Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Major Crimes. Saison 2. Episode 10. Backfire.

13 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-08-13-12h03m36s69.png

 

Major Crimes // Saison 2. Episode 10. Backfire.


Plus les épisodes passent et plus Rusty m'émeut. Ce personnage est vraiment devenu attachant alors que lors des premiers épisodes, je me souviens encore qu'il avait l'étoffe d'un boulet. Je m'en veux presque d'avoir pu penser ça alors que, se confiant à Chris, cette dernière a fuit en pleurant. J'ai moi même laissé échapper une larme. C'est fou car je suis rarement ému devant une série policière et me dire que Major Crimes parvient à m'émouvoir autant de fois me fait me demander si finalement ce n'est pas l'une des meilleures séries policières qui existe actuellement. Je me suis attaché aux personnages, à leur manière d'enquêter, etc. Du coup, je pense que je parviens maintenant à être beaucoup plus touché par ce que la série tente de nous raconter. "Backfire" était un épisode intéressant, d'une part pour Rusty qui va devoir encore une fois faire face au sujet de la prostitution face à Chris. Un moment qui m'a déjà bouleversé étant donné que l'on sent, chez le personnage, que cela fait partie d'un mal être pour lui.

Et puis il y a bien évidemment les dernières minutes de cet épisode qui étaient tout ce que je redoudais pour Rusty et qui est finalement arrivé. Major Crimes n'est pas une série comme les autres, et encore moins une série policière quelconque. Elle cherche à chaque fois à nous plonger un peu plus loin dans les histoires de chacun et de avec une certaine efficacité. Si parfois le ton est à l'humour, souvent il est aux larmes. C'est un choix judicieux si l'on y regarde de plus près. Le cas de la semaine prouve lui aussi que Major Crimes n'est pas une série comme les autres, qui ne gère pas du tout le même type d'affaires. Je trouve même que Major Crimes est une série inspirée qui sait où elle va. C'est même pour cela que les scènes d'interrogatoires sont jouissives. Celles de cette semaine, aussi bien dans la première partie de l'épisode où l'accusé a la main que dans la seconde partie de l'épisode où il perd son avantage et se retrouve sur le banc de la prosécution, j'ai adoré. C'était fait de façon milicieuse et l'on ne pouvait pas en attendre mieux de le part de la série. En tout cas, je commence à mieux comprendre les choix de Major Crimes.
vlcsnap-2013-08-13-12h09m35s66.pngSi "Backfire" était donc un bon épisode, il convient avant tout de parler de Sharon qui elle aussi trouve le moyen d'avoir ce regard maternel envers le téléspectateur, cette manière de parler, etc. Tous ces éléments font que l'on s'attache tout de suite beaucoup plus à ce qu'elle nous raconte et à ce que les personnages autour d'elle font. Son face à face avec un agent du FBI va permettre lui aussi de développer le type de choses que l'on peut attendre de ce personnage et ce même si au fond j'aimerais bien que l'on aille encore plus loin. Car Sharon est quelqu'un de très empathique mais qui ne le montre pas tellement. C'est en tout cas de cette manière que je le ressens. Du coup, je me demande de quoi sera fait le prochain épisode qui sera le dernier de l'été avant le retour de la série à l'automne (je trouve dommage cette manie de couper les saisons en deux sur le câble mais bon, je vais faire confiance à Major Crimes pour qu'il soit réussi et palpitant). Et puis parce que je vois que tout le monde n'arrête pas de me taquiner avec The Closer, je vais essayer de me procurer rapidement la saison 1.

Note : 7/10. En bref, une mécanique originale et Rusty au bord des larmes, rien de mieux pour un excellent épisode de Major Crimes mariant l'émotion à un cas de la semaine traité de façon originale.

Commenter cet article