Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mrs Biggs. Mini-series. Part 1. (UK).

6 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-09-06-13h15m09s130.png

 

Mrs Biggs // Mini-series. Part 1 of 5.


ITV1, la chaine anglaise, s'est donnée pour but de retracer les aventures du plus grand braquage de l'histoire britannique grâce à cette petite série en 5 épisodes. Il s'agit d'un drama d'époque assez ambitieux tout de même mais intéressant sur le papier. Malheureusement, on ne peut pas dire que l'exécution soit tout aussi réussie. En effet, j'ai trouvé le temps assez long durant cette heure entière de mise en place. Je suis certain que Mrs Biggs aurait pu durer uniquement trois épisodes et que l'on n'aurait pas pu lui en vouloir. Cette plongée dans le monde de Mrs Biggs et de son mari est assez lourde. Je pense que la mini série aurait pu être plus intéressante si l'on avait rendu le tout plus attrayant. Je ne dis pas que les acteurs sont mauvais mais… presque. Ecrite par Jeff Pope (City Lights), je ne comprends pas tellement pourquoi Mrs Biggs est aussi moyenne. Le script n'est pas spécialement mauvais (notamment autour de tout ce qui est dialogué) mais l'histoire ronronne tellement que l'on a le temps de faire une sieste durant les une heure de temps de cette première partie.

Ronnie Briggs est entré dans la postérité pour avoir été le cerveau du braquage du train postal d'août 1963... Mais il est aussi un homme, un mari et un père. Cette série dévoile la face cachée d'un des plus grands voleurs du 21ème siècle, et en particulier sa vie maritale, aussi belle que tragique.
vlcsnap-2012-09-06-13h44m25s23.pngDurant ce premier épisode, on nous présente dans un premier temps Mrs Biggs, l'héroïne de la série. Incarnée par une Sheridan Smith (Gavin & Stacey) un peu sotte, le personnage est beaucoup plus intéressant dans ses dialogues. C'est là que l'on ressent un peu plus le côté littéraire de cette mini série. Mais malheureusement, cela ne va pas de paire avec les évènements qui se déroulent durant l'épisode. Clairement, je me suis pas mal ennuyé. Notamment parce que ce que l'on attend de cette mini série c'est le creux de l'action, ce grand braquage. Les scénaristes furent malin pour le coup puisque cela arrive en partie à la fin de ce premier épisode. Donc, je vais devoir revenir la semaine prochaine si je veux voir de l'action (je ne suis pas sûr que c'est ce que je ferais mais sais t-on jamais. Je reste malgré tout septique de l'utilité de nous raconter les aventures de Mrs Biggs qui n'est pas le personnage le plus intéressant. Sheridan Smith est une bonne actrice mais elle est réellement niaise ici.

Alors il faut aller chercher chez Mr Biggs, incarné par Daniel Mays (Public Enemies, Outcasts). L'acteur est assez convaincant mais il ne fait pas briguant. C'était surement le but premier recherché, notamment parce qu'il faut qu'il puisse séduire Mrs Biggs. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé leur petit jeu de séduction. C'est banal et surtout fait à la truelle parfois, mais c'était mignon tout de même. Finalement, Mrs Biggs est surtout sauvée par une mise en scène assez agréable et fluide, et par quelques bons dialogues sans compter le jeu de Daniel Mays. Le reste manque de structure et surtout d'intérêt. La volonté de nous raconter une aventure est là, mais ce n'est pas suffisant. Je pense que j'irais tout de même au bout de cette mini série, notamment parce que le sujet de base m'intéresse beaucoup et parce que j'ai envie de voir à quoi ressemblait la vie de ce briguant. Cependant, je pense que Mrs Biggs manque aussi de moyens. On ne ressent pas ce côté divertissement.

Note : 4/10. En bref, une première partie feignante malgré quelques bonnes choses.

Commenter cet article