Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Maison Close. Saison 2. Episodes 5 et 6.

18 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-02-17-14h46m48s142.png

vlcsnap-2013-02-17-14h29m51s203

 

Maison Close // Saison 2. Episodes 5 et 6. Episode 5 / Episode 6.


Plus la saison 2 avance, plus je dois avouer que j'aime cette seconde saison de Maison Close. J'avais peur qu'avec les changement qui ont été effectué, la série perde complètement son charme et finalement, c'est tout le contraire qu'il s'est passé puisque j'ai eu l'impression de découvrir une toute nouvelle série. Jérôme Cornuau était aux commandes du cinquième épisode de la saison. Un épisode tambour battant qui ne laisse jamais de répit au téléspectateur alors que le Boucher, qui règne en maitre sur Pigalle, pénètre de force dans le Paradis et prend les filles en otage. Avec cet épisode la série prouve qu'elle peut oser beaucoup de choses notamment en éliminant Valentine de l'équation. Sa mort était particulièrement touchante, notamment car l'épisode jongle astucieusement entre le fait qu'elle ait eu sa revanche (tuer un des preneurs d'otage qui la violait) et qu'elle ait perdue (elle mort de la main du Boucher). Mais ce que j'ai surtout aimé c'est que la série ne se prenne pas la tête avec trop de faits et s'amuse donc avec ce qu'il se passe au moment venu.

La bande originale de la série donne un ton beaucoup plus brut à la série et surtout moderne. On est loin du côté un peu pâteux de celle de la première saison. Il n'y a donc rien à redire de ce point de vue là non plus. La seconde saison parait également bien plus dense. Les intrigues sont donc plus effilées et beaucoup plus passionnantes. Il se passe plein de choses mine de rien dans ce cinquième épisode. Pendant ce temps, le préfet constate qu'il y a de plus en plus de prostituées dans les rues de Paris et ordonne donc à Torcy de faire le ménage sur le champ. Bien évidemment, cela ne va pas se passer sans conséquences. Cet épisode joue sur tous les plans et de façon très astucieuse ce qui permet dans un premier temps de ne pas voir le temps passer. Je pense bien évidemment au personnage du Boucher qui est un vrai accessoire scénaristique qui donne s'insère assez bien dans cette saison. Surtout pour tempérer avec le personnage de Mosca, beaucoup plus charmeur et méchant au coeur tendre.
vlcsnap-2013-02-17-14h45m15s232.pngvlcsnap-2013-02-17-15h32m11s234.pngCar l'on regarde bien depuis le début de la saison, Mosca n'a pas fait grand chose de bien méchant et puis il fait tout pour que les filles soient à leur aise. Jusqu'à jouir avec elles. S'en est presque touchant. La série peut être brute parfois, la subtilité sera le maitre mot du sixième épisode. Un épisode particulièrement fun et surtout jouant à merveille avec le côté sexué de la série. Car depuis le début de la saison le sexe a une place assez peu importante dans la série alors que finalement Maison Close c'est un bordel. Du coup, l'on se rattrape en partie avec cet épisode. Le terrain d'entente entre Torcy et Mosca est un premier jet vers la seconde partie de la saison (et surtout la fin qui approche à grand pas). Je ne sais pas ce qu'il faut réellement attendre de tout cela mais j'aime bien. Nous allons par ailleurs en apprendre un peu plus sur Kertel et sur son passé. Les scènes avec Hortense sont assez mignonnes (bien que l'on nous raconte des histoires pas très reluisantes sur le fait que sa mère était une tapineuse et comme elle n'avait pas de babysitter elle laissait son fils sous le lit pendant qu'elle faisait des passes).

Maison Close peut parfois être assez crue et violente mais c'est avec une certaine subtilité que l'on trouve dans le jeu des acteurs et dans l'écriture qui est bien plus fine cette année que durant la première saison. Pendant ce temps, pour ne pas dire toute la vérité à sa fille Jeanne, Vera invite une belle histoire : elle lui fait croire qu'elle est le fruit de l'amour et que son père a été tué lors d'un duel. Pas ce qu'il y a eu de plus épique dans la série, mais cela permet aussi d'humaniser encore une fois les relations et les personnages. Ce qui est plutôt agréable. Finalement, ces deux nouveaux épisodes de Maison Close contrastes d'un côté avec le reste de la saison en jonglant entre action et choc, et de l'autre jouent avec la subtilité des acteurs, de la bande originale et des petites histoires grivoises qui hantent les couloirs du Paradis. Qu'attendre des deux derniers épisodes de la saison ? Je ne le sais pas vraiment si ce n'est un nouvel élan de cette fraicheur scénaristique.

Note : 9/10 et 7/10. En bref, deux épisodes bien calibrés avec leurs petites histoires et la manière de les raconter.

Commenter cet article