Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Moone Boy. Saison 1. BILAN

13 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-10-13-15h03m46s186.png

 

Moone Boy // Saison 1. 6 épisodes.
BILAN


Il y a quelques semaines maintenant je vous parlais de Moone Boy, une toute nouvelle petite comédie de la chaine anglaise Sky1. Déjà renouvelée pour une saison 2 (des négociations sont même en cours pour une saison 3), Moone Boy a déjà un avenir devant elle. Quand je vous parlais des deux premiers épisodes de la série, je dois avouer que je n'en parlais pas en des termes très élogieux ni même en de mauvais termes. Du coup, sans réellement savoir pourquoi j'ai décidé de poursuivre cette première saison. Disons que durant ses deux premiers épisodes, Moone Boy avait réussie à être fun. La relation entre Moone et son ami imaginaire était quelque chose d'amusant même si pas toujours très bien exploité. Car le souci c'est que l'on ne ri pas vraiment. On passe un bon moment oui, mais on ne ri pas. Alors la série s'amuse et tente de ne pas nous ennuyer. Chris O'Dowd nous raconte sa jeunesse avec un ton libre et frais sans prise de tête. Moone Boy n'est donc pas vraiment là non plus pour jouer la nostalgie que j'étais parvenue à sentir dans les deux premiers épisodes.

On peut donc dire que la série a évolué petit à petit. C'est une très bonne chose. J'ai récemment lu une interview de Chris O'Dowd qui parlait du tournage de Moone Boy. Il avait dit que le budget de la série était tellement serré qu'il était obligé de rester chez ses parents pendant le tournage. Il n'avait pas les moyens (avec le budget de la comédie) de faire de grandes choses et l'on peut finalement voir à l'écran qu'il a tenté de rester fidèle un minimum à 1989 tout en nous proposant quelque chose de fun et sans prise de tête. Chris O'Dowd a également dit qu'il détestait la nostalgie et cela peut également se ressentir dans cette série. Au fond, le traitement de la jeunesse de Moone est très moderne et jovial. Il déteste les choses qui se situent dans un passé récent où tout est beau et nouveau. Alors Moone Boy ressemble plus à une série originale avec une vraie volonté de rester dans quelque chose de logique et cohérent sans abuser de costumes ou de coutumes de l'époque.
vlcsnap-2012-10-13-15h06m51s250.pngC'est aussi sûrement pourquoi finalement Moone Boy n'est pas une comédie totalement décevante. Le plus gros défaut de Moone Boy n'est pas de ne pas faire rire (quoique cela peut arriver deux ou trois fois durant cette saison), c'est surement de rester peut être un peu trop terre à terre. Quand j'ai lu le pitch de la série et que j'ai vu que l'on allait parler d'un ami imaginaire, je me suis tout de suite demandé si la série allait aller loin dans ce délire et nous amuser un peu plus. Alors certes, c'est une version un peu plus maléfique de Moone, qui lui fait faire des choses pas toujours très droites et légales mais au fond, on s'amuse. Cependant, l'imaginaire n'est pas assez présent dans la série et l'on n'a plus du tout l'impression qu'il s'agit d'un ami imaginaire parfois mais plutôt d'un pervers qui suit Moone dans chacun de ses faits et gestes. Martin Moone est par ailleurs une sorte d'outsider même si au fond il parvient à rester quelqu'un au milieu de la foule.

Dans le reste de la saison nous avons également la famille de Moone qui va petit à petit prendre ses aises avec les personnages. Elle reste joyeuse et sympathique. Surtout la mère que je trouve complètement folle (et ce n'est pas spécialement un reproche dans une série déjà un peu folle à la base). C'est aussi le cas pour les soeurs. Ces deux personnages tempèrent avec le reste et apporte quelque chose de différent sans pour autant que cela soit de la maturité. Au final, cette première saison de Moone Boy reste correcte mais aussi décevante. Il manque peut être un peu plus de folie. C'est aussi ce que l'on peut attendre de la part d'un tel personnage finalement. Mais après reste à voir comment les choses peuvent se goupiller par la suite. A vrai dire, je n'en ai aucune idée mais je reste curieux. Cela peut vraiment être drôle si la série trouve le moyen de s'en amuser.

Note : 4/10. En bref, une première saison correctement fichue mais pas toujours juste et surtout pas vraiment drôle.

Commenter cet article