Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Nashville. Saison 1. Episode 8. Where He Leads Me.

6 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Nashville

vlcsnap-2012-12-06-15h47m23s232.png

 

Nashville // Saison 1. Episode 8. Where He Leads Me.


Petit à petit Nashville est devenue beaucoup plus fluide et intéressante. Sans compter sur ses interludes musicales qui restent de très jolis moments et ce depuis le premier épisode. Je pense notamment à la chanson de Juliette dans l'église qu'elle va partager avec le choeur. Un grand moment très soigné et surtout joli que je ne cache pas apprécier. J'aime beaucoup cette simplicité qu'il y avait dans le moment allié au côté grandiose du lieu en lui même. Nashville est une ville pleine de ressources et le fait que la série soit tournée là bas aide aussi à s'imprégner un peu plus du folklore local. Et c'est surement malheureusement pour cela que les audiences ne sont pas excellente car beaucoup d'Américains ne se sentent pas concernés par Nashville et par sa culture. C'est un fait mais ce n'est pas grave car au fond je passe un agréable moment. "Where He Leads Me" va faire quelques avancées. Notamment du point de vue de Juliette et de Sean. Le fait que Juliette le demande en mariage était très touchant. Maintenant je me demande comment Sean va réagir car nous n'avons pas sa réponse. Juliette est constamment malmenée. D'un côté par Deacon, ou bien la famille de Sean qui pense qu'elle n'est pas prête à s'engager dans une relation.

La demande en mariage c'est aussi l'assurance pour Sean de vivre une relation avec Juliette et c'est ce qu'il semblait vouloir. Je trouve l'histoire des deux personnages assez touchantes et en espérant que la suite soit de bonne facture. Pendant ce temps, le duo a redoré le blason de Juliette pendant que le titre est 15ème dans les charts américains. Une jolie percée même si j'aurais cru qu'il allait directement entrer numéro un et donc faire pas mal de buzz afin d'assurer la suite. Rayna pendant ce temps a ce qu'elle voulait de la part de son label : elle va pouvoir faire l'album qu'elle avait envie de faire et que son label ne voulait pas produire dans un premier temps. J'ai hâte de voir ce que cela va donner aussi cette histoire car je suis certain que Rayna pourrait tout y gagner. Mais Rayna doit faire face à bien d'autres choses dans cet épisode et notamment les photos compromettantes de Teddy qui vont être de sortie dans la presse. Je ne suis pas fan de Teddy et je ne sais pas ce qu'il faut attendre par la suite de cette histoire. Je suis certain que Nashville n'a rien de bien palpitant en réserve et pour le moment elle ne nous le prouve pas. Eric Close joue encore une fois comme un manche à balai. Merci de dire au revoir… Mr President…
vlcsnap-2012-12-06-15h33m16s215vlcsnap-2012-12-06-15h51m16s4.pngMaintenant pour Rayna l'enjeu sera surement de faire une tournée avec Juliette ? C'est en tout cas ce qui est suggéré depuis le début de la série. Pourquoi pas après tout puisqu'au fond je suis certain que les deux femmes s'apprécient mais ne veulent juste pas se l'avouer encore. L'apparition de Wyclef Jean dans l'épisode était assez amusante, surtout car on voit finalement que Nashville invite aussi des stars (enfin, je me comprend) dans la série afin de participer au projet. Pourquoi pas après tout. Le triangle amoureux autour de Scarlett manque cependant de forme. Je n'ai pas trouvé cette partie de l'épisode aussi bonne qu'à l'habitué. Surement parce que le personnage n'était pas suffisamment en forme. J'ai donc largement préféré la petite scène musicale de l'épisode qui permet d'entrevoir là encore la complicité de certains et la complicité des autres. Finalement, ce nouvel épisode de Nashville était globalement bon. Quelques bonnes surprises et surtout de jolies chansons. Malgré le fait que Teddy me donne envie de lui mettre encore et encore des claques… le reste était globalement satisfaisant même si je me lasse un peu du triangle amoureux…

Note : 6/10. En bref, un sympathique petit épisode de Nashville.

Commenter cet article