Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Nashville. Saison 1. Episode 21.

23 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Nashville

vlcsnap-2013-05-23-07h01m37s242.png

 

Nashville // Saison 1. Episode 21. I'll Never Get Out of this World Alive.
SEASON FINALE


Je dois vous avouer que je suis content que Nashville revienne pour une seconde saison. Cet épisode m'a fait me rendre compte à quel point je m'étais attaché à la série et qu'au fond, j'ai envie de retrouver les personnages là où on a laissé leurs vies dans cet épisode. Sur les notes de "Nothing in this world will ever take my heart again", Nashville m'a touché. Mais pas qu'un petit peu. J'ai vu au travers de cette chanson incarnée par Juliette Barnes que finalement Nashville est une bonne petite série. Je sais bien qu'elle n'est pas parfaite et elle nous le prouve encore dans ce dernier épisode mais justement, ce dernier épisode dans ses imperfections était pile poil ce qu'il me fallait. Entre Deacon qui apprend que la fille de Rayna est sa fille, Deacon qui redevient alcoolique, l'accident de Rayna et Deacon. D'ailleurs, pour ce dernier évènement de l'épisode, on sait pertinemment que Deacon et Rayna ne peuvent pas mourir. Peut être que les scénaristes ont créé une porte de sortie pour Connie Britton si jamais l'actrice ne voulait pas revenir ?

Je ne sais pas mais en tout cas c'est un cliffangher typique de soaps. Et au fond, ce n'est pas une mauvaise idée. J'ai déjà envie de retrouver Nashville à la rentrée. La saison 2 promet de belles choses sur les bases de cet épisode. Il y a cependant quelque chose qui m'a frappé c'est la place des CMA. Alors que tout le monde pouvait s'attendre à ce que ce dernier épisode se déroule presque intégralement sur la scène des CMA, et dans les coulisses, finalement ce n'est pas du tout le cas. Nous n'allons même pas vivre le sacre de Juliette Barnes en tant que "Female Vocalist of the Year". Alors que cela aurait pu être très touchant de la voir faire un discours sur sa mère qui vient juste de décéder. Mais ce qu'ont fait les scénaristes est tout aussi bon. C'est en tout cas de cette façon que j'ai pu le voir. De mon point de vue, je pense que Nashville ne pouvait pas traiter cela différemment. Hayden Pannetiere est mine de rien, une belle petite révélation de l'année.
vlcsnap-2013-05-23-07h09m48s27.pngJ'ai déjà hâte de faire un top des actrices qui m'ont le plus ébloui en 2013 et elle trust déjà la tête du classement. Car oui, Hayden Pannetiere, cette cheerleader de Heroes a grandi et est devenue une bonne actrice. Ou en tout cas elle a trouvé chaussure à son pied. Je ne sais pas vraiment mais le tout lui sied tellement bien. Juliette Barnes s'inspire de quelque chose de tellement puissant émotionnellement qu'il est impossible de s'ennuyer et surtout de trouver ça mauvais. Par ailleurs, ce dernier épisode permet également à Will de trouver sa voix. Ce dernier se refuse à se donner aux hommes (enfin, en apparence) tout ça pour pouvoir faire en sorte que sa carrière de chanteur de country puisse fonctionner. Je trouve ça triste dans le sens où Will est quelqu'un que l'on a peu vu mais que j'aime bien. En plus de ça, sa relation avec Gunnar est très bien écrite. C'est une amitié assez étrange mais qui trouve tout son intérêt dans tout un tas de bonnes idées.

Finalement, ce dernier épisode de Nashville nous ouvre une belle porte pour la seconde saison mais prend également le temps de conclure ses intrigues de façon intelligente et surtout émouvante. On ne pouvait pas attendre mieux de la part de Nashville, surtout qu'elle va même offrir des pistes autour du père de Rayna (et de cette enquête du FBI qui arrive). Cet épisode parvient donc à développer quelque chose d'intelligent qui m'a beaucoup touché. Avec quelques bons twists, prévisibles ou non, l'ensemble est efficace et va même parvenir à me faire fondre en larmes. Sans retour possible.

Note : 10/10. En bref, un final magnifique et ce malgré les défauts habituels de Nashville.

Commenter cet article