Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Misfits. Saison 2. Episode 7. CHRISTMAS SPECIAL

20 Décembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

ep7quiz-510.jpg

 

Misfits // Saison 2. Episode 7. Christmas Special. HORS SERIE


Un épisode de Noël pour Misfits ? C'est là que l'on peut se dire mais où est passé la quintessence de l'esprit de Noël mais aussi la dignité de cette période et bien, je dois l'avouer que la folie des scénaristes de la série donne lieu à des bonnes idées bien exploitées. Le traitement est bon, les personnages aussi. Se pose le problème de l'utilité d'un tel épisode qui ne fait pas tant évoluer l'intrigue que ça au final. C'est dans un sens dommage.
Vendre ses pouvoirs ? C'est possible grâce à Seth, un mystérieux homme d'affaires qui peut acheter et revendre des pouvoirs. Quelle bonne idée dans laquelle nos héros vont tomber droit devant. Pendant ce temps, un certain Elliott tente de se faire passer pour Jesus en ayant acheter des pouvoirs. Bref, tout cela était si décalé et au final, pas en rapport avec Noël si ce n'est le costume de Nathan et l'esprit rodant.
Mais alors pourquoi dire épisode de Noël si Noël n'est pas l'essence même de l'épisode ? J'en ai aucune idée. C'est dans un sens ce que je regrette le plus, que Noël n'ai pas pris plus de sens. J'aurais tant aimé voir un Père Noël tueur psychotique qui a des TOCS, ou je sais pas, un lutin malheureux qui se tape la tête contre les murs (oui, ça serait ça son pouvoir), … Que les scénaristes viennent me voir, j'ai des idées en plus tordues qu'eux.
Mais bon, l'ensemble se développe avec une telle énormité que je me dis que cet humour de cinglé me fait presque rêvé. Mais la mort de la fille qui se téléporte, quelle bonne idée (oui, elle servait un peu à rien je trouve). En tout cas, cet épisode de Noël, même si il ne fait rien avancé à pas de géant, la série s'en sort plutôt bien et avec sagesse (l'épisode n'était pas très violent). La série reviendra l'an prochain, il faut donc maintenant attendre presque 10 mois pour voir la série, allez vous tenir ?

Note : 7/10. En bref, un épisode de Noël qui a tous les atouts d'un épisode de Misfits sauf l'esprit de Noël.

Commenter cet article

Francois KUCHEIDA 26/11/2011 17:08


Peux pas m'empêcher de réagir, car cette critique est autant à côté de la plaque que les personnages cette série géniale.


Nous sommes dans un quartier « fantôme » d'Angleterre, où règnent la misère et la désolation et où déambulent nos personnages dont l'avenir est incertain. Noël, qui n'est déjà qu'une
mascarade, n'est qu'un jour comme tant d'autres, parfaitement dépeint ici, avec nos personnages qui ne s'en préoccupent guère. Réplique culte :


Nathan: « c'est quoi? »


Une disciple: « notre Seigneur Jesus Christ ressuscité »


Nathan: « Bravo à lui! »


Marnie: « Il est gentil d'être revenu pour Noël »


 


C'est également une magnifique critique de l'Eglise, incarnée par notre pasteur, qui profite de cette période pour amasser davantage de pouvoirs. Réplique culte bis:


L'ex-voleur: « vous avez dit que voler, c'était mal »


Le pasteur: « quand tu le fais pour Dieu, ça va »


 


Revenons à nos principaux protagonistes. Ils préfèrent vendre (au rabais, les gros cons!) leurs pouvoirs plutôt que d'apprendre à les maîtriser. Car c'est plus facile (pour baiser sans se
téléporter par exemple, hyper important!). On est pile-poil dans l'intrigue principale de la série, à savoir comment se débrouille la jeunesse dans le monde d'aujourd'hui. Ainsi, ils n'exploitent
pas leurs capacités et fuient la difficulté (comme s'ils faisaient l'école buissonnière!). Et ils préfèrent se cacher derrière le groupe (voir leur décision commune de vendre lorsqu'ils sont au
bar) plutôt que de prendre leur responsabilités, comme l'irréductible Simon, qui se voit marginalisé. Puis il est forcé à rentrer dans le rang grâce au mensonge d'Alisha, car il est plus facile
pour elle de croire sa décision juste que de reconnaître ses torts, grand classique de l'adolescence. On est en plein dans l'intrigue quoi!


 


Du coup, pour une trame cohérente, une critique d'un sujet lourd sur fond d'humour noir, une réalisation à la hauteur, la zik qui suit pépère, des répliques de ouf, et tout ce schmilblick
scénaristique condensé en moins d'une heure, c'est 9/10, y'a pas photo!


