Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Motive. Saison 2. Episodes 5 et 6.

7 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Motive

vlcsnap-2014-07-06-16h23m30s89.jpg

 

Motive // Saison 2. Episodes 5 et 6. Dead End / Bad Blonde.


Je pense que je ne suis pas le seul à penser que Motive peut être une très bonne série policière, peut-être même une sorte de digne descendante de Columbo. Ce n’est pas nouveau et la mécanique est d’ailleurs plus ou moins calquée mais peu importe, je prend toujours un malin plaisir à suivre les aventures de ces personnages et notamment d’Angie Flynn qui enquête avec Oscar Vega. Ces deux épisodes laissent donc plus ou moins de côté Mark Cross, le petit nouveau entrée cette année dans la série afin de se concentrer à nouveau sur Flynn et Vega, le duo de choc de la série. Ce n’est pas une mauvaise idée étant donné que ce sont eux qui ont fait le sel de la série en tout premier et puis dans un sens je ne suis pas prêt à voir de relation entre Flynn et Cross pour le moment. Ce serait aller un peu trop vite en besogne à mon humble avis. Pour en revenir à ces deux épisodes, « Dead End » était un peu décevant. La victime est une étudiante de 18 ans provenant de Queen’s Cross Academy et le tueur est la jeune soeur de l’ex petit ami d’Emily : Aidan Boxton. Tout cela était assez complexe d’un point de vue des liens de chacun mais ce n’était pas suffisamment soigné à mon goût. Cela manquait donc d’un peu de fluidité. L’épisode gagne en intérêt dans la seconde partie comme l’étau se resserre réellement autour de Janine Baxton.

Si dans un sens je trouve que les meurtres entre adolescents est une idée intéressante (notamment car cela fait forcément un peu écho à des séries pour adolescents et je dois avouer que j’adore ça), ici ce n’était peut-être pas suffisamment bien écrit. Disons que le personnage de Janine n’est pas ce que l’on a pu voir de mieux dans Motive cette année. Du coup, le téléspectateur préfère suivre ce qui se passe ailleurs et notamment ce qui se dessine entre Cross et Samantha Turner (car oui, étant donné que Cross ne peut pas avoir Flynn, il faut bien lui donner un autre intérêt amoureux). Turner est déjà un peu plus intéressante maintenant quand elle est associée à Cross mais ce n’est pas une histoire qui semble vouloir prendre racine tant la série ne cherche pas à les mettre en avant. C’est sans compter la relation entre Sung et Lucas. C’est ce genre de choses que je trouve un peu médiocres parfois dans une série comme celle-ci. Elle donne du cachet à ses enquêtes mais pas toujours à ses personnages ce qui en fait l’une des faiblesses de la série. « Dead End » était donc un épisode à moitié décevant qui nous envoie sur des pistes un peu trop faciles alors que Motive nous a habitué à bien mieux (notamment cette année dans les épisodes précédents).
vlcsnap-2014-07-06-16h28m53s248.jpgSurtout que l’épisode exploite tout un tas de thématiques qu’il aurait été intéressant d’explorer un peu plus (notamment Emily qui aurait eu des relations sexuelles avec l’un de ses professeurs, Warren Bould ce qui a changé l’attitude de la jeune fille, etc.). Cependant, « Bad Blonde » était un excellent épisode. Je pense que c’est mon épisode préféré de la saison pour le moment. Ecrit par Dennis Heaton (Call Me Fitz, Fido) cet épisode nous plonge dans une sorte de Sexcrimes assez étonnant. On suit les aventures de Heather Williamson qui, avec Gordon White (incarné par Jason Dohring - Veronica Mars -) est la fondatrice d’Offensive, une agence de communication digitale. Jusque là tout va bien. La victime est Jake Daly, le petit ami de Heather et barman. Il se trouve que ce Heather pensait que son petit ami l’a trompait avec d’autres personnes et Gordon, fout amoureux de Heather, va l’aider à faire disparaitre le corps. Enfin, même s’il ne va pas avoir le courage de réellement le faire. Par moment j’ai eu l’impression de retrouver un peu de Sexcrimes mais aussi de Calculs Meurtriers (avec Ryan Gosling). C’est fou comment cette série peut être maligne par moment et délivrer du suspense assez intense.

En tout cas, il m’était impossible de lâcher mon écran pendant toute la durée de l’épisode tant Motive a su créer une ambiance et une relation (celle entre Heather et Gordon) qui tout d’un coup donne au téléspectateur l’envie de savoir ce qui va se dérouler par la suite. On peut le comprendre dans le sens où l’intrigue, bien qu’assez classique et déjà vu ailleurs, se déroule de façon merveilleuse. La mécanique de Motive était propice à ce genre de choses. On est donc un peu loin de ce que Esprits Criminels avait pu faire il y a quelques années de ça, ou encore Les Experts sur un campus il y a aussi quelques années de ça. Ici on nous plonge dans un univers assez différent où Heather semble invisible, calculatrice et parfaite manipulatrice. Quand à côté, Gordon est un peu le petit mouton, simplement à cause de ses sentiments. On retrouve ça un peu dans Calculs Meurtriers dans la relation entre les personnages de Ryan Gosling et de Michael Pitt. Ce dernier était le petit homme faible que Ryan Gosling, le beau gosse des deux, va réussir à manipuler. Finalement, cet épisode tente de croiser plus ou moins les destins et même si l’issue (et donc la raison du meurtre) reste assez douteuse (pour une série qui justement se concentre en grande partie sur la raison du meurtre comme l’indique son titre, on a déjà vu mieux) l’ensemble m’a tenu en haleine jusqu’au bout.

Note : 4/10 et 8/10. En bref, deux épisodes très divergents.

Commenter cet article