Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Masters of Sex. Saison 1. Pilot.

30 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-09-16-16h11m24s65.png

 

Masters of Sex // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Adaptation libre de la biographie de Thomas Maier sur les pionniers des recherches spécialisées dans l'étude des comportements sexuels : William Masters et Virginia Johnson. Créée par Michelle Ashford (21 Jump Street, Band of Brothers), Masters of Sex est une série assez étrange. Disons que son sujet, assez racoleur est traité avec une certaine délicatesse. Cette série est assez antinomique avec la politique des chaînes du câble américain qui nous montrent souvent des scènes de sexe et de nudités sans réellement les justifier à chaque fois. Cette fois-ci, tout est justifié. Le sexe sert de sujet d'étude et ce premier épisode parvient à être plutôt intéressant. Il nous plonge dans l'univers de William Masters dans un premier temps, un chercheur charismatique mais assez exigeant. Le ton employé par la série ne cherche pas à tomber dans le racolage et pourtant, le sexe est un sujet avec lequel il est facile de glisser. L'astuce utilisée par cet épisode est la mise en scène du sexe comme sujet d'étude. Même le sexe que les personnages peuvent pratiquer chez eux va servir de questionnement (notamment cette petite fellation qui a ou non une signification).

La vie et les amours de William Masters et Virginia Johnson, deux chercheurs spécialisés dans l'étude des comportements sexuels...
vlcsnap-2013-09-16-16h37m22s27.pngJ'aime bien Michael Sheen (Kingdom of Heaven, Minuit à Paris). Cet acteur est charismatique et incarne le héros sans trop en faire, juste en étant lui-même. A ses côtés nous avons Lizzy Caplan (New Girl, Lolita Malgré Moi) qui incarne le rôle de Virginia Johnson avec toute la force qu'il fallait pour ce rôle. Je suppose que si son personnage est un personnage féminin fort c'est aussi pour démontrer un peu que parler de sexe n'implique par forcément d'être machiste ou sexiste. Bien au contraire, la femme est aussi bien respectée que l'homme dans cette histoire. Certains moments sont plus dérangeants que d'autres (notamment l'introduction où la prostituée fait semblant de jouir) mais au fond ils servent aussi l'étude que l'on tente de nous montrer à l'écran. Je suis certain qu'il y a tellement de choses à nous raconter sur le sexe, ne serait-ce que du point de vue de William Masters qui a énormément de choses à apprendre des femmes (il va falloir plusieurs saisons pour qu'il saisisse la chose).

Mis en scène par Michael Apted (Le Monde ne Suffit Pas, Enigma) le film tente de capturer les années 50 dans une ambiance particulièrement feutrée. On ne tente pas de rendre l'étude complètement aseptisée et je dois avouer que j'aime bien. On ne peut donc pas être dérangés comme l'on pourrait l'être par une série qui aurait purement et simplement parlé de sexe sans que dernière il y ait aussi une notion de sensualité. Le sexe ce n'est pas que quelque chose de mécanique, c'est aussi un partage et c'est ce que tente de mettre en avant Masters of Sex. On peut cependant reprocher à ce premier épisode d'être peut-être un peu trop sur la retenue. On sent qu'ils veulent balancer la purée mais celle-ci doit encore prendre son temps, macérée afin de devenir succulente. Alors, si cette introduction est assez stylisée et convaincante grâce à certains bons éléments, je pense qu'il faudra attendre un peu plus de temps avant de voir Masters of Sex exprimer tout ce qu'elle a sur le coeur.

Note : 5.5/10. En bref, Masters of Sex se veut éducative sans être pompeuse, sensuelle sans être mielleuse.

Commenter cet article