Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Nashville. Saison 2. Episode 3. I Don't Wanna Talk About It.

10 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Nashville

vlcsnap-2013-10-10-17h22m04s236.png

 

Nashville // Saison 2. Episode 3. I Don't Wanna Talk About It.


De toute façon c'est dès que les intrigues commencent à devenir bonnes que Nashville casse l'ambiance avec ce qu'elle a de pire en stock : Eric Close. Je sais que je me répète constamment. Mais cet épisode était aussi plein de choix étranges. La direction est là mais je ne sais pas si j'ai réellement envie de voir ça dans Nashville ou pas. Il y a par exemple Rayna et Liam. Rayna aimerait bien terminer son nouvel album et Liam est le producteur de rêve pour se faire. Rayna a perdu sa voix à cause de son intubation et bien évidemment Liam veut bien l'aider. Même si je trouve que cette histoire est plaisante, au fond je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que c'est une sorte de resucée de ce qui avait déjà été fait la saison dernière. Cela n'offre donc pas énormément de nouveautés à l'épisode alors que le coma de Rayna était justement l'occasion pour le téléspectateur de voir le personnage évoluer. Si elle commence à prendre les choses en main (notamment du point de vue de son label qui a toujours la très charmante Scarlett dans ses rangs), je trouve qu'il manque un ingrédient important à tout ça. Je n'arrive pas du tout à m'attacher à Connie Britton depuis le début de la saison alors qu'au contraire j'aime toutes les autres histoires plus ou moins (sauf celle de Deacon mais le problème c'est que ce dernier est devenu un gros con).

Par ailleurs, Teddy et Rayna sont donc maintenant divorcés. Officiellement. Mais je trouve particulièrement dommage que Teddy reste encore dans les parages, surtout si c'est pour se remettre avec Peggy la folle dont personne n'a envie de voir la tête dans les prochains épisodes. Il faudrait être marteau pour penser que Teddy est un personnage qui intéresse les téléspectateurs. D'autant plus qu'il a ruiné la page politique de Nashville en long et en larges. La musique est ce qui fait la force de cette série alors je ne comprends pas pourquoi on n'en reste pas aux intrigues musicales de chacun (en plus des petits problèmes personnels j'en conviens). Et puis il y a Deacon. Ce que j'ai du mal à voir avec Deacon c'est le fait que le personnage ne semble pas vraiment savoir où il va et les scénaristes n'arrivent pas à le faire avancer pour le moment. Alors certes, c'est devenu un personnage déprimant et dépressif mais voilà, il faudrait peut être réfléchir à le faire aller de l'avant. Il y a tellement de belles scènes à jouer dans cette saison qu'il est clairement dommage de tout foutre en l'air en un claquement de doigts. Cependant, je n'ai pas envie de détester Deacon autant que je déteste Teddy. Alors que les scénaristes se reprennent bon sang de bonsoir. J'ai peur de l'intrigue où il peut devenir accro. Je la sens venir à des kilomètres.
vlcsnap-2013-10-10-17h15m03s129.pngEt puis nous avons Juliette Barnes qui incarne encore une fois le coeur de la série et de cet épisode. Sans elle je ne sais pas si j'aimerais autant Nashville. Cette série a aussi à trouver un moyen de transformer le personnage en quelque chose de transcendant. J'ai adoré "Trouble Is". Cette chanson est pile poil ce qu'il fallait à Hayden Pannetiere dans Nashville et elle l'interprète avec énormément de coeur à l'ouvrage. En espérant qu'il y ait des chansons de ce genre à venir par la suite. Cela m'a fait penser à ce que Carrie Underwood peut faire par exemple. J'ai bien aimé la fin de cet épisode qui nous laisse encore une fois dans le flou de la vie amoureuse de notre jeune femme. Mais Juliette n'est pas quelqu'un qui se laisse marcher dessus et j'ai hâte de voir ce qu'ils nous réservent par la suite. Tout au long de l'épisode elle l'illumine. De même que Scarlett d'ailleurs et sa très jolie chanson qui était un moyen pour Rayna de ne pas montrer qu'elle a perdu sa voix. Je n'oublie pas non plus la nouvelle chanson de Gunnar, "What If I Was Willing" que je préfère largement en acoustique que chantée par Will mais ce n'est que mon humble avis. Mais tout cela permet aussi de parler de la machination qui se cache derrière l'industrie musicale avec Will, Jeff, Rayna et ces guerres internes.

Note : 5/10. En bref, Rayna et Teddy forment les gros points faibles de cet épisode. Dommage car le reste est plutôt plaisant.

Commenter cet article