Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mon Oncle Charlie... sans Charlie, avec Kutcher

20 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Two and a Half Men

two-and-a-half-men-season-9.jpg

 

Two And a Half Men // Saison 9. Episode 1. Nice to Meet You, Walden Schmidt.
SEASON PREMIERE

 

Enfin ! Il était temps de lancer l'ère Ashton Kutcher dans Mon Oncle Charlie (Two and a Half Men pour les américains, et ça a donc plus de sens). Et le moins que l'on puisse dire c'est que ce premier épisode de la nouvelle mouture de la série avait au début de l'épisode un arrière goût de mal-être. Charlie Sheen était tout de même le pionnier de la série, celui qui était l'un des comédiens les plus appréciés de la télévision américaine et à juste titre : il était drôle dans cette série. Je n'ai pas honte de le dire, je la suis depuis ses débuts, et j'aime bien. C'est certes de l'humour bas de gamme, mais c'est efficace. Je pense d'ailleurs que Chuck Lorre n'a pas réussi à être aussi bon dans ses deux autres comédies chez CBS (The Big Bang Theory et Mike & Molly, bien que j'ai beaucoup d'amitié pour la première). Alors ce renouveau n'était pas vraiment nécessaire, garder Sheen aurait été une erreur aussi mais arrêter la série non.

Le cérémonial de la mort de Charlie était plutôt moyen. Rose, hilarante dans ses dialogues de folle sauve les meubles. En fait, ce personnage reste et restera l'un des meilleurs qui est jamais existé dans la série à mon avis. Chuck Lorre voulait se moquer de Sheen, il le fait, c'est ridicule quand même un peu. L'épisode passe donc en revu au travers des personnages ce que Charlie était. C'est pas forcément ce qu'ils réussissent de plus. Bien que certains personnages (et je parle des femmes de la série) sortent du lot. J'adore la mère, toujours aussi réaliste, mais détestable à la fois. Sans parler de la bonne. Le petit caméo de John Stamos (qui était pressenti pour remplacer Charlie, c'était vraiment fun), sans parler de ceux de Dharma & Greg (alias Thomas Gibson et Jenna Elfman). Cette dernière sitcom était une création de Chuck Lorre d'ailleurs. La surprise est grande et fun. Donc pas de déception de ce côté là.
TWO-AND-A-HALF-MEN-Season-9-Premiere-550x301.jpgLe petit monologue d'Alan aux cendres de Charlie n'était pas émouvant et surtout pas drôle. Le problème est flagrant : Chuck Lorre veut se venger de Charlie Sheen dans sa série, c'est donc devant des trucs complètement inutiles que la série tente de nous faire rire. Dommage. Mais cela lance l'apparition d'Ashton Kutcher pour la première fois dans la série dans la seconde partie de l'épisode. C'est là que de multiples blagues sur le suicide vont faire leur apparition. Toutes ratées. Dommage. Bien sûr, pour que la ménagère soit toute émoustillée devant l'épisode, on met Ashton Kutcher presque à poil. Autant dire que bon, une fois ça va, mais faire plusieurs fois la blague, c'est juste pas possible. Notamment celle du réveil. Enfin, je crois que je n'aime plus la série, je sais pas, elle a perdue son style, ce que je trouve fun et sympa, cet air de chien battu de Charlie à la gueule de bois.

Ainsi, on va boire des "Appletini" dans un bar avec Alan et Walden, et toute la scène pas terrible. L'épisode manque donc d'intérêt. La série aurait très bien pu s'arrêter avec Charlie Sheen. Il n'y avait pas besoin de le tuer et de faire des tonnes de blagues sur le suicide, surtout quand elles sont toutes mauvaises. La mort aurait pu être un bon sujet, mais pas avec tout le passif que la série se coltine. Sans parler des blagues autour du pénis d'Ashton faites par Alan, ce dernier fait de plus en plus gay quand même. L'absence d'Anges T. Jones (qui fait quand même parti du trio) dans la plupart de l'épisode, presque pas de dialogues, ça me désole. La série s'est perdue, Chuck Lorre a fait de la merde, il faut dire ce qui est. Cet épisode est une nouvelle preuve du fait que faire de l'argent n'est pas vraiment la meilleure solution. Tout ce que j'attendais c'était un caméo de Charlie Sheen, je l'ai pas eu, je suis déçu. Je terminerai sur les mots d'Alan : "This is depressingly familiar".

Note : 2.5/10. En bref, ce retour de la série est décevant compte tenu des attentes, souvent pas drôle, manquant ses moments, et ce malgré le renouveau, qui se fait mollement.

Commenter cet article

s-edina 20/09/2011 12:08



Décidément, c'était une mauvaise soirée hier ! Entre ce retour raté pas drôle du tout et le pilote très décevant de The Playboy Club, j'ai comme l'impression que les audiences vont être
mauvaises. En tout cas, après vision du pilote de The Palyboy Club, j'ai 2 conclusions : 1) l'audience sera très moyenne, 2) la série ne dépassera pas les 13 épisodes. Hâte de lire ta critique !



ruud49 20/09/2011 10:34



J'ai trouvé que le perso d'ashton Kutcher avait un petit coté autiste à la sheldon Cooper par moment et toi?