Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mistresses. Saison 1. Episode 7. All In.

16 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-16-10h24m45s39.png

 

Mistresses // Saison 1. Episode 7. All In.


Je pense que l'on est en droit de se demander si les scénaristes ne sont pas parfois de gros fainéants. Disons que je ne peux pas croire que la personne qui a créé cette adaptation américaine de Mistresses ait pu penser que cette série devait ressembler à quelque chose d'aussi lisse. Je suis bien d'accord que le casting n'aide pas forcément, mais globalement je m'attendais tout de même à quelque chose de beaucoup plus réjouissant. Et pourtant, Mistresses essaye des choses avec ses personnages. Comme avec April qui se dit qu'il est enfin temps de dire au revoir à Paul et de commencer à sortir avec Richard. Sauf qu'au moment où elle accepte de passer du bon temps avec Richard, PAF, Paul est de retour. C'est gênant et tellement prévisible. Ce cliffangher manque donc de forme, on a l'impression que tout tombe comme ça histoire de nous lâcher quelques rebondissements artificiels. Sauf que justement, Mistresses aurait pu nous surprendre avec un autre personnage de Paul, d'autant plus que la disparition de Paul, le deuil de son mariage, tout était fait pour qu'elle ait enfin l'occasion de vivre à nouveau heureuse.

Le conflit qu'amène le retour de Paul sera surtout intérieur. April peut-elle dire au revoir à son mari ou bien à son actuel amant ? Telle est la question que l'on se posera dans le prochain épisode que je n'ai pas nécessairement hâte de voir pour tout vous dire. En effet, je trouve sincèrement que Mistresses manque toujours autant de piment. C'est une série qui ne sait malheureusement pas comment trouver le moyen de devenir inspirée. Alors on s'ennui terriblement. Mais ce n'est pas April qui m'ennui, bien au contraire, c'est Savi. Je n'en peux tout simplement plus. Entre son amant au boulot, son mariage qui bat de l'aile et tout ce qui s'est suit, je n'en peux plus. Aussi bien car Alyssa Milano est aussi expressive que son sac à main, mais aussi parce que finalement on se rend compte que l'on tourne en rond. C'est du je t'aime par ci, du moi non plus par là. Insupportable. Surtout que les divers face à face sont tellement peu sincère et cela se ressent dans le jeu des acteurs. Ce n'est pas que je n'ai pas envie d'aimer Mistresses, bien au contraire, je crois que c'est elle qui ne m'aime pas.
vlcsnap-2013-07-16-10h14m05s42.pngUn peu comme Karen qui a peur d'être suivie par Sam Grey. Elle va donc engager une nouvelle conversation avec Anthony, l'enquêteur des assurances incarné par Gary Dourdan et si l'on aurait pu deviner des enjeux, pour le moment la série ne dévoile pas grand chose. Le problème encore une fois vient de l'utilisation plus que douteuse des cliffanghers. En effet, on ne sait pas vraiment comment tout cela va se dérouler dans le futur. Mais bon, le but d'une série est aussi de nous réserver quelques surprises. Ainsi, ce nouvel épisode de Mistresses trouve le moyen de m'ennuyer encore plus et ce même si le précédent fait de beaux efforts pour que justement le ton évolue vers quelque chose de bien plus lisible et efficace. Savi nous fait pendant ce temps replonger dans sa mauvaise parodie de soap, et ne parlons même pas de son amant à deux francs six sous qui empêche au téléspectateur de réellement se laisser séduire par cette histoire. On aurait certainement pu trouver Mistresses mieux avec plus d'ambition. Même si c'est une série d'été, ce n'est pas une raison pour la bâcler.

Note : 3/10. En bref, rebelotte on s'ennui sec.

Commenter cet article