Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Major Crimes. Saison 2. episode 2. False Pretenses.

18 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-18-13h24m41s229.png

 

Major Crimes // Saison 2. Episode 2. False Pretenses.


Afin de montrer que Major Crimes est une série connectée et qu'elle se donne les moyens de ne pas être trop ringuarde nous avait offert un épisode où le mot iPad était utilisé à toutes les sauces la saison passée. Cette année, Major Crimes a décidé de ne pas réitérer l'opération, surement car c'était drôlement ridicule. Cependant, "False Pretenses" utilise un autre dommage : les applications de rencontres géolocalisées. En reprenant le principe de GrindR (application sociale de rencontres, et souvent de plans culs entre homosexuels grâce à la géolocalisation), l'application utilisée dans l'épisode va servir de lieu de rencontres pour un jeune voleur. Le principe de l'application est là et sert de trame à une intrigue de l'épisode. C'était plutôt efficace en son genre et surtout original. Ce que j'aime bien dans cette saison 2 de Major Crimes c'est que la série ne veut pas rester dans les bottes de la série policière classique et nous offre alors un moyen d'évoluer vers quelque chose de différent.

La manière dont les enquêtes sont menées, les personnages gérés, et les fils rouges étalés fonctionne particulièrement bien. On ne pouvait pas rêver mieux finalement. Et ce n'est pas plus mal. Je me demande cependant ce que Major Crimes aurait pu faire si elle était restée dans un schéma classique de série policière. Cela aurait surement été bien trop ennuyeux. Cet épisode était donc suffisamment rythmé. Ouvrant sur une histoire de meutre/suicide assez classique et terminant sur quelque chose d'un peu moins classique. L'efficacité d'analyse des divers personnages de la série associé à Rios, qui est certainement l'une des meilleures idées de la saison, permet de passer un agréable moment en agréable compagnie. Bien entendu, l'enquête de cette affaire aurait très bien pu mettre en scène quelque chose de différent mais je ne pense pas que c'était nécessaire. Rios est très bien utilisée, aussi bien en guise de sidekick comique (le fait qu'elle ait du mal avec les scènes de crime) qu'en femme de loi (ses faces à faces avec Sharon).
vlcsnap-2013-06-18-13h20m12s99.pngEnfin, l'épisode poursuit également l'intrigue de Rusty alors que celui ci reçoit une lettre de menaces qui pourrait remettre en cause son témoignage. Encore une fois Major Crimes parvient à développer la relation entre Rusty et Sharon. Je trouve que cette dernière incarne plutôt bien la présence maternelle dont il a besoin. Ce jeune garçon, en perte totale de repère, se pose aussi des questions logiques sur son futur. Il ne sait pas quand est ce qu'il pourra reprendre une vie normale alors qu'il est en train de perdre des précieuses années de sa vie où normalement il devrait s'amuser avec des gens de son âge et non pas faire ce qu'il fait actuellement. Certes, il n'a pas un passé particulièrement blanc non plus (enfin, tout dépend de la couleur de quoi on parle). Trève de plaisanterie de mauvais goût, Major Crimes est en train de devenir une petite série policière agréable qui tente de bousculer un peu la mécanique sans trop montrer qu'elle la bouscule et évite donc de perdre l'intérêt des téléspectateurs.

Note : 6/10. En bref, un épisode assez sympathique dans son ensemble qui nous prouve que finalement la mécanique bousculée de Major Crimes est efficace.

Commenter cet article