Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mistresses. Saison 1. Episode 4. A Kiss is Just a Kiss ?

25 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-25-15h19m43s219.png

 

Mistresses // Saison 1. Episode 4. A Kiss is Just a Kiss ?


J'ai récemment lu quelque chose de très vrai sur Mistresses : Yunjin Kim reste dans le même registre que son personnage de Lost, Sun. Je dois avouer que je n'avais même pas fait attention aux rapprochements mais au fond il est vrai qu'elle est dans le même registre. Tout cela pour dire que malgré tout, son personnage reste intéressant. Derrière ses allures de femmes qui a perdu l'homme de sa vie, et qui va se lier du fils de celui ci qui ne la connaissait pas me plait. Les scènes sont parfois un peu ridicules mais globalement cela parvient à donner envie de revenir. Alors est ce uniquement un miracle dû au faire que tout le reste est bien trop mauvais pour m'intéresser ou l'inverse ? Je n'en ai aucune idée. En tout cas, il y a quelque chose chez Karen que j'aime bien. Le seul problème étant que le personnage minaude bien trop ses actions. Il n'y a donc aucune vraie prise de risques dans la série. Un peu comme si elle tournait autour du pot avant de nous balancer le climax de l'épisode : le baiser qu'elle échange avec Sam.

J'ai trouvé assez amusant le moment où l'on découvre que Sam est un peu dérangé. En effet, le jeune homme aime bien casser de la vaisselle quand une femme ne veut pas de lui. Et surtout Karen. Pendant ce temps, Savi reste le personnage le plus transparent de la série. Alyssa Milano est bien gentille mais je crois que j'ai de plus en plus de mal avec cette actrice. Elle est tellement plate dans cette série (et accessoirement dans tous les rôles qu'elle a pu avoir dans des comédies depuis la fin de Charmed). Du coup, la déception est grande alors qu'au fond il y avait largement de quoi faire quelque chose avec Savi. Bien loin de ces histoires de coucheries et bébé dont on ne connait pas vraiment le père (en effet, cela peut être soit son mari, soit son collègue de bureau avec qui elle a couché en cachette). La partie professionnelle de la vie de Savi est encore plus lisse et inintéressante. Qui s'intéresse réellement aux histoires judiciaires qu'elle traite ?
vlcsnap-2013-06-25-15h10m47s240.pngPersonne. Ce que l'on a envie de voir c'est l'histoire de ces femmes, quelque chose d'un peu subversif sur les bords et pas aussi édulcoré. J'ai l'impression que l'on a voulu lavé Mistresses à la javel et forcément, il ne reste pas grand chose de potable. Un peu comme avec April. Cette partie de l'épisode aurait pu être juteux et jouissive mais elle finie en queue de poissons et le téléspectateur s'ennui terriblement alors qu'au fond April n'est pas le pire personnage de Mistresses. Sans parler de Joss que j'aimais bien au début et qui commence à ressembler aux autres, à leur petite vie un peu minable sur les bords. Mistresses est donc une série bien trop light sauf que je n'avais pas envie de voir le Taillefine de la série, mais plutôt quelque chose de drôle, qui ne se prend pas la tête, et surtout qui a bien plus de couleur. Les épisodes font tellement grise mine que l'on a l'impression que le monde va s'écrouler autour d'eux.

Note : 3/10. En bref, toujours aussi lisse et plat. Dommage.

Commenter cet article