Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Meurtres au Paradis / Death in Paradise. Saison 3. Episodes 3 et 4.

16 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2014-02-12-01h55m38s108.jpg

 

Death in Paradise - Meurtres au Paradis // Saison 3. Episodes 3 et 4. Three / Four.


Après deux épisodes qui tentaient de changer la dynamique de la série (notamment avec l’arrivée de Goodman), j’avais pu faire le constat que finalement Kris Marshall n’avait pas changé grand chose. Il est certes plus jeune, plus frais et plus drôle mais la manière dont le personnage enquête et résout le crime est la même que celle de Ben Miller. Dommage encore une fois car j’aurais bien aimé que cela soit différent. Je vous propose donc mon avis sur deux nouveaux épisodes de Death in Paradise et le moins que l’on puisse dire c’est que cela reste assez décevant dans son ensemble, même si l’épisode 3.04 m’a plu pour d’autres raisons. Le cas de la semaine dans le 3.03 nous emmène à la recherche du meurtrier d’un gigolo. Fidel va se rendre compte qu’il est même un des vieux amis de cette victime. Le pauvre. En tout cas Goodman va tenter de lui redonner le sourire. Le moment le plus efficace de cet épisode ce n’est pas vraiment la manière dont le personnage est introduit mais plutôt comment le meurtre est résolu. La manière dont tout le monde est réuni à la fin de l’épisode avec Goodman qui fait son solo façon Sherlock Holmes j’adore.

Mais j’aimais ça aussi avec Ben Miller. C’est là que je me rends compte encore plus à quel point Death in Paradise n’a rien changé. Le personnage a juste rajeuni et est plus excentrique. Disons que Goodman n’est pas quelqu’un de stricte à proprement parlé. Il a besoin de faire le pitre sur les scènes de crime, même sans le vouloir. Sa relation avec Camille est intéressante même si ce n’est pas du tout la même que celle qu’il pouvait avoir avec Poole. Si l’alchimie est différente, la série fonctionne donc différemment. Mais uniquement d’un point de vue de la personnalité. Le reste est encore une fois très statique. Je pense que les scénaristes de Death in Paradise avaient peur de perdre les téléspectateurs gagné lors des deux premières saisons. C’était un risque à prendre qui n’a malheureusement pas été pris. J’aurais aimé que l’on débroussaille un peu tout ça et que l’on donne l’occasion à Goodman d’être quelqu’un de différent. La série n’a pas voulu le faire, les scénaristes non plus. Je n’en suis donc que plus déçu. Pour en revenir à l’épisode 3.03, cet épisode était assez fluide dans son ensemble malgré la déception.
vlcsnap-2014-02-12-02h03m29s209.jpgC’est grâce à un ensemble de personnages assez intéressants que l’on se laisse plus facilement porter. L’implication émotionnelle de Fidel aide aussi le téléspectateur à prendre un peu plus à coeur ce qu’il voit à l’écran. Goodman n’a par ailleurs pas besoin d’un carnet de note. Il semble tout noter dans sa tête. C’est intéressant mais cela permet aussi de voir à quel point Death in Paradise s’inspire énormément de Sherlock Holmes et autres détectives du genre. Surtout que les suspects dans cet épisode il y en a pas mal. Cet épisode fait en tout cas écho à un épisode de la saison 2 qui s’achevait presque de la même façon. Tout le monde était réuni dans la même pièce. Si mes souvenirs sont bons, c’était l’histoire de la mort d’une jeune mariée mais étant donné que je vois tellement de séries policières, j’ai parfois tendance à les mélanger. Pour tout vous avouer, j’ai largement préféré l’épisode 3.04. Il était beaucoup plus drôle et beaucoup plus intéressant. Notamment du point de vue de l’adaptation de Goodman aux traditions locales.

La petite soirée qu’il va passer à boire du lait afin de calmer le piment qui est en train de lui tordre la bouche et l’estomac était cocasse. C’était un moment qui aurait très bien pu faire écho à la première saison de Death in Paradise où Poole s’était plus ou moins retrouvé lui aussi dans des situations rocambolesques avec la culture locale (et notamment la nourriture). Dans cet épisode nous enquêtons sur la mort d’une hôtesse de l’air. Un épisode classique dont l’enquête ne renouvelle pas du tout le genre. Mais pourtant, le personnage de Goodman apporte un peu plus de finesse à son jeu et c’est tout ce que je pouvais demander de la part de Kris Marshall. On est un peu moins dans l’imitation de Poole du coup le personnage me permet de l’apprécier beaucoup plus. Si la manière dont les choses évoluent n’a pas beaucoup d’importance, les scènes les plus amusantes de la saison jusque là se retrouvent dans cet épisode. Même la scène finale avec les chemises était amusante. Finalement, voilà donc deux épisodes qui nous prouvent que Death in Paradise cherche à s’émanciper de ses deux premières saisons.

Note : 4.5/10 et 6/10. En bref, deux épisodes très différents.

Commenter cet article