Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. Saison 1. Episode 21.

7 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Agents of S.H.I.E.L.D.

vlcsnap-2014-05-07-19h38m57s234.jpg

 

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 1. Episode 21. Ragtag.


Si seulement Agents of S.H.I.E.L.D. pouvait rebooter un peu les choses pour une potentielle seconde saison. Je parle bien évidemment de Leo et Jemma. Ces deux personnages ont beau être sympathique au premier abord, ils sont beaucoup trop niais pour Agents of S.H.I.E.L.D. et du coup, ils ont démontré ces derniers temps leur inutilité. Le fait que Grant les enferme dans une caisse et les lâche au milieu de l’océan pourrait être une manière de leur dire au revoir. Sauf que je suis persuadé qu’ils ne vont pas mourir et que le S.H.I.E.L.D. va les sauver sans problème. Sauf que ce n’est pas vraiment ce que j’ai envie de voir. Après le très solide épisode précédent, « Ragtag » se devait donc de préparer le terrain pour le dernier épisode de la saison. Alors que la série est en train de devenir particulièrement fun depuis la révélation au sujet d’HYDRA, je dois avouer que je ne savais pas trop quoi attendre de cet épisode si ce n’est qu’il reste dans la lignée des précédents que l’on a pu voir ces derniers temps. Si j’ai pu trouver un coup de mou à l’épisode, ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, notamment car cet épisode prépare le calme avant la grande tempête à prévoir dans le dernier épisode. Surtout quand on nous promet potentiellement plusieurs Deathlok.

Cet épisode mélange beaucoup de choses. A commencer par le passé de Ward et la manière dont il a rencontré Garrett. Cette relation s’est tissée alors que Ward était très jeune mais que HYDRA était déjà infiltré au S.H.I.E.L.D. Le moins que l’on puisse dire c’est que Agents of S.H.I.E.L.D. sait très bien comment s’y prendre pour nous surprendre et nous offre donc quelque chose d’assez efficace en son genre. Le côté dramatique des flashbacks fonctionne même si visuellement ils sont d’une laideur à faire pâlir les fonds verts d’une certaines séries de conte de fées sur la même chaîne. Mais Garrett s’est avéré être quelqu’un d’important dans la série et c’est tout ce que j’avais envie de voir. Ward ne pouvait pas être le grand méchant, cela aurait été légèrement moins bon. Surtout que l’on a déjà pu confronter Ward et Skye dans un épisode précédent de la série. Je ne pouvais donc pas voir quelque chose de ce genre là se jouer à nouveau sous mes yeux. Raina de son côté va travailler afin de découvrir le secret de GH-325 pour Garrett. Raina est quelqu’un qui a su faire ses preuves également. En étant un membre de HYDRA elle a su devenir un personnage assez charismatique.
vlcsnap-2014-05-07-20h11m25s10.jpgJe dois avouer que lors de son introduction je n’avais pas nécessairement ce destin en tête pour elle (même si elle reste une éternelle seconde derrière Ward et Garrett bien évidemment). Coulson et May vont de leur coté tenter d’arrêter le projet Deathlok à Cybertek. Occasion en or là aussi pour faire revenir Ian Quinn. Ce dernier est un personnage assez malin qui apporte un peu de fun à une histoire légèrement pesante (notamment car elle est très sérieuse et s’enfonce dans l’action). Le duo Coulson et May est l’un des meilleurs de la série. Il faut bien avouer que sans ces deux là, ensemble, « Ragtag » n’aurait certainement pas été le même épisode. Mais c’est aussi une belle manière de démontrer qu’il y a quelque chose à creuser encore et toujours chez les personnages. Si les relations sont devenues attachantes c’est bien que quelque chose s’est passé. Sauf pour Leo et Jemma qui sont les vrais points noirs de l’épisode et de la série à mon humble avis. Il est donc temps (si renouvellement il y a) de les éjecter afin d’intégrer des personnages plus intéressants comme ma préférée, Maria Hill.

Pour en revenir à l’épisode, tout ce qui se passe à bord de l’avion avec Garrett et Ward fonctionne également. Ce que l’on va découvrir avec Garrett c’est que ce dernier est en fait… Deathlok 1.0. Je ne m’y attendais pas nécessairement, surtout qu’à mes yeux, le vrai Deathlok a toujours été Mike Peterson. Finalement, ce nouvel épisode de Agents of S.H.I.E.L.D. fonctionne plutôt bien et nous délivre ce que l’on peut attendre de la part de la série. Même si j’aurais pu en attendre un peu plus.

Note : 7/10. En bref, dernière ligne droite réussie.

Commenter cet article