Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Monday Mornings. Saison 1. Episode 5.

5 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-03-05-20h31m42s176.png

 

Monday Mornings // Saison 1. Episode 5. The Legend of the Fall.

 

Sans que l'on ne s'en rende compte finalement, Monday Mornings devient addictive. C'est ce qu'il se passe avec moi. Je suis de plus en plus accroché aux épisodes, et j'ai de plus en plus envie de voir la suite. La patte de David E. Kelley fonctionne donc encore une fois avec une série en laquelle j'avais confiance. Si le pilote n'était pas parfait, il avait déjà su donner l'envie de voir la suite, et puis il y a quelque chose de tellement bon dans cette série. Mais je ne sais pas encore exactement ce que c'est. Car ce n'est pas quelque chose qui se voit au premier coup d'oeil. Peut être le casting mais ça, je pense que certaines mauvaises séries ont un bon casting et ne l'exploite pas du tout. Du coup, je pense que c'est la magie de E. Kelley tout simplement. Car au fond, derrière Monday Mornings il y a toujours cette notion d'espoir qui tente de faire en sorte que les médecins ne fassent aucune erreur dans leurs procédures et fassent en sorte qu'ils soient au sommet de leur forme. De cet épisode je retiens une séquence particulièrement excellente mettant en scène Villanueva. Ving Rhames est parfait.

C'est un mec cool, qui ne se prend pas la tête mais qui pourtant est perspicace et sait ce que c'est que d'être un très bon médecin. Du coup, Monday Mornings s'amuse avec cela, et nous offre la blague de bon pote. Mais le personnage qui retient notre attention dans cet épisode c'est ce chirurgien incarné par Hal Holbrook (The Event) que j'ai trouvé particulièrement juste dans cet épisode. En effet, le personnage se retrouve dans une salle d'opération alors qu'il ne devait pas être là. Comme s'il avait eu une absence. On ne sait pas jusqu'au bout de l'épisode ce qu'il s'est réellement passé si ce n'est que le pauvre médecin n'est plus du tout en pleine possession de ses capacités. Du coup, le tribunal final (car pour moi, Monday Mornings c'est un peu une série judiciaire déguisée avec une blouse de médecin) était particulièrement jouissif. On voit qu'il se passe des choses, qu'il y a des confrontations entre les divers personnages, que les choses avancent tout simplement. La série ne veut pas rester en plan avec ses cas médicaux de la semaine. Et elle a bien raison.
vlcsnap-2013-03-05-19h47m50s225.pngHal Holbrook est un bon acteur qui avait été tellement mal exploité dans The Event. Son personnage prêtait à rire et c'est dommage qu'il est cette série sur le dos car au fond j'aimais bien The Event mais son personnage était ridicule et dès que je vois sa tête, je repense encore à The Event. Bref, Monday Mornings nous délivrait donc un très bon épisode encore une fois. Certainement le meilleur depuis le début de la série. Sydney a elle aussi droit à ses petites histoires personnelles lors de quelques séquences en dehors de l'hôpital. J'ai trouvé cela assez plaisant dans le sens où Monday Mornings crée des relations entre chacun des personnages. Finalement, on sent que David E. Kelley a mis beaucoup de coeur dans cette série. C'est peut être l'une de ses oeuvres les plus complexes à cerner finalement. Car sa précédente était dans une zone bien trop confortable pour lui. Le judiciaire il maitrise cela sur le bout des doigts. En espérant que sa comédie soit commandée sur CBS, j'ai hâte de le voir à nouveau nous écrire des situations loufoques.

Note : 7/10. En bref, un épisode passionnant démontrant encore un peu plus la série judiciaire déguisée derrière la blouse blanche.

Commenter cet article