Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. Saison 1. Episode 3.

9 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Agents of S.H.I.E.L.D.

vlcsnap-2013-10-09-14h27m59s64.png

 

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 1. Episode 3. The Asset.


Après deux épisodes qui tentait de mettre en place la dynamique de Agents of S.H.I.E.L.D., le troisième épisode se devait de offrir un avant goût de ce à quoi va ressembler la première saison de la série. Le problème c'est que même si cet épisode n'est pas trop mauvais, globalement cela manque encore d'un truc. Cette semaine, Ian Hart, un chercheur top-secret est kidnappé par un industriel, Ian Quinn (incarné par le sympathique David Conrad). La série doit se rendre à Malte afin de retrouver Ian Hart et arrêter ce qu'il est en train de préparer. En effet, il créé une sorte de boule noir qui permet de contrôler la gravité. La série tente de donner de la profondeur au personnage kidnappé en nous apprenant quelques choses sur lui. Tout ne fonctionne pas très bien mais globalement, dès le début on est mis dans l'ambiance. Dommage que la première scène ne soit pas aussi ambitieuse qu'une scène d'action de Fast and Furious. Deux voitures pour arrêter un poids lourds c'est tout de même très peu non ? Petit à petit les personnages de Agents of S.H.I.E.L.D. prennent de l'épaisseur et c'est ces personnages qui intéressent réellement Joss Whedon. En tout cas, c'est là où il a toujours été le plus fort.

Quand je repense au travaille de Joss Whedon, je me rappelle aussi le début de Dollhouse et le fait que la série avait un arrière goût de cas de la semaine. Alors certes, c'était très différent, notamment car il y avait toujours un truc qui participait à la mythologie de la série mais au fond, dans Agents of S.H.I.E.L.D. c'est un peu la même chose. Mais j'ai du mal à m'attacher à tous les personnages de cette série. J'aimerais bien que Ian Hart revienne (et la fin de l'épisode nous le suggère). D'ailleurs, cet épisode permet aussi de donner un peu plus de choses étranges. Durant les deux premiers épisodes les méchants n'étaient pas aussi bons que dans "The Asset". D'ailleurs, dans cet épisode j'ai retrouvé un peu de ces méchants charismatiques des séries des années 80. Ce n'est pas un reproche dans le sens où Ian Quinn semble assumer pleinement son rôle dans la série. Notamment grâce à la manière dont il travaille. Sauf que je ne suis un peu moins impressionné par Quinn que par ce docteur Maboulle. Quinn ne rappelle aussi un peu Chuck par moment. Il y a d'ailleurs des faux airs de cette série dans Agents of S.H.I.E.L.D..
vlcsnap-2013-10-09-14h21m14s111.pngLà non plus ce n'est pas un reproche mais disons que Chuck a toujours palier à son manque d'effets spéciaux par de l'humour potache. Un humour particulièrement réussi j'en conviens. Mais du coup, Agents of S.H.I.E.L.D. aurait dû avoir les moyens d'être particulièrement réussie. Heureusement que Quinn est un personnage qui fonctionne. J'espère cependant que cette introduction n'est qu'une minuscule mise en bouche et que par la suite il va devenir bien plus important. Disons que cet épisode cache un peu le personnage derrière Ian Hart. Par ailleurs, si j'aime bien Skye, je dois avouer que son personnage va un peu dans tous les sens dans cet épisode. Il faut l'intégrer dans le groupe et ce n'est pas quelque chose de simple apparemment. Mais Chloe Bennet est très convaincante dans le rôle ce qui donne aussi un atout supplémentaire à la série. Notamment dans sa dynamique avec Clark Gregg que je trouve plutôt bien fichue. Joss Whedon a toujours été bon pour ce qui est des personnages et du coup, je lui fais entièrement confiance de ce point de vue là.

Bennet est la meilleure du casting avec Clark Gregg de toute façon, elle s'en sort royalement bien avec les dialogues Whedonien. Je ne sais pas vraiment comment la série va évoluer, mais cet épisode, écrit par Jed Whedon et Maurissa Tancharoen (deux co-créateurs) reste aussi engoncé dans la mécanique. On a une intrigue de la semaine (même si celle-ci intègre un potentiel méchant intéressant), beaucoup de choses se déroulent dans notre avion, et ils voyagent à travers le monde (ici à Malte - tourné en Californie -) mais j'espère voir Agents of S.H.I.E.L.D. évoluer vers une sorte de Fringe. Une série avec des cas de la semaine mais particulièrement complexe quand il s'agit de sa propre mythologie.

Note : 6/10. En bref, bien plus intéressant que les deux premiers épisodes mais il manque toujours un truc.

Commenter cet article

sarcady 10/10/2013 12:12


il y a une petite erreur au début de ta critique. en réalité les deux voitures que l'on voit au début avec la camion ne sont pas là pour l'arrêter mais pour le protéger.