Allez, encore une réplique culte:


Kelly: « C'est pas Jésus, c'est qu'un connard avec des super-pouvoirs! »


La disciple: « Vous pensez vraiment que je vais croire ça ? »

man 20/11/2011 14:50


Je commente très tard mais je tient à dire que pour moi cet épisode est une vraie honte pour la série. Ils ont détruit tout l'esprit et la cohérence de la série en un épisode... Il y a une autre
incohérence qui est pourmoi la plus importante: au final on ne saura pas comment le simon du présent apprend qu'il était l'homme masqué, ni comment il commence à sortir avec alisha ni comment il
devient sur de lui. A mon sens il aurait été tres utile de nous le montrer. La scène outout ce que je vient de mensionner se passe n a jamais existé puisque curtis remonte le temps avant que le
type qui controlle le lait ne devienne célebre. On a donc raté la transformation de simon qui était un peu ce sur quoi la série devait finir et ce qu'on attendait tous... bref je suis on ne peut
plus décus par cet épisode que je considère comme un hors série raté.

Watcher 22/04/2011 23:52



(qui c'est qui vient commenter quelques mois plus tard ? C'est moi ^^)


Je tiens juste à signaler qu'il y a en effet des paradoxes temporels (je cite le Village : "Simon est soit extrêmement malin et pervers, soit servi par une narration déficiente quand il
s’agit de regarder plus loin que 45 minutes. Il couche avec Alisha en lui disant qu’elle et lui allaient devenir un couple, puis il la sauve un épisode plus tard d’une mort certaine. Donc, ça
veut dire que dans le futur, elle n’existe pas. Donc, qu’ils ne sont pas devenus un couple comme déclaré plus tôt. Oh le malin ! OH-LE-MALIN !!! Simon-du-futur est le roi du bobard pour
emballer les bombes sexuelles de ses fréquentations. Ami lecteur, si tu peux voyager dans le temps, souviens-toi bien de cette méthode.") mais pour le cas de Curtis qu'on voit rejoint par
Nikki sur le toit, attention, ça ne s'est pas produit dans le futur ! La scène a eu lieu dans je ne sais plus quel épisode il y a pas longtemps (ils étaient en fait déguisés, c'est l'épsode dans
lequel Kelly a une histoire avec un gorille ^^) donc là, non, pas de paradoxe.


Sinon, la fin de l'épisode est une promesse pour la suite, vu qu'on a bien compris que le pouvoir de Curtis est un énorme problème pour l'histoire (voir le finale de la saison 2 qui ne marche pas
à cause de son pouvoir : casseur de suspense, et grosse facilité scénaristique). Curtis est d'ailleurs redevenu intéressant dans cet épisode, alors qu'il n'a plus son pouvoir. Et donc s'ils
peuvent avoir un autre pouvoir, on peut espérer que Curtis n'aura pas le même.


J'ai quand même été pas mal déçue par le finale et cet épisode, j'espère que ce sera plus le cas avec la saison 3.



delromainzika 23/03/2011 21:22



Alors oui, ils vendent facilement leurs pouvoirs mais il faut quand même savoir que leurs pouvoirs n'ont pas grande utilité dans la série, ils sont simplement là pour souligner l'intrigue même de
la série qui est de parler de l'adolescence et de ses problèmes : se sentir invisible, les premiers émois (vendu ici vulgairement par un pouvoir drôle), la volonté de ne jamais grandir (le
pouvoir d'immortalité), etc... etc...


Ils les vendent facilement c'est pour montrer combien les gens sont cupide et d'autant plus qu'un adolescent est facilement influençable. C'est très subtile comme série et le message qui passe à
travers est vraiment quelque chose qui se ressent.



Serialkiller 23/03/2011 21:17



Salut, juste pour en rajouter un couche dans le sens de Pilouf. C'est quoi cet article. Bon je sais que c'est facile de critiquer, mais j'ai pas pu résister, même si j'arrive après la bataille,
ça me demangeait tellement ! Quand même ne pas voir les références à Noël dans cet épisode c'est un peu comme rater un éléphant dans un couloir. Il est vrai qu'on échappe au traditionnelles
niaiseries habituelles des episodes spécial Noël qui nous bourrent le crâne de morale et de charité indigestes ! De bonnes idées scénaristiques (genre pieds de nez à la religion) , mais la sauce
ne prends pas, il faut dire que la mort de Jésus relève un peu du gag, il y a des lenteurs, le rythme n'est pas très prenant. En fait ma plus grande deception vient du personnage de Jésus qui
bien qu'ayant collectionné un certain nombre de pouvoirs, se fait buter si facilement, la confrontation arrive trop tard et semble baclée. Deuxième chose les héros vendent leur pouvoir un peu
trop facilement je comprends que l'idée et de faire table rase pour la prochaine saison, mais je n'y ai pas trop cru. Ce n'est pas ce à quoi l'on s'attend pour un dernier épisode.