Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Monday Mornings. Saison 1. Episode 3.

24 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-02-24-16h12m13s6.png

 

Monday Mornings // Saison 1. Episode 3. Who's Sorry Now.


La séquence finale de cet épisode de Monday Mornings m'a beaucoup rappelé ce que peut faire Grey's Anatomy. Etrangement, cela ne m'a pas tant déplu que ça, bien que j'attends de Monday Mornings qu'elle ne soit pas pareil que la série médicale de ABC. Dans ce nouvel épisode, le but était bien évidemment pour les médecins d'apprendre une belle leçon de vie. Comme à chaque fois dans les séries de David E. Kelley, il y a toujours une morale bien pensante qui offre à la série une vision différente. En tout cas, c'est quelque chose que j'aime bien. Cela rend le tout beaucoup plus humain et c'est à mon sens le but même de Monday Mornings, de faire une série médicale qui en a dans la tête mais aussi dans le coeur. Mais ce n'est pas tout, David E. Kelley est un grand fan de séries judiciaires étant donné qu'il en a créé toute une flopée. Du coup, je m'attendais à ce que l'aspect juridique soit aussi traité dans Monday Mornings. Il fallait que l'on nous explique comme tout cela fonctionne dans le milieu médical et E. Kelley le fait avec passion et l'épisode n'en est donc que bien meilleur.

La confrontation devant la salle remplie de médecin, c'est la confrontation des médecins aux choix qu'ils ont pu faire. Aussi bien des bons que des mauvais. Rien ne peut être laissé au hasard et c'est pourquoi il faut qu'ils fassent constamment attention à se prémunir d'une erreur et surtout qui puisse leur retomber dessus. Bien que les médecins sauvent encore et encore des vies, il fallait aussi que les conséquences légales soient traitées sans quoi, Monday Mornings n'aurait pas été beaucoup différente des autres séries du même genre. Hooten reste l'homme de la situation, celui qui met les médecins face à leurs actes. J'aime bien Alfred Molina (même si le crâne rasé c'est très étrange). Disons que l'acteur parvient à offrir une prestation convaincante et à devenir un vrai référent dans la série. Pendant que les autres perdent souvent pied, lui est toujours là, sûr de lui. J'aimerais bien que son monde soit bousculé par la suite car il ne peut pas rester sur son piédestal de façon aussi serein sans conséquences terribles par la suite.
vlcsnap-2013-02-24-16h19m43s156.pngLes patients de la semaine sont des cas de neurochirurgie. Et c'est bien mieux fichu que les cas du Dr Sheperd dans Grey's Anatomy. Pourquoi ? Car Monday Mornings ne tente pas de prendre le téléspectateur pour le nul de la médecin mais tente de le plonger dans la vraie vie des médecins. Bien que parfois le tout soit un peu surréaliste, ce n'est pas problématique car le coeur est là et mis à l'ouvrage. Le cas du Dr Park était par exemple très intelligemment décortiqué par Hooten. Je ne m'attendais pas non plus à ce que Monday Mornings devienne une série aussi intelligente, mais E. Kelley est quelqu'un de très fort et qui sait vraiment où il veut aller avec ses programmes. J'ai beaucoup aimé le 'I'm sorry' de Dr Park à la fin de l'épisode. Un grand moment d'émotion qui ne dure pas très longtemps (quelques micro secondaires) mais suffisamment longtemps pour laisser une bonne impression aux téléspectateurs. Je suis donc toujours aussi content de Monday Mornings, bien qu'elle pourrait être encore meilleure.

Note : 6/10. En bref, une série qui se donne les moyens de sa réussite.

Commenter cet article