Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Masters of Sex. Saison 1. Episode 10. Fallout.

3 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-12-02-23h20m59s247.jpg

 

Masters of Sex // Saison 1. Episode 10. Fallout.


Masters of Sex est une série étonnante car elle a réussi à associer son image prude à un sujet particulièrement sexuel. Car l’on parle de sexe, d’orgasmes et cie, sans trop de problèmes. Mais c’est aussi ce qui rend cette série aussi charmante. Car elle parle d’intimité mais dans tous les sens du terme. Cela passe donc par l’intimité des personnages, dans leur vie personnelle, leurs sentiments et leur sexualité. On a donc exploré à peu près tous les univers et cet épisode délivre pile poil ce que j’attendais. Surtout du point de vue de Masters et de Virginia. Comme dans l’épisode précédent, la scène finale de cet épisode était brillante. C’était un très joli moment partagé entre deux personnages intéressants et deux acteurs talentueux. Car le talent est important et personne ne cherche à en faire des tonnes. Le fait qu’il y ait une vraie implication émotionnelle chez les deux personnages permet aussi de voir leur relation sous un angle nouveau. Surtout que finalement les choses changent plus ou moins dans cet épisode. Je pense que malgré le fait que l’on parle énormément de sexe, finalement Masters of Sex recherche plutôt le côté intime des sentiments de chacun.

Car c’est ce qu’elle délivre d’épisodes en épisodes de façon douce et légère. Les sentiments sont donc préparés, mijotés et l’on n’a qu’une seule envie : les déguster. Le sexe fait partie de la chose mais ce n’est presque qu’accessoire ou matériel. Bien que Masters of Sex ne soit pas aussi bonne que Mad Men, je trouve que les deux séries ont pas mal de points en commun et notamment cette part d’intimité. Les personnages sont explorés de manière très légère et les sentiments libérés au fil des épisodes dans la série d’AMC et c’est la même chose chez Masters of Sex. La série nous parle également de sexe et de toute façon c’est voué à plus ou moins être le but de la série durant les prochaines années de son existence mais il y a quelque chose derrière tout cela qui donne clairement envie d’un peu plus. Dans tout cela il y a surtout Virginia. Lizzy Caplan est rayonnante. Elle m’épate d’épisodes en épisodes et c’est aussi la preuve que Masters of Sex est une série qui mérite l’attention de tout le monde (en plus d’être la meilleure nouveauté de la rentrée et surtout la plus belle surprise). Virginia n’est pas le personnage sur lequel la série s’est le plus arrêté.
vlcsnap-2013-12-02-23h19m50s67.jpgCe qui est au fond assez compréhensible, notamment car Bill est fasciné par cette femme et trop nous en dire tuerait certainement le mystère. Je pense que Virginia viendra beaucoup plus tard.  Dans tout cela il y a d’autres personnages comme par exemple Ethan. J’ai bien aimé la place de ce personnage, notamment vis-à-vis de Virginia. Cela permet de voir Ethan sous un autre angle. Il faut dire qu’il n’avait pas vraiment eu la chance de briller depuis le début de la saison (bien au contraire je dirais même). Du coup, nous avons aussi Jane et Lester dont l’histoire sert là aussi de tremplin à quelque chose d’autre. Masters of Sex nous prouve qu’elle évolue constamment avec des personnages qui ne restent jamais à la même place constamment. Cela permet aussi de voir que cette série peut en faire des choses et qu’elle peut nous amuser sans problème. Maintenant, je me demande bel et bien ce que Masters of Sex nous réserve de nouveau. Le tout est si bien écrit, et puis il y avait Margaret dans cet épisode, encore à fleur de peau. Allison Janney est éblouissante et mérite déjà un Emmy pour sa prestation.

Note : 8.5/10. En bref, très joli épisode de Masters of Sex.

Commenter cet article