Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Necessary Roughness. Saison 1. Episode 12.

15 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-09-15-19h34m13s209.png

 

Necessary Roughness // Saison 1. Episode 12. Goal Line.
SEASON FINALE


J'ai trouvé que pour un season finale la série a été très feignante. L'intrigue autour de T.K se résout donc dans les dernières minutes, le tout provenant d'un problème avec un joueur d'une autre équipe et de confiance en soi. Il fait alors des attaques de panique. Toute l'histoire des confessions à la résolution finale était un peu ennuyeux. J'ai pas réussi à voir le bout de cet épisode à cause de T.K. Ce personnage qui devenait intéressant au fur et à mesure, au climax de l'épisode nous crée un faux cliffangher de fin : quitter le terrain, menacer de ne pas retourner sur le terrain car il n'y arrive pas. C'était trop simple et Necessary Roughness qui est une série intéressante au fond, oublie de l'être sur le fond. On est donc resté en surface. Et ce est sauvé à la fin de l'épisode avec un cliffangher : T.K est-il mort ou pas ? Telle est la question. Bref, cette petite idée laisse un suspense (qu'on peut deviner faux encore un coup, mais rien est certain).

L'épisode va aussi nous permettre de clôturer un peu les histoires des enfants de Dani. A mon grand regret c'était pas assez émouvant mais on avait des relations de famille ce qui m'a assez plu. J'ai aimé comment Dani fait avec sa famille et notamment va tenter d'éviter que la faute lui incombe pour le divorce. Dani va aussi mettre de l'ordre dans sa vie amoureuse. C'était très plaisant et prévisible certes mais pas mal du tout. Disons que la série a un grand potentiel drama de ce côté là. Il n'est pas totalement exploité, il manque certaines touches qui pourraient donner plus de couleurs aux sentiments mais pourquoi pas. En fait, j'ai passé un moment sympa grâce à Callie Thorne qui est réellement la pierre angulaire de la série, qui sans elle ne sera pas pareil. Sûrement plus fade d'ailleurs. Notamment au vu du fond de la série et de sa mécanique un peu trop industriel encore.
vlcsnap-2011-09-15-19h09m49s155.pngEnfin, les petites histoires autour du club et notamment avec le personnage de Lindsay Price c'était quand même mal foutu. Je ne veux pas dire mais les scénaristes ont lancés un truc potentiellement intéressant sauf qu'ils arrivent à tout casser, en un seul épisode. Ainsi, ce dernier épisode de Necessary Roughness était correct mais m'a pas spécialement plu. J'en attendais peut être un peu trop, ce qui est vrai au fond, mais la dimension Dani est bien fichue, donc j'ai que des reproches à l'enrobage de l'épisode qui ne fonctionne pas vraiment. On a le sentiment que les scénaristes se sont hâtés à l'écriture de l'épisode, ce qui est d'autant plus bête qu'ils auraient pu lancer l'histoire dans l'épisode précédent en filigrane.

Note : 5/10. En beef, un season finale centré sur TK avec son long d'intérêts et de désintérêts.

Commenter cet article