Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Murder in the First. Saison 1. Episode 2.

22 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Murder in the First

vlcsnap-2014-06-19-01h33m58s78.jpg

 

Murder in the First // Saison 1. Episode 2. The City of Sisterly Love.


J’aime beaucoup l’ingéniosité de Hildy et le fait qu’elle est capable de tout afin d’arriver à ses fins. Cet épisode ne fait pas vraiment avancer l’histoire de la saison mais il permet avant tout de passer du premier épisode à la suite de la saison. Le pilote n’était pas trop bon et surtout assez moche. Le problème c’est que Murder in the First est un peu trop caricaturale, aussi bien d’un point de vue de la mise en scène que d’un point de vue de la mécanique qu’elle tente d’utiliser. Mais ce n’est pas totalement ça. Ce second épisode cherche à nous montrer qu’il y a un peu plus que ça à dire. Notamment avec un Erich Blunt beaucoup plus présent. On va en apprendre un peu plus sur lui, ce qu’il fait dans la vie et l’un des meilleurs moments de l’épisode est forcément tout ce qui se déroule entre lui et Hildy. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la série cherche à mettre tout de suite Hildy dans la gueule du loup mais c’est presque un moyen de nous prouver qu’au fond Erich n’est pas un méchant dans cette histoire. Je suis sûr que ce serait trop facile si c’était lui le meurtrier, notamment car toute la narration est construite là dedans. Et j’ai besoin d’un twist moi, comme toute bonne série policière dont l’histoire se déroule sur autant d’épisodes.

Du coup, je me demande comment la suite va évoluer. On avait ici aussi l’arrivée de James Cromwell (Betrayal). Je dois avouer que ce dernier n’a vraiment pas de chance. Entre toutes les séries où l’on a pu le voir ces dernières années, je me retiens que Boardwalk Empire et American Horror Story. C’est dire à quel point il a un problème à attirer les bons rôles. Mais peu importe, de toute façon le but n’est pas de mettre en avant ce personnage qui ne sert pas le récit mais plutôt de l’introduire afin de voir ce que cela va bien pouvoir donner par la suite. Pour en revenir à Erich, le face à face dans la salle d’interrogatoire avec Hildy était excellent, notamment car c’est à ce moment là qu’elle perd le contrôle et qu’il prend le dessus. Mais d’un autre côté, elle va prendre sa revanche quand elle va accepter le rendez-vous que Erich lui propose. Tout cela afin de le rembarrer tranquillement et de façon particulièrement efficace. C’est en tout cas ce que j’ai pu ressentir. Et l’épisode s’amuse avec cette relation à deux visages. Je suis persuadé qu’au fond il y a de quoi être séduit par un petit couple formé de ces deux personnages même si ce n’est clairement pas le but de la série et cette dernière nous l’a plutôt bien fait comprendre.
vlcsnap-2014-06-19-01h37m28s127.jpgL’épisode se concentre énormément sur ces deux personnages et c’est peut-être même ce qui réussi le plus à celui-ci. Car ce sont les deux personnages qui m’avaient tapé dans l’oeil dans le premier épisode. Tout d’un coup on a l’impression que finalement Murder in the First pourrait peut-être devenir une agréable surprise. Il faut pour ce faire que les scénaristes parviennent maintenant à développer les autres personnages sans changer de mécanique. Car j’aime bien cette nuance qu’il y a dans la narration dans cet épisode où les personnages ne sont pas tous mis en avant. On n’a donc plus l’impression que tout est fouilli et bordélique. C’est déjà une très bonne chose, surtout quand voit à quel point cet épisode parvient à construire quelque chose qui tout d’un coup m’a fait oublié les tics de mise en scène qui sont particulièrement irritants.

Erich Blunt - « You see a guy like me, you don't see a human. You see a career opportunity. A way to get that promotion, maybe a book deal, getting on cable TV. You want to be famous? Give people a circus? Put your top hat on, charge me with murder I'll give you a show. I'll eviscerate your case piece by piece. I will put this whole building on trial from the DA to the Doorman. I will embarrass you and I will win because I'm smarter than you and I have more capital at my disposal. More resources than this entire city and I just happen to be innocent. Get a life. »

Note : 6/10. En bref, en se concentrant sur ses deux personnages les plus intéressants, Murder in the First gagne des

Commenter cet article