Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : $#'! My Dad Says. Saison 1. Episode 2.

3 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2010-10-03-17h12m13s55.png

 

$#*! My Dad Says ! // Saison 1. Episode 2. Wi-Fight.

 

Je ne donnais pas très cher de cette sitcom, j'avais trouvé Shatner génial mais alors le reste, trop vieux, trop kitch, trop tout. On était dans l'excès de vouloir bien faire, trop clean et trop propre, dans des décors vieillot tout droit ressorti pour l'occasion. Non. J'avais rigolé mais cela s'arrêter là. Shit My Dad Says proposait donc un second épisode, ma foi, peut être un peu mieux car j'ai tenter de faire abstraction des décors miteux et des rires assourdissants de fond sonore.
Consacré un épisode à Internet était facile. On savait que ce sujet allait être abordé quand on a le père anti-presque-tout devant non. Shatner a joué son rôle à merveille. Ed est assez drôle quand même. Le sérieux de Shatner fait mouche à presque chaque réplique. Je n'étais pas explosé de rire comme devant un épisode de Modern Family par exemple mais je me dis que finalement, pourquoi pas. Cette sitcom n'est pas la barbe que la presse prédisait. Le coup du non à Internet quand son fils lui demande était pas une mauvaise idée en soit "Don't say no" "Okay. Nyet. Not gonna happen. Never. Nada. No. Nope. No, no... Stradamus... no no no no no". Shatner fait son show, il sort ses blagues pourris et j'étais client, ça tombait bien, ça tombait pas à l'eau.
Le fils aussi a été drôle. En effet, Henry a réussi à me faire rire au détour d'une petite phrase quand il est sur le toit de la maison pour pouvoir se connecter à Internet afin de trouver un nouvel endroit où loger : "I'm just chatting with a guy online right now who's gonna let me live in his guesthouse for free. All I got to do is walk his dog, water his plants and do it in a giant diaper". Vince et Bonnie ont eu aussi réussi à être un peu moins lourd grâce au rêve de Vince qui imagine sa femme transformée en boulettes de viande et spaghetti. Assez drôle mais ça manque encore de bonnes idées. Ainsi, la série se lance dans quelque chose de moins anxiogène et plus abordable. J'aime bien.

Note : 4/10. En bref, là aussi y'a l'iPad. Sinon, encore mieux que le pilote, drôle et funny, Shatner est génial ! Le reste un peu mieux.

Commenter cet article