Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Memphis Beat. Saison 1. Pilot.

17 Août 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2163824.png

 

Memphis Beat // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Je sais que je suis en retard, très en retard pour vous parlez de cette série policière au police aguicheur mais qui se révèle être un final avec ce pilote un trou sans aucune modestie et assez vide de sens. Mais où est passer Elvis ? Voilà donc un épisode de My Name is Earl, euh... non... de Memphis Beat, nouvelle série de TNT avec Jason Lee (Earl). Voilà, j'ai cru au début retrouver le Jason Lee moustachu alias Earl mais ici il renaît au final dans la peau d'un nouveau personnage qui lui va comme un gant. Cependant, il y a un mais. Cette série me fait penser à ce genre de série qui bute sur les histoires et qui ne fait que nous proposer du vide. Là, c'est le cas.
En effet, dans ce pilote on s'intéresse à une ancienne star de la radio de Memphis qui s'est faite séquestrée et battue par un vaillant méchant. Voilà, dès le départ j'ai l'impression de retrouver les histoires malheureusement très mauvaises de The Good Guys et puis après, Jason Lee arrive et sauve finalement l'épisode. Car oui, sa prestation de flic est sympathique à suivre et son côté chauvin ça lui va à merveille. Mais alors, ça coince. Je suis pas vraiment arriver à m'intégrer dans l'histoire malgré un début qui m'a tout de suite accrocher : ces gros plans guitares, micros avec un Jason Lee chantant du Elvis Presley, j'adore, mais retour à la réalité et c'est tout de suite gris et moins réjouissant. Ca manque de couleurs chaudes.
Voilà ! J'ai trouvé ce qu'il manquait, ce côté décalé que nous proposait le pitch aguicheur de la série. Car du Elvis il y en a au début et à la fin, des fonds musicaux de guitare memphissienne mais après, c'est fini. Il fallait que le King soit beaucoup plus présent à mon goût sans trop dégoûter les gens non plus. Ils auraient vraiment pu forcir la dose rien que pour faire passer la pilule Alfre Woodard que j'ai trouvé inutile et puis elle n'y avait aucune prestance. Comme quoi l'époque Desperate Housewives est bel et bien révolue pour elle. Dommage. Ici, elle y interprète celle qui dirige la section et qui est censée se fritter avec Jason Lee mais non, c'est tellement gentil qu'on a plus envie de leur donner de la guimauve que de les frapper. C'est désolant.
TNT ne rate donc pas forcément cette série mais cela reste décevant au point pour moi que je ne suis pas sûr de vouloir poursuivre l'aventure plus loin que ce pilote, prémice d'une série qui a l'air de ne rien vouloir offrir de bien original, juste quelques scènes de Jason dans la peau d'Elvis, on perd donc tout de suite le côté décalé de la série. Ca deviens donc vite ennuyant et à mon grand regret.

Note : 4/10. En bref, c'est pas totalement raté car Jason Lee et les scènes d'ouvertures et de fermetures sont sympa mais le reste est un bazar dans lequel j'aimerais plus mettre les pieds.

Commenter cet article