister à la confirmation de sa fille Jeanne à qui elle n'ose pas dire la vérité sur son véritable… "travail". L'éthique est encore une fois mise sur le tapis. Si durant la première saison j'avais trouvé cela assez bâclé, pour le moment le travail qui est fait avec cette seconde saison est réellement divin. De son côté, Adrien découvre que Pauline, la favorite d'Angélus est enceinte. Elle a peur d'être renvoyée dans la rue. Une intrigue qui aura rapidement une suite (je vois mal comment elle pourrait faire pour cacher sa grossesse encore longtemps). Tout cela va surement pousser la jeune femme à se faire avorter illégalement. Si les scénaristes sont couillus, ils tueront le personnage tout simplement.

Note : 8/10. En bref, deux solides épisodes pour un retour convaincant. Outre la révélation Michael Cohen, et l'ajout d'intrigues poignantes, nous avons aussi l'exemple parfait de ce que Maison Close peut faire de bien.

Commenter cet article