Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Murder in the First. Saison 1. Episode 3.

28 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Murder in the First

vlcsnap-2014-06-27-02h03m26s194.jpg

 

Murder in the First // Saison 1. Episode 3. Who’s Your Daddy ?.


Murder in the First est finalement une série plus intrigante et efficace qu’elle ne le laissait à penser dans le premier épisode. Le second était déjà plutôt sympathique mais je me rends compte que finalement cette petite série se forge un caractère et une vraie identité au fil du temps. Il faut donc attendre le troisième épisode afin de voir ce que Murder in the First a réellement dans le ventre et je dois avouer que j’aime beaucoup ce que la série nous prépare. L’issue de l’épisode, laissant entrevoir la possibilité que Erich soit condamné pour le meurtre de Cindy était une brillante idée. La scène d’introduction nous permet avant tout de mieux cerner l’histoire et surtout ce qui s’est réellement passé. Fort heureusement pour la police, cet épisode est une sorte de poubelle à indices. Ils vont donc trouver des indices et des témoins qui vont pouvoir confirmer que Erich n’est pas quelqu’un de bien alors qu’une jeune femme débarque afin de témoigner à Dave qu’elle a été violée et presque tuée par Erich il y a de ça quelques années. Mais elle va rendre la tâche plus complexe aux policiers alors qu’elle va préféré l’argent à remplir une plainte. Elle se veut maligne mais d’un autre côté, elle a choisi ce que la moitié des gens choisiraient : la cupidité.

Peu importe, de toute façon les résultats ADN sont arrivés et les échantillons sont des matchs avec ceux d’Erich, rendant forcément la tâche un peu moins difficile tout d’un coup et donc la scène de fin (et donc d’arrestation) plutôt efficace. Je sais bien que je dois peut-être un peu trop en attendre de la part de Murder in the First mais dans un sens la série a tout de suite su me prouver que j’avais raison de lui faire confiance (après l’épisode précédent qui ne m’avait pas déplu). Cependant, j’ai peut-être l’impression que les choses vont un peu trop vite. En effet, le but est de raconter le meurtre, l’enquête, le procès et la condamnation. Pour le coup, on a déjà résolu le meurtre c’est donc un peu simpliste à mon goût mais le procès promet d’être assez juteux. Afin d’assurer sa défense, Erich a engagé Warren Daniels (incarné par James Cromwell que l’on avait pu voir dans l’épisode précédent). Cet avocat est très fort dans ce genre d’argent, une sorte de Patty Hewes au féminin si vous voyez ce que je veux dire (mais avec la classe et les bons dialogues en moins). Bien entendu que Murder in the First n’est pas la série parfaite non plus. Il aurait fallu que le pilote soit réellement bon pour ce faire mais peu importe, je commence seulement à apprécier le spectacle alors il faut bien comprendre que je ne suis pas encore totalement conquis.
vlcsnap-2014-06-27-02h20m18s68.jpgJe reste cependant persuadé que Murder in the First a énormément de choses à faire. Pendant ce temps, car il faut apparemment faire passer le temps dans cette série également, Hildy va aider un jeune garçon qui a un père violent. Tout cela va changer un peu la direction de la saison alors que le garçon va l’appeler, qu’elle va débarquer et tout simplement liquider le père, sans broncher. Cela va la mettre à pied pendant 10 jours. Je suppose que cela aura des conséquences sur le procès, ce serait trop facile autrement. Mais je suis heureux de voir que la série prend des risques d’un point de vue de sa narration. Cette intrigue on ne la voit pas venir dans une série qui avait tout pour être aussi manichéenne qu’un épisode d’une série policière quelconque mais il n’en est rien. Comme quoi. Erich ne nous en révèle pas vraiment plus sur sa personnalité si ce n’est avec la scène d’ouverture et le moment où il va engager Warren (car c’est aussi ça l’important dans cet épisode, qu’il se prend un avocat ce qui prouve déjà plus ou moins qu’il est coupable). Mais je sens bien Warren. Il faut dire que James Cromwell, bien qu’il mérite mieux qu’une série comme Murder in the First, est déjà terriblement charismatique.

Note : 6.5/10. En bref, pas mal comme tout.

Commenter cet article