Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. Saison 1. Episode 18.

17 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Agents of S.H.I.E.L.D.

vlcsnap-2014-04-16-20h16m58s13.jpg

 

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 1. Episode 18. Providence.


Depuis peu, Agents of S.H.I.E.L.D. est devenue une bonne série. Je pense que cela a surpris tout le monde mais je dois avouer qu’au delà de ça, je suis content. J’en avais marre de me dire que je perdais mon temps afin de suivre les ponts entre les divers films de la saga Avengers. De voir que la série s’est enfin libérée de ses chaînes nous montrant un tout autre visage depuis trois ou quatre épisode me réjouit bien plus qu’il n’en faut. A l’issue de l’épisode précédent, nous apprenions que Ward était la taupe depuis le début. Je dois avouer que c’est une brillante idée que les scénaristes ont pu avoir et puis cela permet aussi de nous plonger dans l’univers d’HYDRA. HYDRA est donc une organisation présentée depuis quelques temps maintenant comme des anciens nazis qui n’ont pas voulu changer grand chose à leur politique. Ward, en faisant partie de cette équipe donne l’occasion à Agents of S.H.I.E.L.D. d’aller creuser un peu plus loin et surtout de donner une vraie porte sur HYDRA dans la série. On avait déjà John Garrett, Ian Quinn avec sa société ou encore Raina mais avec Ward, on retrouve maintenant out le monde au même endroit et je dois avouer que cela est assez fabuleux.

Toutes les scènes où l’on retrouve John Garrett avec Ward et Raina sont particulièrement jouissives. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la série aille dans cette direction avec les personnages mais le fait est que l’on s’amuse. Bill Paxton est tellement bon dans son rôle. On a toujours envie d’en voir un peu plus. Même si cette partie de la série n’est pas sensée prendre une place beaucoup plus importante que le reste, Ward n’est pas tapis dans l’ombre. Fort heureusement. Après la révélation finale de l’épisode précédent, il fallait forcément que Agents of S.H.I.E.L.D. tente d’aller un peu plus loin de ce point de vue là. Je ne suis pas un spécialiste de l’histoire de Marvel ou encore des comics (je ne connais donc les personnages qu’une fois introduits dans la série ou les films) mais je dois avouer que je trouve vraiment passionnant ce que la série réussie à faire avec tout cet univers. Je me souviens encore des épisodes particulièrement laborieux et quand je vois ce que la série est devenue aujourd’hui, je me demande pourquoi l’ont pas réagi beaucoup plus tôt puisque les audiences sont maintenant catastrophiques et que les chances de renouvellement ne sont pas nécessairement garantie du bon côté de la balance pour le moment.
vlcsnap-2014-04-16-20h34m39s118.jpgCette saison doit résoudre plusieurs choses et notamment la question de la résurrection de Coulson. Je pense que ce n’est pas un mystère que l’on a envie de suivre pendant des années et qu’il est donc peut-être temps de lui donner une conclusion et ce même si la saison semble partir dans une directement totalement différente pour le moment avec Ward, HYDRA et le reste des méchants. Clark Gregg était assez touchant dans cet épisode quand celui-ci commence à faire jouer son côté patriote envers le S.H.I.E.L.D. Le moment où il craque était donc un très joli moment que la série a menée de main de maître et l’on ne pouvait pas rêver mieux, tout simplement. J’ai également été ravi de voir Skye plus ou moins reprendre sa place dans Agents of S.H.I.E.L.D. tout en nous éloignant encore un peu de son histoire personnelle qui a plus ou moins ruiné une bonne partie de la première saison. C’est même dommage de voir que Skye a été autant gâché. Ce personnage avait du potentiel mais la série n’a apparemment pas su quoi en faire et nous a donc délivré une mixture pas très digeste pour tenter de nous prouver que l’on ne perdait pas notre temps en suivant la série.

Le retour de Ian Quinn me plaît énormément lui aussi. David Conrad est quelqu’un qui a beau ne pas jouer très finement, il n’en reste pas moins convaincant quand il s’agit de faire grandir les mystères de Agents of S.H.I.E.L.D.. Dans les apparitions de cet épisode nous avons également Adrian Pasdar dans le rôle du Colonel Glenn Talbot de l’US Air Force. Son apparition était plus ridicule que sérieuse. J’ai eu beaucoup de mal à prendre au sérieux un personnage affublé d’une fausse moustache particulièrement ridicule. Etait-ce nécessaire ? Je n’en suis pas certain. Et puis il y a l’Agent Eric Koenig incarné par l’excellent Patton Oswalt que j’ai aussi beaucoup aimé. Sa rencontre avec les agents du S.H.I.E.L.D était un moment teinté à la fois d’humour et d’intérêt pour la suite de la saison. Reste donc à savoir maintenant comment Agents of S.H.I.E.L.D. compte utiliser tout ce qu’elle met en place.

Note : 7.5/10. En bref, mine de rien cette série évolue dans une très bonne direction.

Commenter cet article