Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mistresses (US). Saison 1. Pilot.

4 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-04-17h06m27s132

 

Mistresses (US) // Saison 1. Episode 1. Pilot.


K.J Steinberg, la créatrice de The Nine 52 heures en enfer était de retour avec le remake de Mistresses. Un remake pas si utile que ça. A en juger le premier épisode nous sommes en face d'une série particulièrement ennuyeuse qui n'a pas grand chose de très nouveau à nous offrir si ce n'est de l'ennui. Au bout de cinq minutes, je me suis demandé quels étaient les enjeux de cette série qui aurait pourtant pu être un très bon guilty pleasure estival. Notamment car la mise en scène façon roman fleuve (la musique, les couleurs ensoleillées, …) participe à exciter un peu le téléspectateur. Mais au fond, Mistresses est une série très féminine décidée à séduire les fameuses femmes de 18-34 ans que ABC convoite tant. Ce n'était pas une mauvaise idée, mais c'est tellement mal fichu que cela m'a dégouté. Alors certes, je n'attendais rien de Mistresses, mais même en attendant rien de cette série j'en sors déçu. Preuve qu'il y a bel et bien un problème. Le premier problème est le personnage d'April et de son magasin de décoration en carton pâte. Son histoire n'a rien d'intéressante, ni même d'excitante et ce n'est pas le cliffangher qui va me donner envie de revenir.

Les amours d'un groupe d'amies d'une trentaine d'années, qui se sont connues à l'université mais dont les vies ont pris peu à peu des chemins différents. Impliquées dans des histoires complexes, parfois secrètes et souvent scandaleuses, elles bravent les tempêtes ensemble...
vlcsnap-2013-06-04-17h05m41s185.pngMistresses ressemble parfois à un mix entre tout ce qu'il peut se faire de plus classique dans le genre des soaps. Beaucoup trop classique même. Du coup, le manque total d'originalité aussi bien dans les personnages, les histoires que les dialogues transforment le tout en esbroufe pas très digeste. J'aurais bien aimé que l'histoire de Karen (incarnée par Yunjin Kim que les fans de Lost auront reconnus alors qu'elle incarnait Sun sur la fameuse île mystérieuse) soit un peu plus mystérieuse. Le tout est tellement téléphoné que la mécanique de Mistresses est déjà rouillée. Il n'y a donc aucune place pour les surprises et le téléspectateur ou même la téléspectatrice s'ennui terriblement devant son petit écran. J'aurais d'ailleurs pu me tourner du côté de Savannah (incarnée par Alyssa Milano que l'on connu entre autre pour Charmed et Madame est Servie). J'aime bien l'actrice et l'introduction de ce personnage ressemblait à toute bonne série Lifetimesque. Je me suis donc laissé prendre au jeu jusqu'à ce que je me rende compte que le côté irrévérencieux de Mistresses est rapidement balayé derrière une histoire convenue avec son mari et des plus ennuyeuse.

Il y avait donc pas mal de choses à développer autour des femmes de Mistresses mais cela manque de rythme et de passion de la part des scénaristes. On sent clairement que le tout peine à démarrer réellement alors on s'ennui. Le téléspectateur que je suis n'a surement pas de temps à perdre avec quelque chose qui n'inspire pas vraiment la forme ou encore le fun. Car moi si je m'ennui, c'est bien évidemment la pire des choses à mes yeux. Une série est sensé divertir son public et Mistresses ne parvient pas du tout à le faire. Maintenant, je me demande comment le tout pourrait réellement prendre forme par la suite étant donné que Mistresses semble profiler tout un tas d'intrigues. Mais au fond je pense que je vais attendre de voir ce que Marc Cherry a à nous offrir avec sa toute nouvelle série, Devious Maids, sur Lifetime. Je crois que Mistresses aurait dû être sur Lifetime et Devious Maids sur ABC. Enfin je dis ça, je ne dis rien. Mais ce n'est que mon intuition. La période estivale ne veut pas dire séries au rabais.

Note : 2/10. En bref, d'un classique pâlot, des personnages convenus et des intrigues trainant des pieds. Pas le guilty pleasure attendu, dommage.

Commenter cet article