Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Motive. Saison 2. Episodes 3 et 4.

13 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Motive

vlcsnap-2014-06-11-23h37m20s8.jpg

 

Motive // Saison 2. Episodes 3 et 4. Overboard / Deception.


Cette seconde saison de Motive continue d’être plutôt efficace en son genre. Il faut bien avouer que l’arrivée de Cross a changé pas mal de choses dans le bon sens du terme. En tout cas, je n’ai rien à redire de ce point de vue là, bien au contraire. Même si je regrette par moment le fait que l’on perde peut-être un peu la dynamique (qui reste solide) entre Flynn et Vega. Ces deux personnages avaient construit quelque chose ensemble. Mais je me demande presque si finalement ce n’est pas un mal pour un bien. En effet, étant donné que cette relation est déjà bien installée, pourquoi insister encore plus. Bien au contraire, il faut aussi intégrer Cross et la série s’y efforce de façon assez malicieuse. De toute façon, on ne peut pas demander mieux de la part de la série que de nous jouer la carte du nouveau afin de relancer un peu la mécanique. Car derrière ses faux airs de Columbo des temps modernes, Motive reste une série avec une mécanique huilée. C’est certes efficace et plus original que beaucoup de séries policières actuelles mais ce qui fait la vraie force d’une série comme celle-ci c’est bien évidemment ses personnages. Et pour le coup, Flynn la première. Dans « Overboard », notre enquête porte sur la mort d’Alicia, la femme de Peter Barclay, heureux propriétaire d’un site de jeu en ligne.

Tout cela va rapidement nous emmener dans un monde assez sympathique dans son ensemble. Notamment car l’univers de High Rollers est plutôt amusant et bon vivant. On sort donc un peu des rues sales de la ville afin de se concentrer sur quelque chose d’un peu plus huppé sur les bords. Ce n’est pas de refus. Tous les petits secrets des gens riches c’est généralement beaucoup plus intéressant que les secrets des pauvres. On retrouve donc dans cet épisode tout un tas de solides personnages et notamment celui incarné par Carlos Bernard (Dallas). J’aime bien ce dernier. Il est toujours là pour incarner le même type de rôles mais ça lui va comme un gant alors pourquoi s’en priver. En tout cas, Motive parvient donc à nous offrir une petite intrigue aux oignons sans problème. Les personnages sont charismatiques et la plongée dans l’univers est assez réussie. Il y a les grosses lignes bien entendu et l’on a parfois l’impression de voir un peu de CSI Miami là dedans mais peu importe, ce n’est pas vraiment le plus important, bien au contraire il y a de choses bien plus importantes ailleurs et notamment avec Angie et Cross. La relation entre ces deux personnages continue d’être intense.
vlcsnap-2014-06-11-23h18m32s240.jpgEt ce même si les personnages ne le veulent pas nécessairement. En tout cas, le tout fonctionne plutôt bien dans son ensemble ce qui permet de passer un agréable moment. On va aussi en découvrir un peu plus sur Vega. Notamment que le père de ce dernier est quelqu’un d’assez riche qui détient à yatch (on ne sait pas trop s’il est toujours en vie mais pour le bien de la série, je suppose qu’il l’est toujours, surtout que la série n’en aurait pas parler pour rien). Par ailleurs, « Deception » raconte une histoire dans un univers complètement différent. C’est ce que j’aime bien dans Motive justement, qu’elle nous plonge dans des univers totalement différents d’épisodes en épisodes. C’est classique dans la manière de présenter les choses mais l’univers est toujours un plaisir entier car l’on découvre au fil de l’épisode tout un tas de choses sur les protagonistes. Mais pour en revenir à cet épisode, celui-ci parvient à créé quelque chose d’assez efficace autour de son enquête, surtout quand la victime est l’un des leurs. Ce qui va toucher un peu plus Betty Rogers personnellement que les autres. J’ai beaucoup aimé ce que Motive fait avec Betty. C’était touchant comme tout. On ne peut pas en vouloir à la série, elle nous gâte plutôt bien de ce point de vue là.

Il faut dire que Lauren Holly n’a pas changé depuis l’époque où elle était au NCIS. Je me souviens encore de son personnage à l’époque où je regardais encore un peu la série. Du coup, cette semaine la victime c’est le Dr. Stan Matthews que Betty connaissait bien puisque c’était son mentor. Un coup dur pour notre légiste. L’enquête nous emmène donc dans un registre plus émotionnel. Ce n’est pas rare qu’une série policière use de ses personnages et de leurs connaissances comme moteur émotionnel et pour le coup, cela fonctionne très bien. C’est bien la preuve que Motive n’a pas encore raté sa saison. Il faut bien qu’à un moment ou à un autre les personnages soient mis dans des détresses émotionnelles fortes. Cela permet aux téléspectateurs de se sentir un peu plus impliqués. Pas de grandes scènes entre Angie et Cross cette semaine. Le but n’était pas vraiment de nous amuser il faut dire. Bien au contraire, avec toute l’implication que cela fait pour Betty, cette dernière est plus ou moins mise au centre de l’épisode pendant que l’enquête qui tournoie autour tente de faire évoluer le cas afin de nous amener vers Diane Torrance, la tueuse de l’épisode bien entendu.

Finalement, ces deux épisodes de Motive étaient réussis dans leur ensemble. C’est une mécanique huilée que l’on retrouve dans la série et qui me donne envie d’en voir encore un peu plus.

Note : 6.5/10 et 6/10. En bref, deux solides épisodes de Motive avec d’un côté les paillettes et de l’autre l’émotion.

Commenter cet article