Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Misfits. Saison 3. Episode 6. Six.

5 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-12-05-22h46m33s132.png

 

Misfits // Saison 3. Episode 6. Episode Six.


Misfits est une série de cinglés et étonnement cette saison apparaît comme la plus cinglée de toute. Je sais pas ce que les scénaristes ont pris mais c'est de la bonne et je serais tenter de demander moi aussi la recette miracle pour prendre un peu de bon temps dans ma tête. Pour revenir un peu sur cette saison, je pense que contrairement aux deux premiers, l'absence presque total de fil rouge tout au long de la saison (mis à part Seth le dealeur et pouvoirs et encore… je trouve pas que ce soit un vrai fil rouge) permet à la série d'exploiter ses personnages dans chaque épisode de façon décousue tout en gardant une certaine logique afin de les faire avancer. Je pense donc à Rudy. Dans cet épisode il se retrouve avec un problème… au pénis. On connaît le goût de Misfits pour les récurrentes métaphores sexuelles, mais une fois de plus c'est fait avec beaucoup de tact dans le sens où cela s'introduit très bien dans l'histoire. Rudy passe la nuit avec une jeune fille, qu'il va laissé après avoir couché avec elle, et elle va donc lui "pourrir" les parties. L'épisode permet également de créer un duo avec Simon puisque ce dernier va apprendre le futur de Rudy. 

Les scènes entre les deux personnages sont excellentes et surtout permettent de jouer le paradoxe. L'un est lucide (Simon) et est surtout dans un rôle contemplatif de ce qui arrive sous ses yeux qu'il ne cautionne pas. L'autre est complètement barge (Rudy) et surtout, n'a qu'une enfin, retrouver cette fille qui a osé lui faire du mal afin de lui permettre de retrouver le pénis qu'il a toujours eu. Bien que tirée par les cheveux, ce n'est pas la première fois que Misfits a un rapport avec le sexe aussi poussé. On se souvient de l'épisode sur Aisha dans la première saison, il était excellent et surtout très bien géré à ce niveau là. La densité même de la sexualité débridée de Misfits permet de faire un parallèle non moins intéressant avec l'adolescence. Car au fond, Misfits n'est que questionnements sur l'adolescence, ni plus ni moins. L'épisode va aussi se concentrer sur Curtis qui a un problème avec son pouvoir. En effet, son alter ego apparaît sans qu'il le demande.
vlcsnap-2011-12-05-22h41m24s114.pngCurtis se retrouve donc dans une position peu enviable, puisque le personnage va… tomber enceint. Alors peut être qu'encore une fois c'est un petit coup de folie des scénaristes car au fond on voit que cette histoire avait ses limites bien qu'à fort potentiel quand on la découvre. A dire vrai, je ne suis pas sûr que Curtis soit le meilleur personnage pour ce genre de trucs. Cela aurait sûrement rendu le personnage tout de suite moins passionnant. La fin de l'épisode avec Seth est très intéressante pour la suite de la série. Curtis va se retrouver avec le pouvoir de faire revivre les morts en échange que Seth lui ôte le pouvoir qu'il a actuellement. Cela permet donc de replacer Seth au milieu de l'histoire. J'ai hâte de voir ce qu'il nous prépare. Bref, au final, ce sixième épisode permet d'affirmer la saison et de lancer le ton des dernières minutes de la saison (j'ai hâte que la série soit renouvelée d'ailleurs).

Note : 8/10. En bref, un bon épisode qui permet à Rudy de s'envoler et à Curtis de nous surprendre.

Commenter cet article

Reaper 07/12/2011 18:58


Oui, effectivement c'est dommage depuis le départ de nathan, mais l'ambiance de la série est toujours bonne, je me suis plus vité attaché aux autres persos que toi, et j'aime bien la relation
Kelly/Seth :D

Juliab15 06/12/2011 20:36

J'ai regardé les deux premiers épisodes de cette saison et j'ai lâché prise. Pourquoi ? Après tout les personnages sont toujours aussi bien, Rudy n'égale pas Nathan mais il reste un très bon
personnage, et l'acteur a su créer son propre style. Le scénario est toujours aussi barré. Pourtant impossible d'accrocher et je pense savoir pourquoi. : le départ de Nathan. Impossible de m'en
remettre aha. Et en regardant une nouvelle fois les épisodes des deux premières saisons, j'ai pris conscience que je regardais pratiquement pour Nathan et ses répliques excellentissimes. (même si
j'ai bcp aimé l'évolution de Simon depuis le début de la série, ce n'est pas suffisant pour que je continue de regarder). Donc en gros j'ai préféré arrêté pour pas devenir une fan frustrée qui
passe son temps à dire " rendez nous Nathan " XD ^^ Ceci dit je continue à lire tes critiques parce que j'ai encore espoir de craquer un jour et de regarder cette saison 3 avec autant de bonheur
que les précédentes.

Reaper 06/12/2011 02:51


Ce qui me surprend toujours, c'est qu'on se laisse facilement bercé par le jeu sans faille des acteurs.


 


Le scénar n'est pas exceptionnel, il n'y a pas de fil rouge comme tu le précises, mais c'est complètement barré (Curtis's cock) et les dialogues sont tellement bien écrits et assez pervers sur
les bords, que ça en est trop bon.