Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Monday Mornings. Saison 1. Episode 8.

26 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-03-26-23h00m06s183.png

 

Monday Mornings // Saison 1. Episode 8. Truth or Consequences.


Les conséquences légales des actions de chacun des médecins du Chelsea General Hospital de Portland (bien évidemment, la semaine dernière je vous parlais de Chicago… mais c'est la faute à E. Kelley qui m'a troublé avec Chicago Hope qui reste l'une des meilleures séries médicales qui existe dans ce bas monde). Monday Mornings m'avait même un peu déçu avec son épisode précédent par rapport à la belle évolution qu'elle avait pu mettre en avant dans les épisodes précédents. Cette semaine on renoue avec les excellences de la série, et notamment quand Hooten demande au Dr Stewart Delany (incarné par le très sympathique Ioan Gruffund - Ringer, Les 4 Fantastiques -) de monter sur scène afin de parler du décès de sa patiente. En effet, cette dernière était venue se faire soigner pour une chirurgie bénigne et est ressortie de l'hôpital dans un sac mortuaire. Tout cela va mener Hooten, à cause des erreurs commises par Delany, à le virer purement et simplement. J'ai trouvé ça assez surprenant et sec.

Pendant ce temps, Tyler se retrouve poursuivi alors que Mark Ridgeway (incarné par Eyal Podell) compte bien lui faire payer à lui et Tina leur relation extra conjugale. J'ai trouvé assez drôle la petite question posée à Tyler sur le nombre de relations entre collègue qu'il connait au sein de l'hôpital. Cela m'a immédiatement fait penser à Grey's Anatomy où les personnages sont tous des couples ou presque entre chirurgiens et médecins. Peut être que le but de David E. Kelley avec cet épisode était justement de critiquer ces séries qui font coucher tous leurs personnages ensemble comme dans une partouze géante. Mais il fallait aussi qu'il y aille de sa petite pique (même si j'aime beaucoup Grey's Anatomy également). Au fond, je ne comprends pas vraiment pourquoi on devrait faire le procès d'une histoire entre deux collègues étant donné que leur vie privée et sexuelle ne regarde que les personnes concernées. Mais comme ils ont la vie de patient entre les mains, tout doit être connus et Hooten doit bien évidemment tout faire pour qu'ils ne fassent pas d'erreur (comme cela a pu être le cas pour Delany).
vlcsnap-2013-03-26-23h04m32s28.pngDe leur côté, Sydney et Villanueva ont en charge un patient dont les blessures ressemblent à une tentative de suicide ratée. Bien évidemment que les choses vont prendre une ampleur différente, et surtout pour Villanueva que j'aime toujours autant. Ce personnage est quelqu'un de différent, qui a une éthique et qui sait pertinemment ce qu'il doit faire. J'ai même parfois l'oppression que c'est le seul personnage qui ne fait pas de fautes. Et pourtant il se retrouve à la fin de l'épisode face au "tribunal" du lundi matin. La petite remontrance de Hooten lors de la fin de l'épisode pour Sydney, Buck et Villanueva était amusante dans le sens où Hooten semble presque abuser de son pouvoir. Forcément, je vois mal Hooten rester au sommet de cette pyramide qu'il mène à la chaine. Il se met à dos plus ou moins tout le monde alors qu'il juge ses médecins pour pas grand chose. Et puis Villanueva est là pour tenter de comprendre les choses qu'il se passe. Reste à savoir comment cela peut évoluer.

Note : 7/10. En bref, un épisode captivant et surtout intéressant encore une fois afin de mettre en avant la manière dont les choses peuvent être juger au sein d'un hôpital par les pairs (une relation entre collègues) ou encore vis à vis de leurs actions quotidiennes.

Commenter cet article