Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Misfits. Saison 5. Episode 3. Three.

9 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-11-07-19h55m41s210.png

 

Misfits // Saison 5. Episode 3. Three.


Après l’épisode encourageant de la semaine dernière, je m’attendais à ce que Misfits prenne enfin en considération les critiques que l’on avait pu faire à la saison précédente. Sauf que voilà, je dois avouer que j’ai été un peu déçu par ce troisième épisode. Je pense qu’il est temps d’arrêter la série. C’est le bon moment. Il y a des trucs amusants malgré tout comme le fait que Greg soit complètement absorbé par le regard de Finn. J’ai trouvé ça assez amusant dans le sens où cela permet de faire quelque chose de réellement cocasse dans son ensemble. La fixation est tellement perverse qu’elle permet de donner un très bon goût à Misfits. Disons que cette histoire fonctionne tellement bien. Leur petit duo au piano était un très bon moment, de même que le moment où Greg commence à faire son premier pas. Je ne sais pas vraiment quoi attendre de la suite maintenant mais disons qu’il y a énormément de potentiel. Finn pourrait devenir un personnage important dans Misfits mais la série ne sait pas l’utiliser comme il faut. Enfin, c’est comme ça que je le vois. Au delà de cette histoire particulièrement coasse, l’épisode se concentre sur Abby. La grande oubliée des deux premiers épisodes.

Je dirais que c’est l’une des plus grosses erreurs de la série que de l’avoir écartée de la sorte durant les deux premiers épisodes (et notamment le premier). Sa place dans cet épisode n’est pas pour autant des plus importante mais cela fonctionne de bien meilleure façon. Disons que le ton employé par les scénaristes est plus féminin, plus léger et donc moins bourrin qu’un Alex ou encore qu’un Rudy. Je trouve que l’association est réussie et permet clairement de faire les choses de façon intelligente. C’est l’un des personnages les moins exploités de la série et pourtant, je pense que c’est l’un des plus appréciés de la nouvelle génération. En tout cas moi je l’aime bien. Cet épisode ne m’a pas nécessairement donné envie de l’aimer un peu plus (à mon grand damne), notamment car je n’ai pas toujours retrouvé autour d’elle ce que j’avais envie de retrouver. Certes l’épisode était plus léger et plus proche d’Abby mais la lecture que la série tente de faire n’est pas toujours la plus intelligente. Notamment quand Misfits plonge dans les clichés.
vlcsnap-2013-11-07-19h57m50s222.pngL’épisode parvient malgré tout à toucher le téléspectateur que je suis. Et je ne m’y attendais pas du tout, surtout que depuis le début de la saison je suis légèrement devenu anti-Misfits. La révélation de l’identité d’Abby arrive un peu trop tard à mon humble avis. Disons que j’aurais bien aimé que les choses soient faites différemment, et surtout plus tôt dans l’histoire de la série. Finalement, ce nouvel épisode de Misfits ne donne pas nécessairement plus de miettes à la mythologie de la saison (ce qui est bien dommage là aussi, notamment du point de vue de Rudy) mais se permet malgré tout de donner enfin une vraie identité à Abby (c’était quelque chose qui manquait à la série). Malgré le fait que l’écriture ne soit pas toujours très fluide et intelligente, globalement je retiens quelque chose d’assez fidèle au personnage et d’assez léger et frais. Cela change du côté bourrin / dégueulasse de la série qui veut toujours tout lier au sexe et assimile. Alors qu’il n’y a pas que le sexe dans la vie, il y a aussi la sensualité et le côté touchant d’Abby.

Note : 6/10. En bref, un peu déçu mais malgré ça, Abby sauve l’honneur.

Commenter cet article