Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Masters of Sex. Saison 1. Episode 8. Love and Marriage.

20 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-18-22h13m50s31.png

 

Masters of Sex // Saison 1. Episode 8. Love and Marriage.


Allison Janney. Il n’y a pas de mots à mettre sur la justesse de sa prestation dans Masters of Sex. En tout cas, elle sera forcément nominée lors des prochains Emmy Awards ou même Golden Globes dans la catégorie des meilleurs guest-star féminines dans un drama. Son personnage de Margaret Scully est tellement touchant et sa relation avec son mari est bouleversante. Le moment où elle tombe sur son mari avec son amant dans un bar était un moment horrible, notamment quand elle dit au jeune homme de toujours rester seul car être avec quelqu’un est souvent source de souffrances. Margaret parvient également à soulever tout un tas de questions chez Scully. D’ailleurs, je ne m’attendais pas du tout à cette scène dans la voiture au cinéma en plein air. Le moment où il tente d’entreprendre une approche en l’embrassant et se ramasse lamentablement. Margaret sait pertinemment que son mari ne l’aime plus, qu’il ne la regarde pas même quand elle est à moitié nue sur son lit. C’est une prestation très intimiste et touchante qu’elle nous offre dans Masters of Sex mais en tout cas, c’est l’une des plus belles choses que l’on peut voir dans cet épisode.

Masters of Sex ne cherche pas pour autant à rester sur ses acquis, notamment en cherchant à aller un peu plus loin avec le personnage. Petit à petit l’évolution de Margaret et de son couple est remarquable. Il y a aussi la place d’Austin dans tout cela. Ce garçon attiré par les femmes mûres qui va se faire rejeter par Margaret. J’ai trouvé cette histoire particulièrement touchante également, notamment du point de vue d’Austin. Ce dernier a du mal à comprendre ce qui lui arrive dans la série mais cela permet aussi de développer sa personnalité. Je ne suis pas certain que la place du personnage soit bien définie par le scénario pour le moment mais j’aimerais bien que l’on cherche à creuser un peu plus loin. J’ai un problème avec les personnages masculins de Masters of Sex. Que cela soit Austin ou Ethan, les deux personnages ont tous les deux quelque chose qui n’arrive pas à me donner envie de connaître leur destin. C’est dommage car je suis certain qu’il y a de quoi raconter avec elle. Austin est touchant mais Ethan est lassant. La confrontation des deux personnages ne donne pas quelque chose de grandiose.
vlcsnap-2013-11-18-22h11m00s124.pngMais heureusement, Masters of Sex se rattrape avec tout un tas d’autres choses et notamment Virginia et ses études de médecine. Le moment où elle surprend sa prof en faisait une incision parfaite (et surtout en faisant preuve de sang froid alors qu’un jeune homme de sa promotion tombe dans les vapes) ou encore en ayant un score de 100% à son examen. Virginia est quelqu’un d’épanouie dans ses études de médecine et c’est quelque chose d’intéressant là aussi. En tout cas, Masters of Sex parvient à rendre Virginia beaucoup plus forte qu’elle ne pouvait l’être au premier abord. La série cherche à faire évoluer les personnages et les relations de façon intelligente et donc en prenant son temps. Cela me rappelle énormément Mad Men (même si cela n’atteint pas le niveau de qualité de cette dernière). Disons que Masters of Sex fait du très joli boulot avec la plupart de ses personnages et parvient même à devenir parfois amusante. Il y a des scènes cocasses sans pour autant forcer le rire du téléspectateur. C’est simpliste mais cela fonctionne à la perfection.

Note : 7/10. En bref, un épisode solide permettant à Allison Janney de briller une nouvelle fois et puis à Virginia d’évoluer…

Commenter cet article