Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Masters of Sex. Saison 1. Episode 7. All Together Now.

13 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-12-01h12m03s244.png

 

Masters of Sex // Saison 1. Episode 7. All Together Now.


Après le petit coup de mou de la semaine précédente, Masters of Sex renoue avec ce qui fait son succès : le sexe. Des histoires de sexe ou des histoires liées au sexe. Que cela soit la relation de plus en plus proche entre Masters et Virginia qui deviennent maintenant les propres sujets de leur étude ou encore la relation touchante entre Barton et son jeune prostitué. Pour ce qui est de la relation entre Masters et Virginia, je dois avouer qu’elle est assez étrange mais presque fascinante. Ils vont tous les deux très bien ensemble et l’on sent au fil des séances de sexe qu’ils vont partager que l’osmose est créée. Je pense que pour le moment ce n’est pas vraiment le cas pour Masters ou bien ce dernier ne sait pas encore comment appréhender sa relation avec Virginia (qui a envie de voir comme une relation purement professionnelle) alors que cette dernière semble voir la relation sous un angle nouveau (notamment quand l’on voit à la fin de l’épisode la manière dont elle garde le lit qu’ils partagent pendant leurs ébats). C’est fait de façon très légère et la série ne cherche aucunement à insister sur quoi que ce soit et je trouve ça remarquablement bien écrit.

Mine de rien, leur relation est hypnotique et électrisante. Je ne pouvais pas rêver mieux. Surtout que ce n’est pas abrupte mais une suite logique de choses. Je pense que l’autre réussite de l’épisode c’est Margaret. Ce n’est pas la première fois que l’on voit Allison Janney éblouir l’écran dans Masters of Sex mais en tout cas j’aime beaucoup son histoire. Aussi bien sa relation avec son mari qui s’effrite petit à petit (leur petit discussion sur le fait qu’ils ne couchent plus ensemble et que Barton ne semble plus la désirer comme avant était crève coeur). Mais en tout cas, Margaret va trouver du réconfort dans les bras d’Austin. C’était là aussi une excellente idée. Et je pense que l’on n’avait jamais vu Allison Janney aussi radieuse auparavant. Dans cette série elle éblouie l’écran et je ne serais pas surpris si jamais elle remportait un prix lors des prochaines cérémonies de remises de prix à venir. Le mariage des Scully est une histoire passionnante qui permet de faire un parallèle entre la femme qui se fait courtiser par un jeune homme qui la respecte pour sa beauté et ce malgré son âge (un côté cougar quoi, même si je pense qu’elle recherche juste un peu d’attention et de tendresse).
vlcsnap-2013-11-12-01h00m08s6.pngEt puis nous avons de l’autre Barton, le mari qui s’est marié avec Margaret uniquement pour les convenances car au fond il aime les hommes. Le fait que Masters of Sex nous parle de la perception de l’homosexualité à cette époque est intelligent même si le tout passe par une scène assez cliché d’agression où le jeune prostitué va venir en aide à notre très cher Barton. Je ne pense pas qu’il faille attendre encore grand chose de cette aventure mais pour le moment les scénaristes ont su rendre le tout percutant. Il y a une vraie réflexion qui est faite derrière. J’aimerais bien également que l’on nous parle des relations homosexuelles dans l’étude de Marsters et Virginia car au fond l’orgasme doit être très différent et partagé de façon différente également. Austin ne comprend pas de son côté pourquoi il est attiré par les femmes plus âgés. C’était là aussi plutôt cocasse à suivre comme aventure et je ne pouvais pas rêver mieux. Cela permet de nous faire oublier le côté un peu plan plan de l’histoire d’Ethan et Vivian. Ces deux là ne vont pas faire grand chose dans l’épisode du coup, on peut passer à autre chose.

Note : 8.5/10. En bref, un très bel épisode de Masters of Sex.

Commenter cet article