Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mr Selfridge. Saison 1. Pilot (UK).

7 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

mr-selfridge-jeremy-piven-copie-3.png 

 Mr Selfridge // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

L'histoire de Mr Selfridge, tout le monde ne la connait pas forcément. De son nom Harry Gordon Selfridge, il est l'américain qui a amené les grands magasins à Londres en créant Selfridges & Co sur Oxford Street. Qui mieux que Jeremy Piven (Entourage) pouvait incarner ce personnage extravagant et plein de ressources qui ne se laissera jamais décourager. Durant ce premier épisode d'une durée d'une bonne heure, nous allons passer des prémices du magasin à aux préparatifs de l'ouverture de celui ci. Un épisode assez dense qui passera par la présentation de la famille de Mr Selfridge. Tout n'aura pas été tout rose, notamment quand il va se rendre compte que son rêve pourrait bien se voir mettre des bâtons dans les roues quand ses finances ne vont pas être au beau fixe. Amusant, le personnage de Mr Selfridge parvient à rapidement mettre le téléspectateur dans l'ambiance. Je pense que sans lui et ses extravagances la série n'aurait pas la même saveur. La manière dont les choses se mettent en oeuvre et prennent forme est efficace et intéressante sans pour autant que les scénaristes aient besoin de forcer le trait.

Harry Gordon Selfridge lance en 1909 le premier grand magasin londonien, dans le but de rendre le shopping aussi excitant que le sexe. Véritable visionnaire et pionnier, il met un point d'honneur à offrir un lieu magique présentant toute une série d'articles de façon étonnante, inédite, amusante, voire excentrique.
mr-selfridge-ladies.png Créée par Andrew Davies (à qui l'on doit le très foutraque Les 3 Mousquetaires 3D et les deux Bridget Jones) de par son expertise parvient à nous plonger dans ce monde assez féminin qui respire bon le parfum chic et la belle joaillerie. C'est assez fantastique de voir la reconstitution de ce grand magasin. Les décors sont somptueux et je parle surtout du grand magasin. Je trouve sublime cette reconstitution. Et puis avec l'extravagance de Mr Selfridge on a bien plus envie de passer du temps nous aussi dans ce magasin. Pour en revenir aux intrigues, on sent qu'il y a une grosse part de féminisme dans cette série. Non pas que cela soit déplaisant étant donné que j'ai déjà l'habitude avec Mad Men. Par ailleurs, dans les rôles plus secondaires, on peut parler de la charmante Amanda Abbington (Case Histories) que j'ai trouvé très bonne dans le rôle de Miss Mardle. Le côté séduisant du personnage est suffisamment mis en avant pour coller avec l'image séduisante de ce que Mr Selfridge tente de nous raconter depuis le début. Malgré les moments de doutes, les quelques erreurs, mais également une mise en place qui ronronne par moment (notamment au creux de l'épisode), globalement Mr Selfridge est une série réussie (pour le moment).

Chaque period drama demande une période de mise en condition, et je n'ai pas ressenti ce besoin avec Mr Selfridge. J'ai eu l'impression de tout de suite aimer le projet et les personnages. Les dialogues sont intelligents et raffinés, tout comme le côté assez charmeur du personnage principaux. Jeremy Piven se livre alors à une vraie performance. Il s'amuse aussi avec avec le reste du casting qu'avec les téléspectateurs. Je n'ai donc rien à redire pour le moment si ce n'est que j'attends d'en voir un peu plus. Disons que pour le moment l'exploration de l'histoire s'arrête à l'ouverture du magasin. Maintenant nous allons forcément voir comment Mr Selfridge a bâti son empire puisque Selfridges & Co est une chaine de grands magasins anglais maintenant et continue d'être présent, plus de 100 ans après dans la culture brittannique. Sans compter sur les vitrines, qui font partie de ce folklore assez impressionnant. Pour l'histoire, Selfridges & Co a essuyé quelques scandales au fil des années, les plus récents étant ceux d'Alexander McQueen et du foie gras.

Note : 7/10. En bref, un joli premier épisode nous invitant dans un monde très peu dépeint en télévision.

Commenter cet article

sim-edina 07/01/2013 19:37


Sans l'avoir encore vu et en voyant le pitch et les photos, ça fait quand même penser à The Paradise diffusé récemment, qui était pas mal sans être renversant non plus.