Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Nashville. Saison 1. Episode 18.

2 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Nashville

vlcsnap-2013-05-02-11h46m26s0.png

 

Nashville // Saison 1. Episode 18. Take These Chains From my Heart.


Comme Juliette, Nashville est une série fragile. Elle a du mal à faire évoluer les choses de façon à ce que l'on soit intégralement captivé par ce qu'elle nous raconte. Il y a des intrigues tellement médiocres (et je pense à tout l'aspect politico-bizarre de la série), et d'autres tellement bonnes (Juliette et accessoirement Rayna et Deacon). Ce qui me plait dans Nashville c'est avant tout les histoires de Juliette et même si la jeune fille est fragile et naïve, je ne pense pas qu'elle retombera encore une fois dans le panneau. Car oui, elle s'est une fois de plus fait avoir par quelqu'un dans sa vie. Elle va même croire Dante que sa mère est encore droguée alors que finalement, ce n'est pas du tout le cas et nous le savons. Dante est quelqu'un que j'ai constamment eu envie de lui éclater la figure en bonne et due forme. Mais ce n'est pas le plus important, puisque ce qu'il y a de bien c'est que maintenant que Juliette commence à voir qu'il ne faut pas faire confiance à n'importe qui, elle va pouvoir devenir vraiment piquante.

J'ai hâte de voir une nouvelle Juliette, plus sûre d'elle même et c'est à mon avis ce que tente de nous montrer la dernière scène de l'épisode. C'est une femme brisée, à qui l'on coupe tout repère. Cela a été sa mère, puis son mariage raté, puis maintenant Dante. Je me demande ce que le bon Dieu lui réserve encore à notre pauvre petite. En espérant que cela soit le bonheur. Elle s'est bien faite avoir et la question que je me pose maintenant c'est et la suite ? Les choses évoluent cependant de façon intelligente du côté de Will et Gunnar. Je n'avais pas vraiment vu ça venir mais je dois avouer que j'ai envie que cela arrive réellement. Je serais déçu que cela n'arrive pas dans un prochain épisode mais on sait pertinemment aussi que Gunnar est hétéro. Alors à moins qu'il ne boive quelques bières, Will ne pourra certainement jamais abuser de lui. J'espère que Will reviendra dans la série. Nashville ne peut pas se passer d'un personnage gay, ce serait complètement bête de sa part.
vlcsnap-2013-05-02-11h37m28s252.pngEt puis j'aime bien l'idée qu'il soit amoureux de Gunnar. Cela pourrait également fait du bien à l'égo de ce dernier. Mais Gunnar a d'autres chats à fouetter alors qu'il est toujours aussi énervé vis à vis des choix de carrière de Scarlett quoi va avoir droit à une nouvelle audition auprès de Rayna. L'aventure de Scarlett dans le milieu de la musique reste plutôt intelligente pour le moment à mes yeux. Tout cela est bien orchestré et me donne envie de revenir. Je ne sais pas vraiment ce qu'il faut attendre par la suite dans Nashville mais j'ai hâte de voir ça. Surtout que la relation entre Gunnar et Scarlett est elle aussi intéressante bien qu'un peu brouillonne pour le moment. Enfin, c'est comme ça que je peux le voir pour le moment. Cet épisode se permet également de revenir sur la relation entre Deacon et Rayna. Ils n'ont jamais pu se quitter ces deux là finalement et vont retomber dans les bras l'un de l'autre. Pourquoi pas. J'aime bien la manière dont les choses se laissent transporter.

Le seul reproche que je peux faire à Nashville maintenant c'est qu'elle ne sait pas comment faire en sorte de faire évoluer tout cela en quelque chose de bien plus passionnant. C'est bien, mais il faut que cela prenne encore plus d'ampleur. La série y va donc à taton. Nashville n'oublie pas ses personnalités politiques et je n'ai pas besoin de faire un point étant donné que je trouve ça toujours aussi merdique. Je n'arrive pas à être passionné par Teddy, ou encore Coleman, ou encore Tandy. C'est tellement ennuyeux. J'ai hâte que l'on passe à autre chose. Eric Close est un acteur vraiment ronflant. Il y a tellement mieux à faire ailleurs.

Note : 5.5/10. En bref, les fragilités de Nashville restent encore visibles. Dommage car il y a de belles évolutions ici et là.

Les

Commenter cet article